De belles rencontres intergénérationnelles au Camp de l’Aventure

Une préparation de l'Avent pour 75 élèves du Conseil scolaire catholique MonAvenir

Conseil scolaire MonAvenir
Activités peinture proposées lors du camp.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Soixante-quinze élèves des treize écoles secondaires du Conseil scolaire catholique MonAvenir ont pris part à des moments de réflexion, de collaboration et de partage lors d’un Camp de l’Aventure (autrefois Noël Académie), les 23 et 24 novembre, à l’école secondaire Père-Philippe-Lamarche, à Scarborough.

Les élèves se sont réunis pour se préparer à l’Avent, «cette période d’attente et d’espérance où l’on prépare son coeur à fêter Noël».

«Enflammer le cœur»

Après cette expérience, les participants auront la mission de retourner dans leur école respective pour «enflammer le coeur» de leurs pairs, à l’instar des disciples d’Emmaüs (Luc 24), afin que tous puissent vivre cette occasion «de se recentrer et de prioriser ce qui est essentiel».

Conseil scolaire MonAvenir
Atelier peinture pour les petits et les grands.

Le samedi, les élèves se sont rendus à la paroisse du Sacré-Coeur à Toronto pour partager des moments de joie avec les résidents des Centres d’accueil Héritage et des paroissiens et paroissiennes. Ensemble, ils ont pris part à un dîner communautaire avec plusieurs membres du Conseil scolaire.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Chants de Noël

Des élèves des écoles élémentaires se sont ensuite joints à eux pour participer à différentes activités de bricolage et de décoration de biscuits de Noël. Des jeunes et des aînés ont livré des témoignages et ils ont entonné divers chants de Noël.

La rencontre s’est terminée par la célébration de la messe avec les élèves et de nombreux membres de la communauté catholique francophone de Toronto.

Conseil scolaire MonAvenir
Un étudiant joue du piano lors du Camp de l’Aventure

«La rencontre des élèves avec les paroissiens et les aînés à l’occasion du camp de l’Avent nous rappelle que la communauté catholique francophone est un lieu où chacun, chacune a sa place», affirme Melinda Chartrand, présidente du Csc MonAvenir. «Ceci est d’autant plus vrai à cette période de notre histoire où la solidarité est essentielle pour assurer la vitalité de cette communauté.»

«Le camp de l’Avent est devenu une tradition importante pour les élèves du Csc MonAvenir», explique André Blais, directeur de l’éducation. «Le renouvellement de ce camp est une grande réussite grâce à la participation remarquable des élèves et le dévouement de l’équipe du Service de la construction identitaire.»

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur