Donna Leon se noie dans des eaux dangereuses

Donna Leon, En eaux dangereuses, Venise
Donna Leon, En eaux dangereuses, roman traduit de l’anglais par Gabriella Zimmermann, Paris, Éditions Calmann-Lévy, collection Noir, 2021, 342 pages, 32,95 $.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Si je vous dis que le commissaire Guido Brunetti est de retour, vous devinerez que Donna Leon nous offre une autre enquête et que l’action se déroule à Venise. Guido Brunetti est à Venise ce qu’Armand Gamache est à Three Pines. Le nouveau polar s’intitule En eaux dangereuses.

Une patiente en fin de vie souhaite parler à la police et Brunetti recueille ses derniers mots évoquant la mort de son mari. Il aurait reçu de l’argent sale et aurait été assassiné.

«Sa façon de mourir demeure antinomique avec sa personnalité.» Brunetti jure de mener une enquête et promet de faire tout en son pouvoir pour arrêter le coupable.

Promesses faites aux mourants

L’auteure note que, pour le commissaire, les promesses faites aux mourants sont investies de plus de poids que celles faites à des gens en bonne santé.

Brunetti est assisté d’un inspecteur presque invisible qui semble ne faire qu’un avec la chaise sur laquelle il est assis. À la questure de Venise, on retrouve la signorina Elettra dont la réputation de femme redoutable est connue partout en Vénétie.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le roman est submergé par une forte vague de chaleur. Dans presque chaque chapitre, on sue à lire un ou plusieurs paragraphes sur la météo torride.

Ragots et insinuations

On a droit aussi à plusieurs remarques sur la rivalité entre Naples et Venise. «Il y avait peu de chance que la ville embauche un jour une Napolitaine – handicap bien plus grave que celui d’être une femme.»

J’ai visité Venise et sa célèbre place Saint-Marc. Elle est la seule, ai-je appris ici, à être dénommée piazza et non pas campo. Autre information que Donna Leon glisse entre deux répliques: «ragots et insinuations sont les jumeaux vénitiens de la vérité».

L’homme soi-disant assassiné travaillait pour une compagnie chargée de vérifier la qualité des eaux vénitiennes.

Curieusement, tous les employés sont intelligents, solidaires, agréables, serviable, disponibles, ingénieux, intègres et visionnaires… Des véritables modèles de zèle et d’aspiration à l’excellence.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

C’est parmi eux et elles que Brunetti devra choisir entre le criminel à punir et le criminel à ignorer.

Donna Leon pas à son meilleur

Donna Leon est l’auteure de quelque trente enquêtes menées par le commissaire Guido Brunetti. J’en ai lues plusieurs et je dois avouer que celle-ci est d’un ennui mortel.

De trop longues descriptions sur la présence de substances polyfluoroalkylées dans les eaux destinées à la consommation nous endorment littéralement. On peut sauter un chapitre et ne rien perdre au dénouement de l’intrigue.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur