Coupe Rogers de tennis: les Français et les spectateurs gagnants


12 août 2014 à 9h56

On attendait l’émergence des Canadiens cette année à la Coupe Rogers de tennis, mais ce sont plutôt les Français qui ont mieux fait que prévu. Jo-Wilfried Tsonga a gagné le tournoi contre Roger Federer, Gaël Monfils a livré un match de titan face à Novak Djokovic, Richard Gasquet a battu la 2e raquette canadienne Vasek Pospisil et Julien Benetteau a bien fait avant de s’incliner face au 7e joueur mondial, le Torontois Milos Raonic, en 3 sets, lors de la ronde des 16.

Roanic a perdu à la ronde suivante contre l’Espagnol Feliciano Lopez, 25e mondial, complétant une longue série de résultats décevants pour les Canadiens dont l’émergence globale ne fait pourtant pas de doute.

Assistances décevantes

Un peu plus de 148 000 spectateurs ont assisté à la Coupe Rogers, présentée du 2 au 10 août au Centre Rexall sur le campus de l’université York (près de l’intersection de Keele et Steeles).

C’est plus qu’en 2012, mais moins qu’en 2010 (le tournoi est présenté en alternance avec Montréal). Pourtant, les conditions étaient réunies pour attirer un nombre record de spectateurs à Toronto: du beau temps toute la semaine et beaucoup de Canadiens en lice dont un membre du Top 10.

En comparaison, la Coupe Rogers de Montréal a établi un record d’assistance mondial la semaine dernière pour un tournoi féminin d’une semaine avec 181 000 spectateurs. Le record montréalais pour un tournoi masculin est 214 000 spectateurs.

Montréal

La comparaison avec Montréal est cruelle, car la métropole québécoise est une des villes du monde où le tennis est le plus populaire comme sport-spectacle.

La Coupe Rogers est aussi un authentique événement à Montréal, très glamour le soir et très médiatisé, ce qui n’est pas le cas ici. Finalement, le tournoi de Montréal est beaucoup plus accessible, à proximité du centre-ville et d’une station de métro.

Un beau festival familial

Il faut souligner les efforts des organisateurs de Toronto cette année. Le site était plus beau, plus convivial et plus intéressant qu’auparavant. Le nombre de commanditaires alimentaires était exceptionnel et on obtenait toutes sortes d’aliments gratuits, des yogourts aux cafés en passant par des chocolats et des glaces. Les restaurants étaient aussi plus variés et les prix étaient bien étudiés.

La nouvelle passerelle permettant de voir les joueurs s’entraîner était si populaire qu’il faudra penser à l’agrandir l’an prochain. Une autre amélioration possible serait d’assurer un service de navette entre les stationnements (situés à plus d’un kilomètre) et l’entrée des stades.

Néanmoins, l’amélioration du site et de ses activités était remarquable. Plus conviviale et plus familiale que le tournoi de Montréal, la Coupe Rogers de Toronto mérite plus d’attention des médias et du public torontois.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Plongée au cœur de Liberty Village, ancien quartier industriel

Liberty Village
Le quartier de Liberty Village, entouré par la rue King et la Gardiner Expressway à l'Est de Toronto, est un concentré d'histoire où les...
En lire plus...

12 novembre 2018 à 11h00

Quand la lumière vient de l’intérieur

galerie Thompson Landry
Ognian Zekoff, l’un des principaux peintres hyperréalistes du Québec, spécialisé dans le «clair-obscur contemporain», veut montrer que les sources de lumière ne viennent pas seulement...
En lire plus...

12 novembre 2018 à 9h00

Hommage des Torontois aux soldats de 14-18

Centenaire armistice Jour du souvenir 2018
Ce 11 novembre au matin, des milliers de Torontois se sont rassemblées pour célébrer le centenaire de l'armistice de la Première Guerre mondiale.
En lire plus...

11 novembre 2018 à 17h00

La Grande Guerre qu’on ne saurait oublier

Chaque année, le 11 novembre nous rappelle un moment important de notre histoire, celui de cet armistice signé le 11 novembre 1918 à 5 h15,...
En lire plus...

11 novembre 2018 à 11h11

Ces colonnes dressées vers le ciel

On remarque un grand nombre de colonnes imposantes dans les grandes villes d'Europe, mais il n'existe pratiquement pas de tels monuments dans nos villes...
En lire plus...

11 novembre 2018 à 11h00

Fin de vie sublime

livre
La journaliste suédoise Sofia Lundberg a autoédité Un petit carnet rouge, roman qui a connu un rare succès sur Internet avant d’être repéré par...
En lire plus...

11 novembre 2018 à 9h00

Quiz : Fin de la «Grande Guerre» 100 ans passés

quiz
Les combats de la Guerre de 1914-1918 prennent fin lorsque l’armistice est signé le 11 novembre 1918.
En lire plus...

11 novembre 2018 à 7h00

La musique a résonné en français aux quatre coins du pays

Une centaine d’artistes viennent de donner plus 200 spectacles de l’Atlantique au Pacifique dans le cadre du festival Coup de cœur.
En lire plus...

10 novembre 2018 à 15h00

Gérer le PLOE comme l’aide en santé?

La pression monte pour qu’Ottawa fasse un ménage du Programme des langues officielles dans l’enseignement (PLOE).
En lire plus...

10 novembre 2018 à 11h00

Le PLOE : un programme fédéral qui a besoin d’un grand ménage

L’année 2020 marquera le 50e anniversaire des transferts en éducation aux provinces et territoires, mais trouve-t-on dans le bilan du Programme de quoi célébrer?
En lire plus...

10 novembre 2018 à 9h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur