Décès de l’ancien conseiller scolaire Claude-Reno D’Aigle

École élémentaire catholique Georges-Étienne-Cartier à Toronto
Le conseiller scolaire Claude-Reno D'Aigle en 2018. Photos: archives l-express.ca
Partagez
Tweetez
Envoyez

L’ancien conseiller scolaire catholique torontois Claude-Reno D’Aigle est décédé le 6 février.

Actif avec son épouse Ginette dans le scoutisme pendant 20 ans, il a longtemps milité pour l’éducation catholique de langue française.

Il a été élu à la table du Conseil scolaire de district catholique Centre-Sud (aujourd’hui MonAvenir) dès sa création en 1998 jusqu’en 2006, puis de 2010 à 2018.

Claude-Reno D'Aigle
À droite: Claude-Reno D’Aigle (en 2017 conseiller scolaire élu dans Toronto Est). Avec, de g. à d., Geneviève Grenier (alors vice-présidente du Conseil scolaire catholique MonAvenir), le directeur de l’éducation André Blais, la présidente Melinda Chartrand.

Efforts récompensés

Pendant toutes ces années, soulignent la présidente Genevière Grenier et le directeur de l’éducation André Blais, il a revendiqué pour les francophones de nouvelles écoles secondaires catholiques de langue française équivalentes à celles de la majorité anglophone,

«Ses efforts ont été récompensés en 2013 avec l’ouverture de l’école secondaire catholique Saint-Frère-André dans l’Ouest de la ville. Et encore en 2017, avec l’établissement de l’école secondaire catholique Père-Philippe-Lamarche dans l’Est de la ville.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Il a également contribué au déménagement de l’école élémentaire du Sacré-Coeur à son emplacement actuel sur la rue Essex. À l’ouverture des nouvelles écoles St-Michel et du Bon-Berger. Ainsi qu’à l’agrandissement de l’école Georges-Étienne-Cartier et de sa cour d’école.»

En 2016 lors d’un lever de drapeau franco-ontarien à l’Hôtel de Ville de Toronto: le conseiller scolaire Claude-Reno D’Aigle.

Défenseur de la jeunesse

La communauté franco-torontoise perd en lui «un ardent défenseur de la jeunesse». En plus des écoles et du scoutisme, il était aussi un membre actif du Club Richelieu, de la paroisse du Sacré-Coeur et des Chevaliers de Colomb.

«C’était un homme engagé qui était très généreux de son temps pour les jeunes, les familles et sa communauté. Il était toujours heureux d’aller à la rencontre des élèves et de leurs parents.»

Claude-Reno D’Aigle laisse dans le deuil son épouse Ginette et leurs enfants Nadine, Julie et Yanik, leurs petits-enfants «et tous ceux et celles qui ont eu la chance de le côtoyer».

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur