Des mesures plus sévères contre la conduite dangereuse

Jusqu'à 50 000 $ d'amende, la suspension du permis et même de la prison pour conduite causant mort ou blessure.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Le gouvernement ontarien envisage de réprimer la conduite imprudente et inattentive avec de nouvelles règles et pénalités sévères afin de protéger les piétons et les cyclistes. Le nombre de personnes tuées ou blessées par des conducteurs aux facultés affaiblies, inattentifs et dangereux a augmenté ces dernières années.

On créera une nouvelle infraction pour conduite imprudente causant des morts ou des lésions corporelles, avec des pénalités qui comprennent des amendes pouvant aller jusqu’à 50 000 $, la suspension du permis de conduire pendant 5 ans, et jusqu’à 2 ans d’emprisonnement.

Téléphone au volant

La conduite inattentive, comme l’utilisation d’un téléphone cellulaire au volant, entraînera elle aussi des amendes plus élevées (jusqu’à 3000 $), plus de points d’inaptitude et la suspension du permis de conduire.

Les conducteurs qui ne cèdent pas le passage aux piétons, de même que ceux qui sont reconnus coupables de multiples infractions liées aux piétons sur une période de cinq ans, feront également face à des pénalités et amendes accrues (1000 $).

Autobus scolaires

La province considérera aussi l’utilisation de caméras à bord des autobus scolaires pour capter l’infraction de dépassement illégal d’un autobus scolaire, de sorte que cette preuve puisse être admise devant un tribunal sans témoin.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Ces mesures s’ajoutent à de nouvelles pénalités plus sévères annoncées pour ceux qui conduisent sous l’influence de la drogue, y compris le cannabis qui sera décriminalisé (merci, Justin Trudeau) et vendu 10$ le gramme, dès l’été prochain, dans des boutiques contrôlées par la LCBO.

La Première ministre Kathleen Wynne, le ministre des Transports Steven Del Duca et la ministre du Tourisme, de la Culture et du Sport Eleanor McMahon, qui ont annoncé ce train de nouvelles mesures ces derniers jours, soulignent qu’en moyenne, une personne est tuée sur nos routes de l’Ontario toutes les 17 heures. Les piétons et les cyclistes représentent environ 25 % des accidents mortels.

Le cerveau des jeunes est particulièrement vulnérable aux effets négatifs du cannabis. (Photo: Kolotype | Dreamstime.com)

Dépistage de la drogue

Alors que la conduite en état d’ivresse demeure parmi les cinq premières causes de décès sur les routes de l’Ontario, un récent sondage a montré que les conducteurs qui échouent à un test de dépistage de drogue étaient deux fois plus nombreux que le nombre de ceux qui ont échoué à un test d’alcoolémie.

Parmi les nouvelles pénalités plus sévères en matière de conduite avec des facultés affaiblies par la drogue, on compte une tolérance zéro pour: les jeunes conducteurs de 21 ans et moins; les conducteurs débutants; tous les conducteurs commerciaux.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Tolérance zéro» signifie qu’aucun conducteur ne doit prendre le volant s’il y a une présence détectable de drogue ou d’alcool dans son sang. Dans le cas du cannabis, le gouvernement fédéral approuvera un appareil d’analyse et établira des niveaux de détection au cours des prochains mois.

La loi ontarienne augmenterait aussi les amendes de tous les conducteurs qui échouent à un test d’alcoolémie ou qui refusent de s’y soumettre.

Pas d’excuse

«Il n’y a pas d’excuse à la conduite avec des facultés affaiblies, qu’il s’agisse de drogue ou d’alcool», a dit Kathleen Wynne. «Cela est inacceptable, dangereux et les conséquences peuvent être tragiques.»

À l’approche de la date de la légalisation du cannabis par le gouvernement fédéral, le gouvernement ontarien veut convoquer un sommet cet automne avec le milieu du maintien de l’ordre et de la santé publique, dans le but de «repérer les ressources nécessaires pour éliminer la vente illégale du cannabis, de proposer de nouvelles infractions provinciales, d’examiner l’application de la loi, de créer de nouvelles possibilités de coordination et de collaboration, et d’ajouter les ressources nécessaires».

routes1

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur