600 nouveaux diplômés du Collège Boréal

Collège Boréal

30 mai 2018 à 15h30

Au 1 rue Yonge ce lundi 28 mai, le sourire était sur toutes les lèvres des finissants et finissantes. Pour l’annuelle remise de diplôme du Collège Boréal, les étudiants avaient revêtu leurs toges et leurs toques.

«Vous rejoignez aujourd’hui le club sélect des 18 000 étudiants déjà diplômés depuis 1995 par le Collège Boréal» s’est réjoui son président Daniel Giroux.

A la cérémonie du campus Toronto, 80 finissants et finissantes étaient venus pour célébrer la fin d’une scolarité. Mais en comptant tous les établissements du collège, ce sont plus de 600 étudiants qui rentreront sur le marché du travail cette année.

Les familles et les amis étaient présents pour applaudir les récompensés. D’autres membres de la communauté francophone se trouvaient aussi parmi le public pour les féliciter comme Jean Grenier-Godard (AfT), René Viau (CFT) et Renaud St-Cyr (Alpha-Toronto).

Renaud St-Cyr a pu remettre un prix d’excellence académique à deux étudiantes, Judith et Odette.

Grâce à ses commanditaires, le Collège Boréal a pu remettre cette année 2 000 bourses pour un total de 1,3 million de dollars.

Un nouveau monde se prépare

«Aujourd’hui, vous avez les outils pour entrer sur le marché du travail» a commenté Daniel Giroux aux étudiants, juste avant de leur donner ses dernières recommandations pour quitter au mieux le nid.

Daniel Giroux, le président du Collège Boréal

«Le seul endroit où le succès précède le travail est dans le dictionnaire» a-t-il ajouté afin de motiver les troupes avant leur entrée sur le marché du travail.

C’était également l’occasion pour le directeur de rappeler l’une des valeurs les plus chères dans ce nouveau monde qui attend les étudiants: «le travail d’équipe». Le directeur les a encouragés à toujours faire passer le besoin des autres avant le leur.

Le succès de Boréal

C’était un bon moment pour la direction de se remémorer le succès du Collège Boréal ces précédentes années. C’est avec fierté que le président présente son établissement comme le meilleur collège parmi les 24 présents en Ontario.

Ce classement se répartit selon des critères bien précis: la satisfaction des étudiants, celle des diplômés, de ses employeurs et surtout au nombre d’emplois trouvés après les études.

Collège Boréal
Toques et toges étaient de mises

«Nous sommes fiers de savoir que 96 % des employeurs sont satisfaits de nos élèves» a pu affirmer Daniel. Ce dernier en est à sa deuxième année en tant que président de l’établissement et sa fierté ne dérougit pas. «Année après année, je vois autant de potentiel et d’espoir pour le futur de notre pays» a-t-il ajouté.

Après l’hymne canadien chanté par Daniel Nahimana, professeur d’éducation spécialisée, les étudiants ont défilé pour recevoir leurs diplômes. Un nouveau moment de partage pour la communauté francophone de demain. Et comme l’a exprimé Daniel Giroux à ce propos «parler deux langues est plus qu’un cadeau à faire à ses enfants».  

Avec leurs certificats sous le bras, avant de jeter leurs toques en l’air, les étudiants se sont vus une dernière fois félicités pour «leurs accomplissements, leurs diversités et leurs racines».

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

La fascination méconnue des impressionnistes pour l’industrie

Jusqu'au mois de mai, le musée des Beaux Arts de l'Ontario (AGO) expose les œuvres d’artistes impressionnistes sur le thème de la Révolution industrielle.
En lire plus...

19 février 2019 à 9h00

Quelle langue parle ce chimpanzé?

S’il est exact que les langages humains obéissent à une série de lois mathématiques, alors le langage des signes et des sons qu’utilisent les...
En lire plus...

19 février 2019 à 7h00

Un avenir dystopique dans un club de boulingrin

Arlen Aguayo-Stewart
Un ancien espace fréquenté par les amateurs de boulingrin (bowling sur gazon), le Clubhouse du nouvel East End Arts Space, dans le parc Riverdale,...
En lire plus...

18 février 2019 à 11h00

Les conseils d’un entrepreneur francophone

Atelier entreprenariat CFT Mois de l'histoire des noirs
Dans le cadre de la journée d’ateliers organisée par le Centre francophone de Toronto pour le Mois de l’histoire des Noirs, samedi 23 février,...
En lire plus...

18 février 2019 à 9h00

Cloner des singes pour étudier les maladies du cerveau

Il s’est écoulé à peine un an entre le premier clonage réussi de singes, et le premier clonage réussi de singes génétiquement modifiés. Où...
En lire plus...

18 février 2019 à 7h00

Haïti : la rage des innocents

Des centaines de visages décomposés par la rage apparaissent sur nos écrans: les visages de milliers de jeunes Haïtiens privés d'espoir. Rien ne les...
En lire plus...

17 février 2019 à 17h30

Sur les traces des aventuriers du 80e parallèle

Norvège Aurélie Resch
Il est près de 22h quand le navire Nordstjernen de la compagnie Hurtigruten franchit le 80e parallèle. Passagers et équipage sont réunis sur le...
En lire plus...

17 février 2019 à 13h00

Voyager dans le temps avec les éditions Faton

Les éditions Faton offrent toute une gamme de revues relatives au domaine artistique qui sont toujours d'un grand intérêt. Elles sont toutes du même...
En lire plus...

17 février 2019 à 11h00

Bêtise et petitesse de l’être humain

L’innocent
Les scandales pédophiles au sein de l’Église catholique durent depuis des siècles. Sergio Kokis s’en inspire pour écrire L’innocent, un roman dont l’action se...
En lire plus...

17 février 2019 à 9h00

Quiz : A mari usque ad mare

A mari usque ad mare (d’un océan à l’autre) est la devise du Canada.
En lire plus...

17 février 2019 à 7h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur