Course à obstacles pour les personnes handicapées

Il y a pourtant des solutions simples et peu coûteuses

stationnement

Un département municipal devrait se consacrer à l'élimination des obstacles auxquels font face les personnes handicapées. (Photo: Stefano Carnevali | Dreamstime.com)


11 juillet 2018 à 7h00

L’alerte d’incendie retentit. Où allez-vous… si vous êtes aveugle et résidez au neuvième étage?

«Nous voulons faciliter les évacuations d’urgence et les déplacements prioritaires avec un pictogramme compréhensible pour tous… et tactile», résume l’un des concepteurs de «Dot.it», Shawn Wilkinson. Pour servir tout autant à un étudiant privé de la vue, le système conjugue des points de couleur dotés de symboles clairs et de braille à une application pour repérer plus rapidement ces indications ajoutées sur les murs du campus.

La cécité n’est d’ailleurs qu’un des handicaps physiques qui rendent la ville moins accessible.

C’est dans cet esprit que, de mars à juin, l’Université Concordia a organisé un défi, Montréal sans obstacle (Enable Montréal), doté de prix totalisant 32 000 $. Une dizaine d’équipes ont proposé autant de solutions au terme de ces quatre mois, destinées à réduire certains obstacles de la métropole, comme l’accès au marché de l’emploi ou au métro.

«Nous ne voulions pas réinventer la roue, mais mener à la réalisation les idées qui avaient le plus de potentiel. Nous voulons être des guides de changements», explique Mariloue Daudier, coordonnatrice du Bureau de l’engagement communautaire de l’Université Concordia et coordonnatrice de l’évènement.

Contourner les obstacles

Plus de la moitié des projets proposent en effet des moyens pour contourner les obstacles qui empêchent les citoyens à mobilité réduite de circuler librement dans la ville, visiter les restaurants et les commerces, ou utiliser les transports non adaptés.

«Voyager en métro, c’est inaccessible pour moi avec un fauteuil roulant. Participer à ce projet rassembleur m’a permis de rencontrer des personnes différentes, avec ou sans handicap et d’imaginer comment rendre les choses possibles», note l’étudiant en génie électrique et informatique de l’Université Concordia, Kenchukwu Nrodu.

Solutions simples

Lignes au sol en 3D pour les personnes en perte visuelle, feux de circulation pour celles en déficit d’audition… Une des équipes s’est aperçue que si les défis sont multiples, des solutions simples et peu coûteuses peuvent être rapidement déployées.

Aux intersections, par exemple, une application téléchargée sur un téléphone pourrait dire dans combien de temps le feu passe au vert — et ça pourrait également servir à la personne âgée ou à la maman avec poussette.

«Souvent, nous n’arrivons pas à prendre conscience des obstacles qui jalonnent leur journée et pourtant, des solutions technologiques simples sont possibles», renchérit l’étudiante en sciences informatiques Amarisse Buito-Martins.

Sensibiliser les élus

«Il faut partir des vrais besoins: nous manquons tellement d’accès aux commerces de proximité. C’est de la discrimination flagrante», relève Jody Negley.

Cette ancienne travailleuse sociale souffre d’une maladie neuromusculaire rare, la syringomyélie, qui affecte la moelle épinière et qui l’oblige aujourd’hui à circuler sur un fauteuil adapté. «Je n’ai pas eu le choix que de me considérer comme personne handicapée. Et là, de réaliser qu’on oublie que nous pouvons avoir des difficultés à nous dépla cer et à participer à la vie publique.»

Les villes ont le pouvoir d’aller au-delà des simples normes, «par exemple, nommer un élu responsable de ce dossier pour changer la culture interne des belles paroles et de la bureaucratie rigide», conclut-elle.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Deux photographes, deux univers

Expo alliance française
Geneviève Thauvette et Kathleen Hearn, deux artistes torontoises, exposent leurs photographies à l’Alliance française de Toronto jusqu'au 28 mars.
En lire plus...

15 février 2019 à 9h00

Netflix, nouvelle plateforme des bizarreries de Gwyneth Paltrow

pseudoscience
Netflix ne se fera pas de nouveaux amis parmi les amateurs de vulgarisation scientifique et d’information véridiques: l’actrice Gwyneth Paltrow vient d’y obtenir une...
En lire plus...

15 février 2019 à 7h00

Réforme du système de santé: n’oubliez pas les services en français

santé
La décision attendue du gouvernement de l’Ontario de procéder à une réforme structurelle du système de santé serait «une opportunité d’améliorer l’accès aux services...
En lire plus...

14 février 2019 à 16h16

Cybersécurité: quelques clés pour protéger votre vie privée

vie privée
La radio communautaire franco-torontoise CHOQ-FM lance une nouvelle série de capsules vidéos pour sensibiliser les utilisateurs d’internet aux dangers qu’il peut représenter pour leur...
En lire plus...

14 février 2019 à 15h00

Les langues officielles enfin inscrites dans la Loi sur le divorce

La nouvelle Loi canadienne sur le divorce, dont l'ébauche a été adoptée en troisième lecture par la Chambre des communes le 6 février, confirme...
En lire plus...

14 février 2019 à 13h00

Au terminus McCowan, l’un des plus grands centres commerciaux au pays

Nous poursuivons notre tour d'horizon des extrémités du métro torontois à la station McCowan. Cette semaine, Visite Express à l'extrême-Est de la ville pour...
En lire plus...

14 février 2019 à 11h00

Le plus grand gratte-ciel obstruera la vue des Torontois

La construction du gratte-ciel de 306 mètres, nommé The One, qui se situera à l’angle des rues Yonge et Bloor et dont l’achèvement est...
En lire plus...

14 février 2019 à 9h00

Des ados veulent se faire vacciner sans le consentement de leurs parents

vaccin, vaccination
Défiant l’autorité de ses parents, un adolescent de l’Ohio a décidé de se faire vacciner — après avoir découvert qu’il ne l’avait jamais été,...
En lire plus...

14 février 2019 à 7h00

Ce qu’on comprend de l’affaire SNC-Lavalin Jody Wilson-Raybould jusqu’à maintenant

Un mois après le remaniement ministériel dans lequel Jody Wilson-Raybould a été rétrogradée, on comprend mieux ce qui s’est passé en coulisses face au...
En lire plus...

13 février 2019 à 20h40

Un vent d’optimisme sur Cinéfranco jeunesse

Larcelle Lean
Avant même le début du festival, un peu plus de 9 000 spectateurs sont déjà attendus au Famous Player place Canada pour la 10e...
En lire plus...

13 février 2019 à 13h13

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur