Denis Berthiaume nommé vice-recteur de l’UOF aux études et à la recherche

Vaste expérience internationale

Les locaux du 9 Lower Jarvis à Toronto devraient être prêts pour l’accueil de la première cohorte étudiante de l'UOF en septembre 2021.
Partagez
Tweetez
Envoyez

L’Université de l’Ontario français (UOF) à Toronto vient de nommer Denis Berthiaume comme vice-recteur aux études et à la recherche.

Ce prof «présente un heureux mélange de savoir-être et de savoir-faire académique», lit-on dans le communiqué de l’UOF.

Il a acquis son bagage de connaissances et d’expériences, ces vingt dernières années, auprès d’une cinquantaine d’universités de la Belgique, du Canada, de la France, du Japon, du Maroc, du Royaume-Uni, de la Suisse et de la Tunisie.

Denis Berthiaume

Sa contribution au développement de l’enseignement supérieur à l’échelle internationale lui a valu en 2018 la reconnaissance de ses pairs de l’«International Consortium for Educational Development».

Multiples talents

«L’arrivée de Denis Berthiaume et de sa vaste expérience internationale confirme notre rêve d’une institution de portée mondiale pour notre communauté francophone», a déclaré Dyane Adam, la présidente du Conseil de gouvernance.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le recteur André Roy le décrit comme «une personne aux multiples talents pour qui l’enseignement supérieur est une passion de tous les instants».

Diversité

Il s’est fait «le champion de la diversité humaine en développant des politiques et des programmes prenant en considération les spécificités de chacun». Ce ne serait pas étranger au fait qu’il parle six langues, qu’il a eu le privilège d’oeuvrer dans plusieurs pays et qu’il est lui-même en situation de handicap depuis 3 ans.

Diplômé du Collège militaire royal du Canada de Kingston, de l’Université Ryerson de Toronto, de l’Université Laval de Québec, de l’Université McGill de Montréal, d’Harvard University de Boston et de l’Université de Lausanne en Suisse, M. Berthiaume a habité plusieurs années en Ontario, au Canada et en Europe.

Défis

Avec l’entrée en poste de M. Berthiaume, ce mardi 4 août, «l’UOF sera en mesure de poursuivre les chantiers de développement bien amorcés autour de la vision pédagogique de l’institution, de l’appui à la réussite des apprenantes et des apprenants et de l’embauche du personnel académique».

«L’enseignement supérieur fait aujourd’hui face à divers défis, qu’ils soient pédagogiques, scientifiques, technologiques ou sanitaires», commente le nouveau vice-recteur.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«La création d’une nouvelle université, répondant aux besoins spécifiques de sa communauté d’appartenance, ouvre la porte à de nombreuses possibilités d’innovation tant en enseignement qu’en recherche.»

«Il s’agit d’un projet emballant pour quelqu’un ayant mon parcours.»

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur