Covid : le vaccin ne sera pas obligatoire, mais…

Bado Caricature vaccin armée
Partagez
Tweetez
Envoyez

Les Ontariens pourraient devoir être obligés de présenter une preuve qu’ils ont été vaccinés contre la CoViD-19 pour accéder à certaines activités, comme lorsqu’ils voudront voyager à bord d’un avion ou lorsqu’ils iront au cinéma.

En prenant bien soin de préciser que la vaccination «ne sera pas obligatoire en Ontario», la ministre de la Santé, Christine Elliott, a néanmoins laissé entendre qu’il pourrait y avoir des «conséquences» pour ceux qui refuseront de le recevoir.

vaccin covid
L’opération de vaccination anti-covid débutera dans les prochains jours en Ontario. Photo: CDC, Unsplash

Un document de la province

Le gouvernement ontarien a l’intention de délivrer, à ceux qui recevront le vaccin contre le coronavirus, une preuve qu’ils se sont bien soumis aux deux doses requises pour l’immunisation.

Sans préciser si cette preuve de vaccination sera remise de façon électronique ou en format papier, Christine Elliott a fait savoir que son gouvernement sera responsable de distribuer ce document.

«Ces preuves seront importantes pour que les gens puissent recommencer à voyager. Ils en auront peut-être besoin pour le travail, pour le théâtre, pour le cinéma ou pour d’autres endroits où les contacts physiques sont étroits.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
ontario covid vaccin
Le général à la retraite Rick Hillier dirige l’opération de vaccination anti-covid en Ontario.

Comme en Chine

Un tel système ressemblerait au projet de «crédit social» du gouvernement communiste de la Chine, qui veut attribuer aux citoyens des points de mérite et de démérite selon leur obéissance aux consignes des autorités.

La nouvelle suscite déjà un vif débat dans les médias, les uns y voyant une dangereuse érosion des libertés, les autres une mesure nécessaire de protection de la santé publique.

La cheffe du NPD, premier parti d’opposition à Queen’s Park, Andrea Horwath, a reconnu mercredi qu’un débat public est nécessaire… mais qu’il faudra se fier aux recommandations de la santé publique et que «les Ontariens devront prendre leurs responsabilités».

Les travaux parlementaires pour le reste du temps des Fêtes sont maintenant suspendus jusqu’à la mi-février.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur