Donner forme à une utilisation ou à une situation

José Luis Torres, maître de la structure-sculpture, au MNBAQ

D'entrée de jeu
«La Fugue» de José Luis Torres. (Photo: MNBAQ)
Partagez
Tweetez
Envoyez

Depuis décembre dernier, la Galerie famille du Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ) a fait peau neuve. L’espace a été réinventé grâce à l’exposition D’entrée de jeu, qui présente des créations du maître de la structure-sculpture, l’artiste José Luis Torres. C’est en montre jusqu’au 14 octobre.

D’origine argentine, Torres vit au Québec depuis 2003. Il aime faire exploser les couleurs vives et attrayantes grâce à une utilisation iconoclaste de matériaux recyclés. Aux couleurs, il ajoute une touche d’humour et un élément d’interaction.

D'entrée de jeu
José Luis Torres (Photo: Musée national des beaux-arts du Québec, Idra Labrie)

Promenade dans la création

D’entrée de jeu donne à voir, à toucher, à vivre et à réinventer, puisque l’expérience interactive s’articule à partir d’une promenade au cœur même de la création.

Brouette, bouée de sauvetage, panier, arrosoir et bidon d’essence, pour ne nommer que ceux-là, deviennent d’abord une source de découverte et d’émerveillement. Puis l’artiste propose un second niveau de lecture, histoire de s’interroger sur notre rapport aux objets, voire notre façon de les consommer.

Jeux d’illusions d’optique

L’exposition immersive permet aux enfants d’observer, de créer, de se mettre en scène et de s’amuser. Les murs vivement colorés sont parsemés de jeux d’illusions d’optique pour créer des déséquilibres et des effets en trois dimensions.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les enfants (et les adultes aussi) plongent dans une ambiance unique qui a tout pour plaire, tout pour stimuler, tout pour séduire.

D’entrée de jeu se veut un casse-tête géant aux possibilités infinies. Cinq modules sur roulettes sont à la disposition des participants et forment tantôt un «archipel de formes», tantôt un chantier de création inspirant.

Bric-à-brac

Parmi le bric-à-brac de sculptures magistrales surprenantes, il y a La fugue, une cascade d’objets en équilibre, débordant même à l’extérieur de la Galerie famille. Tout pour impressionner et faire sourire; on peut toucher, passer au travers et aussi… réfléchir.

Dans son travail, José Luis Torres cherche à stimuler le rapport qui est établi entre le lieu d’accueil, l’œuvre et l’individu qui interagit. Sa pratique sculpturale est essentiellement motivée par des détournements de sens et des gestes simples posés sur des objets et des matériaux modestes issus de nos environnements familiers.

D'entrée de jeu
Un archipel de formes, cinq modules sur roulettes.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur