Des jeunes Franco-Ontariens en Colombie-Britannique et en Nouvelle-Écosse

Partagez
Tweetez
Envoyez

21 élèves de 12 à 14 ans de l’école élémentaire catholique Monseigneur-Augustin-Caron de LaSalle, près de Windsor, ont promis d’offrir un séjour inoubliable à un groupe d’élèves de l’école Au-cœur-de-l’île de Comox en Colombie-Britannique avec qui ils sont jumelés et chez qui ils se rendront plus tard.

Dans le cadre du même programme de jumelage Échanges francophones de l’Association canadienne d’éducation de langue française (ACELF), un autre groupe de 25 jeunes du même âge, cette fois de l’école secondaire Gabriel-Dumont à London, se sont envolés le 23 avril vers la Nouvelle-Écosse à la rencontre des élèves de l’école Beau-Port à Arichat. Ces jeunes Franco-Ontariens effectuent, jusqu’au 30 avril, la première portion d’un voyage-échange avant de les accueillir à leur tour chez eux.

Geneviève Morin, enseignante à l’école du Conseil scolaire Viamonde, a eu le goût d’engager ses élèves dans ce grand projet, car elle connaissait leur goût de l’aventure et du défi. Pour elle, c’est une occasion en or de faire des liens entre les apprentissages réalisés en classe en français, en histoire, en géographie et les activités prévues par leurs hôtes en Nouvelle-Écosse.

Ainsi, «les élèves constateront que le français est une langue vivante et pourront apprécier d’autres façons de vivre leur francophonie. Je suis convaincue que mes élèves développeront leur confiance en leur capacité d’interagir dans différentes situations et augmenteront leur motivation face à l’apprentissage du français», affirme Mme Morin.

De son côté, elle-même native d’une région où le français est en situation minoritaire, l’enseignante britanno-colombienne Donna Vigneux, comprend bien le défi de développer une identité francophone dans ce contexte. Après avoir été témoin à deux reprises de l’impact d’un voyage-échange chez ses élèves, elle tenait à le faire vivre à un autre groupe.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«J’ai été témoin d’une transformation phénoménale chez mes élèves, nous confie-t-elle. Quand mes élèves ont vu une même fierté dans les yeux d’autres jeunes francophones comme eux, ils ont tout compris.»

Elle a également souligné que cette expérience a eu une influence pour plusieurs d’entre eux sur le choix de poursuivre leurs études secondaires dans une école francophone. Ce voyage a aussi fait naître chez les jeunes une volonté de transmettre à leur tour la culture francophone à leurs enfants plus tard.

Son groupe d’élèves est composé de jeunes représentant plusieurs communautés culturelles différentes. «Comme passeur culturel, mon défi est de présenter à tous mes élèves une francophonie inclusive, diversifiée et qui s’exprime partout au pays», ajoute Mme Vigneux.

Par ailleurs, les élèves de 6e année de l’enseignante Michelle Legault de l’école élémentaire La Source (Viamonde) à Barrie se préparent à recevoir les élèves de l’école Notre-Dame-du-Foyer, de Montréal, avec qui ils sont jumelés. Les jeunes Montréalais effectueront, du 1er au 8 mai, la deuxième portion du voyage-échange, alors qu’ils viennent d’accueillir leurs amis franco-ontariens.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur