En VR dans les badlands de l’Alberta


28 mai 2013 à 11h43

En Ontario, le sud est la région la plus peuplée, la moins sauvage, la plus proche des grands centres américains. En Alberta, le sud est une région d’espaces immenses, de curiosités géologiques comme les badlands, de légendes western, et de parcs merveilleux dans l’ombre des Rocheuses, le tout couché sur des Prairies vert tendre et abrillé d’un ciel bleu clair, cet inoubliable Big Sky.

Bref, l’Alberta est si différente de l’Ontario que le mot exotique vient spontanément en bouche.

Paradis du VR

Tout est plus gros ici, on le sait. Et c’est bien pratique quand on roule dans un véhicule récréatif de 11 mètres de long!

L’Alberta est un paradis du véhicule récréatif. Les routes sont plus larges, plus droites et moins encombrées qu’en Ontario.

L’essence est moins chère. Et, peut-être surtout, la culture du VR est ici généralisée. Les sites où on peut passer la nuit en VR sont nombreux et très bien indiqués.

Et les VR sont plus que bienvenus. Se promener en VR dans la Prairie albertaine, c’est un peu comme se promener avec un chien ou un bébé au centre-ville de Toronto: tout le monde nous sourit, veut nous parler et nous aider. Voici un itinéraire parfait pour tirer le meilleur de cette région fascinante:

À moins de deux heures à l’est de Calgary, la vallée de Drumheller recèle le fameux Royal Tyrrell Museum, où les ossements de
dinosaures découverts aux environs sont exposés.

Le musée a été désigné Royal par la reine Elizabeth II elle-même, en 1990, à cause de l’importance des collections.

Dans les badlands

Nous sommes ici dans les badlands canadiens, une des curiosités géologiques les plus intéressantes en Amérique du Nord.

C’est une série d’immenses canyons désertiques qui créent des paysages si inhabituels qu’ils semblent tirés d’une planète lointaine dans un film de science-fiction.

En roulant vers le sud, des routes de campagnes et un petit ­traversier à câble mènent au Dinosaur Provincial Park. À ne pas manquer en route, la petite Hoodoos Trail qui permet de voir ces formations rocheuses et sablonneuses qui ont l’air de gros champignons.

Il faut rouler presque toute une journée vers le sud pour atteindre un autre parc albertain fascinant, le Writing-on-Stone Provincial Park. Certes, on y trouve des inscriptions rupestres des autochtones pieds-noirs, mais le parc est en soi d’une beauté et d’un attrait exceptionnels avec ses formations rocheuses incroyables et son petit cours d’eau boueux, la Milk River, où l’on peut profiter d’une ­baignade inoubliable.

Depuis la Milk River, en roulant vers l’Ouest, nous effleurons le Montana en passant par le sympathique village quasi-fantôme de Del Bonita. Ce village marquait la limite nord de l’empire espagnol d’Amérique… ce qui n’est pas rien.

Aux limites de l’empire espagnol d’Amérique

Ici, l’habitant principal de la route est le vent, car nous sommes aussi à la limite nordique de la Hurricane Alley de l’Ouest américain, le corridor de tornades le plus tourmenté du monde dont l’épicentre est en Arkansas et en Oklahoma.

Nous fonçons vers l’Ouest et le Waterton National Park, grand oublié des parcs nationaux dans les Rocheuses. La douce prairie d’herbes longues ondulantes semble prise de rage alors que des montagnes rocheuses sortent de ses entrailles, comme des cornes qui sortent de la tête d’un bison.

Ce panorama frappe l’imagination. L’espace réservé aux VR est immense. Il donne sur le beau lac Upper Waterton, tout comme le Waterton Lake Lodge et ses délicieux steaks de bison.

Le Wild South de l’Alberta en VR, quelle bonne idée!

Renseignements

TravelAlbertaSouth.com,
1-888-486-8722; gorving.ca/fr
et canadianbadlands.com.
Attention: Les indications routières en Alberta sont souvent mauvaises, ce qui est très frustrant, surtout
en VR. Munissez-vous si possible d’un GPS et d’excellentes cartes.
Remerciement: à Canadream, grand loueur de VR, surtout dans l’Ouest (fr.canadream.com), sans qui le voyage de notre explorateur n’aurait pas été possible.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Fayza Abdallaoui quittera le MOFIF

MOFIF AG Démission Fayza Abdallaoui
En présentant le premier Livre Blanc du MOFIF, Fayza Abdallaoui a aussi annoncé son départ de la présidence.
En lire plus...

14 novembre 2018 à 17h00

Mars sur Terre, ou l’île Devon

Mars
Le Nunavut est une autre planète, ne serait-ce que par la minéralité du paysage et l’isolement géographique.
En lire plus...

14 novembre 2018 à 11h00

Vos jeunes font-ils au moins 60 minutes d’activité physique par jour?

sport
Selon l’Organisme mondial de la Santé (OMS), les enfants de 5 à 17 ans devraient faire au moins 60 minutes par jour d’activité physique...
En lire plus...

14 novembre 2018 à 9h00

Regardez-moi dans les yeux

On se sent obligé d’enseigner à de futurs employés, ou à des gens qui veulent sortir de leur solitude, qu’il est important d'établir un...
En lire plus...

14 novembre 2018 à 7h00

Les Leafs surclassent les Kings de Los Angeles (5-1)

Maple Leafs
En déplacement à Los Angeles, les Leafs ont facilement battu les Kings ce soir sur le score de 5-1.
En lire plus...

14 novembre 2018 à 1h01

Nationalisme ≠ suprémacisme

11 novembre 2018
Donald Trump s’est proclamé «nationaliste», le mois dernier, alors que pour Emmanuel Macron, le patriotisme est «l'exact contraire» du nationalisme, une «trahison»...
En lire plus...

13 novembre 2018 à 17h25

Un ex-Témoin de Jéhovah raconte

secte religion
Gaëtan a été élevé parmi les Témoins de Jéhovah. À 24 ans, suite à une sévère dépression, il quitte le mouvement. C’est le début...
En lire plus...

13 novembre 2018 à 9h00

Des médecins opposés aux trous de balles dans leurs patients

tuerie
La NRA vient apparemment de décider que c’était une bonne idée de s’attaquer aux médecins.
En lire plus...

13 novembre 2018 à 7h00

Des francophones bien vivants et qui le disent

Francophones hors Québec
Même, L’itinéraire, le magazine montréalais des itinérants, s’intéresse aux francophones hors Québec.
En lire plus...

12 novembre 2018 à 17h05

Les meilleures façons de tuer la francophonie ontarienne

Ne pas faire de la place aux jeunes, aux immigrants et aux francophiles est un bon moyen de ne pas intéresser les gens à...
En lire plus...

12 novembre 2018 à 14h10

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur