D’hôtesse de l’air manquée à directrice de compagnie aérienne

Julie Mailhot est aux commandes d'Air Georgian

12 décembre 2018
La conférencière Julie Mailhot, directrice générale d'Air Georgian, une division d'Air Canada Express.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Sauf en uniforme d’agentes de bord (anciennement «hôtesses de l’air») où elles sont encore très majoritaires, il y a encore peu de femmes pilotes d’avion (moins de 10%) et encore moins de mécaniciennes (moins de 5%). Mais de plus en plus de femmes occupent des postes de gestionnaire au sein des compagnies aériennes (40% chez Air Canada).

Des femmes comme Julie Mailhot, directrice générale d’Air Georgian, une division d’Air Canada Express qui opère 62 000 vols régionaux par année, de Toronto et de Calgary, vers une trentaine de destinations au Canada et aux États-Unis.

Obstacles et opportunités

«Plusieurs emplois en aéronautique sont tout simplement peu connus du grand public et même des orienteurs à l’école», a expliqué Mme Mailhot devant une soixantaine de membres et invités du Club canadien de Toronto, lors d’un cocktail au bar La Société, ce mercredi 12 décembre en soirée.

«De plus, encore de nos jours, on n’encourage pas spécialement les filles à choisir des professions scientifiques ou techniques.» Pourtant, l’industrie prévoit une pénurie de pilotes et de mécanos dans quelques années.

L’horaire de travail compliqué fait également peur à plusieurs femmes, dit-elle. En revanche, les voyages les attirent toujours.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
12 décembre 2018
Une soixantaine de personnes ont participé au cocktail du 12 décembre du Club canadien au bar La Société, rue Bloor ouest.

Elle s’est souvent retrouvée la seule femme dans une réunion avec des dizaines d’hommes «en complets gris», a raconté la conférencière. «C’est un avantage: tout le monde se souvient de toi.»

Elle a eu son lot de «commentaires désobligeants». Mais, assure-t-elle, la culture a bien changé dans ce milieu: «On parle davantage de harcèlement aujourd’hui, ce qui fait qu’on en a beaucoup moins.»

Avec une astronaute

Diplômée en langues modernes de l’Université Concordia à Montréal, Julie Mailhot est elle-même un exemple de femme qui a occupé dans cette industrie plusieurs emplois traditionnellement masculins… après avoir été refusée, à cause de sa myopie, dans le poste dont elle rêvait: agente de bord!

À la tête d’Air Georgian après avoir occupé plusieurs postes administratifs de plus en plus importants chez Air Canada, elle a été présidente du conseil régional de l’Amérique latine et des Caraïbes de l’IATA (Association du Transport aérien international).

Mme Mailhot est lauréate du prix de l’excellence d’Air Canada et du prix Elsie MacGill qui vise à récompenser des femmes qui excellent dans le domaine de l’aviation et de l’aéronautique. La seule autre Canadienne a avoir remporté le prix Elsie MacGill est l’ex-astronaute Roberta Bondar!

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Amanda Simard

Soulignons que le mardi 22 janvier prochain à midi, le Club canadien de Toronto accueillera à sa tribune la députée indépendante de Glengarry-Prescott-Russell à l’Assemblée législative de l’Ontario, Amanda Simard.

résistance franco-ontarienne
Amanda Simard

La jeune politicienne est devenue l’héroïne de la «Résistance» franco-ontarienne, le 29 novembre dernier, en quittant le Parti progressiste-conservateur et son poste d’adjointe parlementaire à la ministre des Affaires francophones, pour protester contre les mesures du gouvernement affectant le Commissariat aux services en français et l’Université de l’Ontario français.

Le titre de sa conférence, au Arcadian Court (8e étage du 401 rue Bay): «Quel avenir pour la francophonie ontarienne?»

Prix RelèveTO

Le Club canadien a profité de ce cocktail de fin d’année pour confirmer la tenue, le 25 avril dans l’atrium de Radio-Canada, de son deuxième gala des prix RelèveTO pour jeunes entrepreneurs (de 18 à 40 ans).

Le premier gala RelèveTO avait connu un vif succès l’an dernier. Son organisateur, Dominic Mailloux, de chez Bombardier, avait d’ailleurs été élu président du Club canadien par la suite. C’est l’avocat Alexandre Blanchard (KPMG) qui organise l’événement 2019.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Commandité par Desjardins et Fix Auto, ce concours, supervisé par un jury de 12 hommes et 12 femmes, remettra un prix à un ou une jeune professionnel(le), jeune cadre et jeune entrepreneur(e). La période des mises en candidature est ouverte sur le site web de RelèveTO.

Nouveauté pour l’édition 2019: en plus des trois prix principaux, le Conseil d’administration du Club canadien décernera aussi un Prix Hommage soulignant «le mérite d’un membre de la communauté francophone issu du milieu des affaires ou institutionnel de Toronto».

12 décembre 2018
Au bar La Société: le président du Club canadien, Dominic Mailloux; le président du comité organisateur du gala RelèveTO, Alexandre Blanchard; la conférencière, directrice générale d’Air Georgian, Julie Mailhot; la vice-présidente du fournisseur de pièces d’avion AirStart, Anne Vinet, qui préside le jury de 12 hommes et 12 femmes des prix RelèveTO.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur