Daniel Gatto: politiquement, c’est correct!

Partagez
Tweetez
Envoyez

D’allure calme et décontracté, Daniel Gatto est de cette jeune génération qui a des idées et qui prend à coeur de les affirmer. Aux côtés des jeunes Libéraux du Canada et parti prenante de l’initiative Redonnons-nous notre pays, cet étudiant en littérature française à l’Université de Toronto en est malgré tout venu au militantisme par le plus grand des hasards.

Un père italien et une mère québécoise, une éducation francophone de bon aloi au Collège français, du haut de ses 19 ans, Daniel Gatto a su faire preuve d’un engagement sans faille dans tout ce qu’il a entrepris.

Élevé dans une famille à forte sensibilité libérale, sa mère ayant même travaillé pour l’ancien Premier ministre Pierre Elliott Trudeau, son engagement politique actuel n’est pas sa première prise de position et de responsabilité afin d’œuvrer pour la communauté.

Qu’il s’agisse d’un an de présidence au conseil des élèves du Collège français ou encore un poste de médiateur au programme de résolution des conflits, toujours au Collège français, le jeune homme aime se rendre utile en toute circonstance. Armé de ses expériences passées, c’est grâce au site communautaire étudiant Facebook que Daniel a pu rejoindre un groupe de discusion de jeunes Libéraux et avoir vent d’une de leur réunion.

C’est à ce rendez-vous que son entrée dans le militantisme lui a été proposée et qu’il s’est aussitôt retrouvé chargé de responsabilités par l’ancien membre du parlement Tony Ianno et son épouse Christine Innes.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Quelque mois après, le lancement du site web www.ylc-jlc.ca/redonnonsnous (takebackcanada.ca en anglais) a eu lieu lors de la fin de semaine de la fête nationale. En tant que coordonateur de ce lancement pour la ville de Toronto, Daniel est le premier surpris de son ascension fulgurante chez les jeunes Libéraux du Canada.

Fier de son rôle et convaincu du bien-fondé de son action, le jeune militant philosophe sur la maxime française de cette initiative libérale. Pour Daniel Gatto de Take Back Canada à Redonnons-Nous notre pays, le sens profond reste le même mais la formulation française offre une plus grande implication du lecteur. Elle l’invite à agir en droite ligne des principes démocratiques: «C’est au peuple de récupérer son pays.»

Convaincu et capable, le jeune étudiant ne perd pas la tête. Il vient de terminer sa première année d’études et prévoit d’être diplômé de l’Université de Toronto en 2010 en langue et littérature française. Lorsqu’on aborde son avenir et ses désidératas professionnels, c’est le ministère des affaires étrangères qu’il envisage.

Quand à une éventuelle entrée en politique, c’est avec un sourire qu’il écarte cette idée, préferant oeuvrer que représenter. Daniel Gatto est peut-être un nom dont il faudra se souvenir.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur