Des états généraux de la danse


13 septembre 2011 à 10h23

Les 10 et 11 septembre sur la rue Esplanade, près de quatre vingt amoureux de la danse sont venus de tous les coins du Canada pour échanger autour de nombreux chantiers en cours de l’Assemblée canadienne de la danse.


L’Assemblée canadienne de la danse (ACD), organisme national qui «oeuvre au développement d’un milieu sain et durable pour les professionnels de la danse», a son siège social à Toronto. À noter que l’Ontario compte près de la moitié des 520 membres de l’organisme répartis à travers le pays et dont la plupart vivent dans le Grand Toronto.


Pendant deux jours, les participants ont assisté à une assemblée générale annuelle soulignant l’essor fulgurant des services et revenus de l’organisme.


Ils ont suivi une impressionnante série de présentations sur l’avancée du chantier de cartographie de la danse nationale du Conseil des Arts du Canada, la nouvelle stratégie du Festival Dance Canada, le projet de couverture nationale de santé et de pension, le plan de subvention aux entraînements des danseurs, le plan de mise en commun des ressources financières et logistiques, sans oublier quelques trucs et astuces pour accroître les revenus du secteur.


Toucher chaque famille


Parmi la série de projets, le plus marquant, qui a occupé la presque totalité du dimanche, a été la présentation de la campagne nationale bilingue I love dance/ J’aime la danse, suivie d’ateliers au cours desquels les participants ont contribué à nourrir le projet.


En préparation depuis près d’un an, et dévoilé au public en avril 2012, le projet de six ans (2011-2017), coïncidera avec le 150e anniversaire de la Confédération.


Cette campagne de promotion dont le point focal est la mise en place, chaque année, d’une «Semaine de la danse», cherche à attirer l’attention du public et des décideurs sur l’importance de la danse dans la vie des communautés canadiennes.


Ce qui fait la particularité du concept est qu’il s’assure de toucher chaque famille, chaque communauté. Dépassant le cadre restreint des quelques milliers de professionnels du pays, J’aime la danse invite les millions d’amateurs, supporters, fans, grand public à rejoindre la famille de tous ceux qui pensent que le Canada n’est pas seulement la nation du hockey.


«Notre objectif est clair», a commenté Nathalie Fave, directrice exécutive de l’Assemblée canadienne de la danse: En 2017, le Canada deviendra aussi la nation de la danse dans l’esprit de tous!»


«C’est simple, la danse touche toutes les générations: dans chaque famille, on trouve des amateurs de danse, tandis que des millions de téléspectateurs suivent les différents concours de danse à la télévision…»


«Les enfants suivent des cours de ballet, les adolescents téléchargent ou pratiquent la danse urbaine, les jeunes vont en discothèque, les jeunes mariés apprennent la valse et le rock, les parents prennent des cours de salsa, les aînés pratiquent la danse en ligne ou assistent au ballet. Si vous faites le total de tous les fans de la danse, vous comptez des millions de personnes!»


Ballet et danse en ligne


Après six mois de tournée dans tout le pays, destinée à informer tous ces amateurs et professionnels et à discuter avec eux, la preuve est là: dans l’audience, on croisait les grands noms de la danse contemporaine dont Marc Boivin, Michael Trent, Peggy Baker ainsi qu’une forte représentation des compagnies de ballet, de danseurs contemporains et urbains.


On notait surtout la présence de plusieurs membres d’associations de danse en ligne et de danse de loisirs, ainsi que la présence remarquée du directeur général de la Fondation Tre Armstrong, vedette de la danse télévisée convaincue que la danse peut changer la vie et redonner de l’espoir et un but: «Je veux le faire savoir à tous les jeunes autour de moi», souligne-t-elle régulièrement.


S’adressant aux Franco-Ontariens, Nathalie Fave a ajouté: «En tant que francophone, j’espère de tout mon cœur que la danse de ma communauté, dans toute sa diversité, ne manquera pas cette chance de rayonner et de se faire connaître. Amateurs et professionnels de la danse, rejoignez-nous vite!» www.cda-acd.ca

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Le Prix Jeanne Sabourin à Claude Guilmain

Prix Jeanne Sabourin
9e Gala Reconnaissance de Théâtre Action
En lire plus...

18 juin 2018 à 15h59

Accueil «par et pour» les francophones à l’aéroport Pearson

Une initiative à répéter dans d’autres aéroports au pays
En lire plus...

18 juin 2018 à 14h59

Marche gastronomique dans Chinatown

Dix plats dans six restos en deux heures et demie
En lire plus...

18 juin 2018 à 10h00

Quand les « indiennes » ont révolutionné la mode européenne

Pour saisir le sens et l’importance d’une découverte, il faut se replacer à l’époque où celle-ci a été faite. En Europe, dans le passé,...
En lire plus...

17 juin 2018 à 11h00

Errer entre deux mondes

Guy Bélizaire vient de publier À l’ombre des érables et des palmiers, un recueil de nouvelles dont certaines sont écrites au « je ». Est-ce une...
En lire plus...

17 juin 2018 à 9h00

Quiz : Le lundi de la matraque

quiz
Ça brassait au Québec dans les années 60-70: le Lundi de la matraque en est un épisode mémorable.
En lire plus...

17 juin 2018 à 7h00

Suer pour rester en santé

santé
Recherche et activité physique : un demi-siècle de médecine préventive
En lire plus...

La schizophrénie du placenta

On savait déjà que les sources de la schizophrénie étaient en partie génétiques. Et une hypothèse veut depuis longtemps que des complications pendant la...
En lire plus...

16 juin 2018 à 7h00

High Park, un espace de verdure au cœur de la ville

High Park
Visites Express
En lire plus...

15 juin 2018 à 17h00

Un pavillon des saveurs francophones à la FrancoFEST de Hamilton

FrancoFEST Hamilton
Le Couleur, Céleste Lévis, Jacobus, Claude Bégin, Jamie Adkins...
En lire plus...

15 juin 2018 à 15h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur