Des étudiants de Boréal sur des chantiers d’écoconstruction

Un étudiant, Jérémie Roy, construit un mur qui permettra d’installer un volet isolé.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Le Collège Boréal s’associe à deux constructeurs pour mener des projets de recherche appliquée en «écoconstruction», visant notamment à améliorer le rendement énergétique des maisons.

Le domaine de la construction durable a connu des avancées remarquables depuis quelques années, grâce à plusieurs petites et moyennes entreprises se tournant vers la construction écologique.

Deux entreprises

Le professeur Denis R. Ouimette, coordonnateur des programmes Techniques et Technologie de l’architecture du Collège Boréal, travaille actuellement avec deux entreprises sur des projets de recherche appliquée visant le développement de nouvelles techniques de construction écologique.

Avec Construction La Ray, le prof et ses étudiants travaillent à améliorer la performance énergétique des fenêtres. «Les fenêtres sont un point faible des bâtiments», dit-il, «et ce projet de recherche appliquée va tenter de démontrer qu’un volet isolé serait moins coûteux et plus performant que des fenêtres de haut de gamme.»

Construction La Ray veut développer un volet isolé qui réduira les gains et pertes de chaleur, donc la consommation énergétique. Son président Raymond Larouche veut pouvoir faire miroiter d’importantes économies à ses clients.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Isolé et renouvelable

Tooketree Passive Homes s’est également associé à l’équipe du Collège Boréal pour mener une étude de faisabilité sur un nouveau panneau isolé structurel, un «mur éconumérique».

«Nous allons développer un panneau isolé structurel qui utilise des matériaux renouvelables, un système d’assemblage et de fabrication numérique et une construction qui favorise la continuité de l’isolation thermique des pare-pluie, des isolants et des pare-vents», explique M. Ouimette.

Le prof Denis R. Ouimette devant la maquette du volet isolé, qui permettra d’évaluer sa performance au cours des prochains mois.

Chacun de ces projets de recherche appliquée bénéficie d’une subvention de 25 000 $ du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada.

Les étudiants dans l’innovation

«Le Collège Boréal est fier de collaborer avec Construction La Ray et Tooketree Passive Homes pour appuyer le développement de nouvelles technologies vertes dans le secteur de la construction», indique Robin Craig, directrice de Recherche & Innovation Boréal.

«Ces partenariats avec des entreprises innovantes nous permettent de mettre à profit notre expertise en recherche appliquée tout en donnant la chance à nos étudiants de contribuer à propulser l’innovation dans l’industrie vers laquelle ils se dirigent.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Partenariats

«L’apprentissage expérientiel et les partenariats avec le secteur privé vont main dans la main au Collège Boréal», ajoute Daniel Leduc, doyen, Écoles de l’environnement et des richesses naturelles, et des métiers et des technologies appliquées.

«C’est un des facteurs qui font la force de nos programmes postsecondaires et d’apprentissage.»

Basé à Sudbury, le Collège Boréal est l’un des deux collèges d’arts appliqués franco-ontariens. Il offre un service à guichet unique dans 7 campus et 38 sites répartis dans 26 collectivités de la province, dont à Toronto au 3e étage du 1 rue Yonge. Ses étudiants profitent aussi d’une centaine d’ententes d’articulation avec d’autres établissements de formation postsecondaire.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur