Les secrets de l’autre navette spatiale

Partagez
Tweetez
Envoyez

Celle que d’aucuns appellent la «navette spatiale militaire» des Américains est rentrée au bercail. Après pas moins de 674 jours dans l’espace. Qu’a-t-elle fait là-haut tout ce temps? Mystère.

Elle est plus petite et plus trapue que l’originale, elle ne peut pas transporter d’astronautes et elle porte un nom sans saveur: X-37B. C’est surtout le plus connu des engins spatiaux «secrets». Alors que les satellites militaires sont mis en orbite par des fusées sans que personne n’ait pu les voir, la navette X, elle, a au moins pu être prise en photo — mais de loin, et c’est à peu près tout ce qu’on sait d’elle. Mission de surveillance? Expériences en orbite?

Même les experts en technologie spatiale en perdent leur latin: elle a été construite par Boeing, est à présent allée trois fois dans l’espace depuis 2010, elle est lancée au bout d’une fusée conventionnelle et revient se poser comme un avion. L’armée de l’air a annoncé qu’elle allait prendre possession des anciens hangars de la navette originale au Centre spatial Kennedy de Floride, d’où la rumeur que X-37B n’a pas fini de faire parler d’elle.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur