Des nouveaux autobus scolaires électriques

Environ 100 autobus scolaires sont actuellement en service dans toute l’Amérique du Nord.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Le gouvernement de l’Ontario investit 8 millions $ dans un nouveau programme pilote d’autobus scolaires électriques, dans le but de réduire les émissions de gaz à effet de serre pour, croit-il, mitiger de futurs changements climatiques.

Les exploitants d’autobus scolaires qui fournissent des services de transport d’élèves en Ontario peuvent maintenant demander du financement pour acheter un autobus scolaire électrique et une infrastructure de recharge associée.

«Les demandeurs seront choisis en fonction de leur expérience en matière de transport d’élèves, de leur capacité à réaliser un projet pilote, de leur emplacement en Ontario, du type d’itinéraire desservi et de la taille de leur parc d’autobus scolaires», indique le gouvernement. Les demandes doivent être soumises au plus tard le 13 octobre 2017.

Cette initiative est financée par les recettes du marché du carbone de l’Ontario (le système Ontario-Québec-Californie de plafonnement et échange), qui sont investies dans des programmes qui aident les ménages et les entreprises à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. Ces programmes touchent les rénovations écoénergétiques à domicile, le transport en commun, les rénovations des logements sociaux et les incitations et infrastructures pour véhicules électriques.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Environ 100 autobus scolaires sont actuellement en service dans toute l’Amérique du Nord. «Le programme pilote nous aidera à mieux comprendre comment les autobus scolaires électriques pourraient fonctionner en Ontario», indique le ministre des Transports Steven Del Duca.

Les gaz à effet de serre des voitures – que le gouvernement continue de qualifier de «pollution» même s’il ne s’agit pas de gaz toxiques – représentent plus d’émissions que celles du total des industries telles que le fer, l’acier, le ciment et les produits chimiques.

Selon Chris Ballard, le nouveau ministre de l’Environnement et de l’Action en matière de changement climatique, le programme «contribuera à créer un avenir plus propre et sobre en carbone, et inspirera nos enfants dans le processus.»

«Pour de nombreux élèves en Ontario, la journée scolaire commence quand ils montent à bord de l’autobus le matin et se termine quand ils rentrent chez eux», renchérit la ministre de l’Éducation, Mitzie Hunter. «En ajoutant des autobus scolaires électriques à notre système de transport scolaire», soutient-elle, «nous pouvons donner à nos élèves une expérience à l’école plus saine.»

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur