D’un océan à l’autre en Citroën 1923

Parti de Vancouver, Christian Darrosé est en route pour Terre-Neuve

Christian Darrosé
Parti de Vancouver avec Mamie Blue, sa Citroën C «Trèfle» 1923, Christian Darrosé est en route pour Saint-Jean, Terre-Neuve. (Photo: Facebook)
Partagez
Tweetez
Envoyez

Christian Darrosé a décidé de joindre l’utile à l’agréable en mettant sa passion pour les voitures au service d’une cause qui lui tient à cœur.

C’est à bord de sa Citroën Type C «Trèfle» de 1923, surnommée Mamie Blue, que le Français a entrepris de traverser le Canada d’Ouest en Est.

Horsarrieu, le 9 juillet 2017 : journée au bénéfice des trauma…

#Transcanadienne2018 🇨🇵️🚙🇨🇦️ : sur la vidéo, je suis sérieux… et n'oubliez pas demain RDV aux Les Villages sous les Pins (Officiel) à Léon pour informer les vacanciers présents sur l'AVC. Prise de tension et information sur les signes annonciateurs à connaître absolument. Et pour associer information et plaisir, notre ami Philippe proposera des huîtres à déguster. Bénéfices au profit de victimes d'AVC.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Posted by JE ROULE POUR L'AVC on Monday, July 10, 2017

Il s’agit d’un défi de taille étant donné que le véhicule de près d’un siècle est doté d’un moteur à quatre cylindres de 11 chevaux qui limite la vitesse moyenne à 50 km/h.

Avec une fiabilité incertaine, le pilote doit se limiter à seulement quelques heures de route et environ 200 km par jour. Malgré tout, jusqu’à présent, le voyage se déroule sans anicroche.

«À l’heure où on se parle, la voiture affiche 5800 km au compteur et la mécanique se porte bien», indiquait M. Darrosé au journal Le Droit, d’Ottawa-Gatineau, en début de semaine.

Christian Darrosé
Le périple de Christian Darrosé en Citroën C «Trèfle» 1923. (Photo: Facebook)

Pour sensibiliser aux AVC

Le périple de plus de 8000 km revêt une importance particulière pour M. Darrosé, lui qui se sert de ce voyage pour sensibiliser la population au sujet des accidents vasculaires cérébraux (AVC).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Ayant lui-même perdu des proches aux suites d’un AVC, ce chef d’une entreprise de contrôle technique automobile à Dax (entre Bordeaux et la frontière espagnole) s’est donné comme mission de sensibiliser le plus de gens possible à cette cause qui lui est chère.

«J’ai perdu ma mère lorsque j’avais 22 ans, puis mon frère il y a quelques années. Je trouve qu’il est important pour moi de faire de la sensibilisation pendant que je le peux», affirme-t-il.

Christian Darrosé
En Citroën presque centenaire sur les routes du Canada. (Photo: Facebook)

Une vingtaine d’arrêts

Son voyage s’est amorcé le 8 juin à Vancouver et doit se terminer le 24 août à Saint-Jean de Terre-Neuve. Une aventure de onze semaines sur la Transcanadienne marquée par une vingtaine d’arrêts dans des villes partout à travers le pays.

M. Darrosé profite de ces pauses pour y tenir des conférences informant les Canadiens sur les signes avant-coureurs ainsi que sur les comportements augmentant les risques d’AVC.

«Les conférences se veulent surtout une campagne de sensibilisation sur les symptômes à surveiller, comme le sourire affaissé, l’incapacité à lever les bras, les troubles de prononciation et les problèmes de mémoire. Ce sont tous des signes annonciateurs de l’AVC.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

« Si vous êtes témoin de quelqu’un qui présente ces signes, il est important d’appeler le 9-1-1», renchérit-il.

Les rassemblements sont gratuits et ouverts au public. Tous les fonds amassés durant le périple seront remis à la Fondation Coeur et AVC.

Vous pouvez suivre le parcours de Christian Darrosé sur la page Facebook Je roule pour l’AVC.

Christian Darrosé
La Citroën C «Trèfle» 1923 de Christian Darrosé devant son entreprise en France. (Photo: Facebook)

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur