Des scouts français à la découverte du Canada

Semaine d'entraide et de découvertes près du parc Algonquin

Scouts

Les jeunes scouts à l'aventure (Photo: FNE Explorers)


27 août 2018 à 9h00

C’est non loin de Bancroft, à trois heures de route au nord de Toronto, que des scouts français, en visite au Canada et aux États-Unis, ont posé leurs tentes et aménagé leur campement en début de semaine dernière, jusqu’à mercredi.

Ils sont 24 jeunes à avoir traversé l’Atlantique pour pouvoir vivre une aventure de plusieurs jours dans la nature canadienne. Partis sur les traces des explorateurs de l’Amérique du Nord, ils proviennent de la région parisienne et de tous les horizons sociaux.

Ce projet a émergé dans l’esprit de Luc, 21 ans, l’un des responsables de la troupe française. C’est lui qui a contacté Paul Ritchie, fondateur de la branche des scouts canadiens de la Fédération des Éclaireurs du Nord.

Scouts
80 jeunes ont participé à cet événement. (Photo: FNE Explorers)

Partages de techniques

Le projet a nécessité deux ans de préparation. «Nous voulions vivre une nouvelle expérience avec des scouts loin hors d’Europe», explique Luc. «Nous voulions rencontrer d’autres personnes, mais également partager nos techniques respectives.»

«Et puis, le Canada était un rêve pour plusieurs, un pays avec une nature qu’on ne trouve pas en France.»

Leur séjour qui se base donc sur la découverte du Canada et de sa culture, mais également sur le respect de l’autre ainsi que sur l’entraide.

«Grâce à ce rassemblement, nous voulons inculquer aux jeunes des valeurs de débrouillardise, de coopération, de sens du concret, les faire grandir», continue Luc.

Une semaine bien remplie

Et ce n’est pas une semaine à se tourner les pouces.

«Nous avons déjà organisé des activités comme des chants, des sketchs», précise Luc. «Et en ce moment, nous sommes en train d’organiser des petites olympiades sportives. Nous voudrions également les emmener se baigner ou faire un tour de canot.»

Les jeunes sont répartis en patrouilles de sept, chacune composées de Canadiens et de Français pour faciliter les échanges.

«Les jeunes s’entendent bien», rapporte Luc.

Scouts
Des activités sportives en équipe.

Pas juste camper

Il y avait tout de même quelques différences de culture et de méthodes à surmonter, à appréhender. «Les Canadiens ont une approche plus sobre du scoutisme. Ils préfèrent juste planter leur tente, et faire des veillées autour d’un feu de camps. En France, au contraire, on aime bien travailler le bois, et faire quelques constructions. Nous avons dû leur apprendre que ce sont deux manières distinctes d’appréhender le scoutisme.»

Et les jeunes dans tout ça? Tous se montre très satisfait de cette initiative, et profitent au maximum de leur séjour au Canada «J’apprécie être ici», nous dit Timothée, 16 ans. «Cela nous permet de découvrir un nouveau pays et une nouvelle culture. Malgré la barrière de la langue, nous arrivons à bien nous entendre.»

Sentiment partagé par Romain, 15 ans: «C’est une expérience que j’apprécie beaucoup, et qui me permet également d’apprendre beaucoup.»

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

La station Kipling: circulez, y a rien à voir

Cette semaine, nous poursuivons les Visites Express consacrées aux extrémités du métro torontois. Après Finch et McCowan, nous nous sommes rendus à l'ouest de...
En lire plus...

21 février 2019 à 13h00

Common law en français: Calgary devance Toronto

Ian Holloway, doyen, Faculté de droit, Université de Calgary; Nickie Nikolaou, vice-doyenne (Calgary); Adam Dodek, doyen, Faculté de droit, Université d’Ottawa; Caroline Magnan, directrice du Programme de certification de common law en français; Alexandra Heine, étudiante de 3e année en droit (Calgary).
Un nouveau partenariat sur l'enseignement de la common law, conclu entre les facultés de droit de l’Université d’Ottawa et de l’Université de Calgary, va...
En lire plus...

21 février 2019 à 11h00

Incertitude environnementale et arrogance humaine

roman
Le premier roman de Christiane Vadnais, Faunes, est un récit dystopique qui s’insère dans un courant de fiction climatique.
En lire plus...

21 février 2019 à 9h00

Ils ont apporté la rougeole à l’école

Encore un. Un père de famille qui se retrouve au centre d’une poussée de cas de rougeole, en Colombie-Britannique, reconnaît ne pas avoir fait...
En lire plus...

21 février 2019 à 7h00

Une assemblée citoyenne de l’AFO sur Facebook

Résistance
L'Assemblée de la francophonie de l'Ontario organise sa première assemblée citoyenne en direct sur Facebook le mardi 26 février à 17 h.
En lire plus...

20 février 2019 à 17h10

McMichael accueille l’art pluriel de Françoise Sullivan

McMichael
Les femmes à l’honneur! Depuis le 16 février, le Musée d'art canadien McMichael ouvre ses portes à deux expositions itinérantes sur deux grandes artistes:...
En lire plus...

20 février 2019 à 13h00

Facebook, sauveur des journaux?

journaux, presse, médias
Responsable majeur de leur détresse, Facebook vient aujourd’hui au secours des journaux désemparés en promettant 300 millions $ pour divers projets de journalisme local....
En lire plus...

20 février 2019 à 11h00

Roman d’une culture générale transcendante

livre
L’action de Complot à l’Unesco, le tout dernier roman d’Alain Bernard Marchand, se déroule en grande partie à Paris, siège de l’institution onusienne du...
En lire plus...

20 février 2019 à 9h00

Traitement miracle? Posez ces deux questions

science
Une annonce pour le moins spectaculaire — un traitement pour le cancer dès 2020 — a attiré l’attention des médias il y a deux...
En lire plus...

20 février 2019 à 7h00

Bien plus qu’une école de métiers

Club canadien de Toronto
Le Collège Boréal est bien plus qu’une institution post-secondaire, près du quart de ses étudiants possédant déjà un diplôme universitaire et venant y trouver...
En lire plus...

19 février 2019 à 22h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur