Décès de l’ancien député fédéral Royal Galipeau

Royal Galipeau. (Photo: Le Droit)
Partagez
Tweetez
Envoyez

L’ancien député conservateur d’Ottawa-Orléans de 2006 à 2015, Royal Galipeau, est décédé ce samedi 27 janvier à l’âge de 71 ans, des suites du cancer de la moelle osseuse.

«Il laissera une trace incontestable dans la francophonie ontarienne», a déclaré le président de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario, Carol Jolin, qui souligne son implication dans la création de médias comme TFO et Unique FM.

Ancien membre du Comité permanent aux langues officielles, au Parlement, «il a également démontré sa volonté d’appuyer les organismes qui contribuent au dynamisme culturel de leur communauté en favorisant la création du Mouvement d’implication francophone d’Orléans (MIFO).

Pour le président de la Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada, Jean Johnson, le député était «un des interlocuteurs de premier plan de la FCFA à l’époque du gouvernement de Stephen Harper».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Il se rendait disponible pour les organismes de la francophonie, et les discussions avec lui sur les enjeux des langues officielles duraient souvent plus longtemps que prévu: il était généreux de son temps parce qu’il y croyait profondément.»

M. Galipeau s’était illustré à la Chambre des Communes en 2007 en quittant son siège pour aller injurier son vis-à-vis libéral David McGuinty, qui venait de l’accuser de ne rien faire pour défendre le Programme de contestation judiciaire aboli par le gouvernement conservateur. Il s’était excusé plus tard.

Le chef conservateur actuel, Andrew Scheer, de même que plusieurs personnalités du parti et de la scène politique fédérale, provinciale et municipale à Ottawa, ont exprimé leur tristesse à la nouvelle de son décès.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur