Le nouveau directeur de l’Alliance française enfin à Toronto

Jean-Grenier Godard devant les locaux de l'AFT au 24 Spadina Road.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Voilà deux mois qu’il était attendu, le nouveau directeur de l’Alliance française de Toronto, Jean Grenier Godard, tout juste arrivé de France, a enfin pris son poste ce lundi 30 octobre.

L’Express l’a rencontré dans ses locaux du campus principal de l’AFT au 24 Spadina Road (nord de Bloor).

Jean Grenier Godard qualifie lui-même son parcours d’atypique. D’abord passionné de montagne, puis instituteur, il devient publicitaire, et monte par la suite une entreprise de mobilier contemporain. Il revient alors à l’enseignement, mais cette fois en université, puis prend des fonctions de direction dans des écoles de commerce. En parallèle, il a aussi été administrateur d’un orchestre de chambre et éditeur.

«Toronto pétille»

Aujourd’hui, à l’âge de 56 ans, Jean prend la direction de l’AFT et quitte la France pour le Canada, pays qu’il affectionne et où il était déjà venu, bien qu’il met les pieds à Toronto pour la première fois.

«Toronto est une ville qui pétille: économiquement, culturellement, c’est très dynamique et intéressant. Surtout, on la repère dans le monde pour le côté innovation: quelque chose qui me parle.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Son parcours déstructuré suit, selon Jean, le fils conducteur de la curiosité et de la créativité, mais aussi celui de la considération de l’autre. Au croisement des trois, on remarque trois institutions.

L’éducation, d’abord, chère à l’ancien chef d’entreprise, qui croit en l’échange, le partage et l’apprentissage des jeunes générations.

La langue, ensuite, «un outil merveilleux» qu’il a appris à manier dans ses activités de publicitaire, de consultant, d’analyse textuelle, mais dont il déplore un champ lexical de plus en plus réduit chez les utilisateurs.

La culture, enfin, qui, selon Jean Grenier Godard, favorise la tolérance et l’ouverture d’esprit, et qui donne aux individus une assise conséquente. «Avoir une culture signifie avoir des racines, être quelque part.»

Une mission noble

Habitué du changement et attiré par une expérience à l’étranger, Jean Grenier Godard a donc choisi de prendre la direction de l’AFT, une mission qu’il qualifie de noble.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Promouvoir la langue française et la culture francophone, ça m’a séduit.»

Quant à ses projets pour le futur de l’AFT, Jean reste mystérieux. «J’ai des idées, certes, mais pour l’instant, je les garde un peu pour moi dans la mesure où il faut que je prenne connaissance de l’existant.»

Pourtant, force est de constater que le nouveau directeur sait où il va et qu’il exprime déjà beaucoup d’envies et d’idées.

Multiplier les partenariats

Si ses deux premiers objectifs sont de consolider ce qui a déjà été réalisé par l’AFT, Jean Grenier Godard révèle un intérêt certain pour le développement de nouveaux partenariats, notamment avec les entreprises.

«Il est important de consolider le lien avec la communauté française et francophone, mais pas seulement. On est là pour promouvoir la culture et la langue française, mais aussi faire mieux connaître la culture locale aux Français et Françaises qui arrivent.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le nouveau directeur aimerait que l’Alliance «aille de plus en plus vers les entreprises». Selon lui, «l’AFT doit être un point de passage, ou en tous cas un partenaire incontournable pour les entreprises, notamment au Québec et en France».

Enfin, s’il est important pour Jean Grenier Godard de continuer à proposer l’offre culturelle de l’AFT «qui est pléthorique», il est aussi nécessaire d’aller vers de nouveaux terrains, comme celui du numérique.

Réseau mondial

L’Alliance française, qui fait partie d’un réseau mondial, est à la base une école privée de français langue seconde, doublé à Toronto d’un centre culturel possédant une galerie et un théâtre. Son directeur est fourni par la France mais son conseil d’administration est canadien (présidé par le consultant en rémunération des cadres Georges Soaré).

L’AFT gère cinq campus – Toronto, North York, Markham, Mississauga, Oakville – dans lesquels travaillent une centaine de personnes, dont environ 80 enseignants.

Jean Grenier Godard remplace Thierry Lasserre, parti cet été diriger l’Alliance française en Chine. En septembre, Laetitia Delemarre a remplacé Patricia Guérin à la direction culturelle.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur