Coupe Rogers de tennis: les Français et les spectateurs gagnants


12 août 2014 à 9h56

On attendait l’émergence des Canadiens cette année à la Coupe Rogers de tennis, mais ce sont plutôt les Français qui ont mieux fait que prévu. Jo-Wilfried Tsonga a gagné le tournoi contre Roger Federer, Gaël Monfils a livré un match de titan face à Novak Djokovic, Richard Gasquet a battu la 2e raquette canadienne Vasek Pospisil et Julien Benetteau a bien fait avant de s’incliner face au 7e joueur mondial, le Torontois Milos Raonic, en 3 sets, lors de la ronde des 16.

Roanic a perdu à la ronde suivante contre l’Espagnol Feliciano Lopez, 25e mondial, complétant une longue série de résultats décevants pour les Canadiens dont l’émergence globale ne fait pourtant pas de doute.

Assistances décevantes

Un peu plus de 148 000 spectateurs ont assisté à la Coupe Rogers, présentée du 2 au 10 août au Centre Rexall sur le campus de l’université York (près de l’intersection de Keele et Steeles).

C’est plus qu’en 2012, mais moins qu’en 2010 (le tournoi est présenté en alternance avec Montréal). Pourtant, les conditions étaient réunies pour attirer un nombre record de spectateurs à Toronto: du beau temps toute la semaine et beaucoup de Canadiens en lice dont un membre du Top 10.

En comparaison, la Coupe Rogers de Montréal a établi un record d’assistance mondial la semaine dernière pour un tournoi féminin d’une semaine avec 181 000 spectateurs. Le record montréalais pour un tournoi masculin est 214 000 spectateurs.

Montréal

La comparaison avec Montréal est cruelle, car la métropole québécoise est une des villes du monde où le tennis est le plus populaire comme sport-spectacle.

La Coupe Rogers est aussi un authentique événement à Montréal, très glamour le soir et très médiatisé, ce qui n’est pas le cas ici. Finalement, le tournoi de Montréal est beaucoup plus accessible, à proximité du centre-ville et d’une station de métro.

Un beau festival familial

Il faut souligner les efforts des organisateurs de Toronto cette année. Le site était plus beau, plus convivial et plus intéressant qu’auparavant. Le nombre de commanditaires alimentaires était exceptionnel et on obtenait toutes sortes d’aliments gratuits, des yogourts aux cafés en passant par des chocolats et des glaces. Les restaurants étaient aussi plus variés et les prix étaient bien étudiés.

La nouvelle passerelle permettant de voir les joueurs s’entraîner était si populaire qu’il faudra penser à l’agrandir l’an prochain. Une autre amélioration possible serait d’assurer un service de navette entre les stationnements (situés à plus d’un kilomètre) et l’entrée des stades.

Néanmoins, l’amélioration du site et de ses activités était remarquable. Plus conviviale et plus familiale que le tournoi de Montréal, la Coupe Rogers de Toronto mérite plus d’attention des médias et du public torontois.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Comment les écrivains parlent-ils des animaux?

À vos déguisements: l'émission radiophonique littéraire Quatrième de Couverture revient avec le «carnaval des animaux», le 19 janvier prochain à 14h30 au Collège Boréal.
En lire plus...

16 janvier 2019 à 7h00

10 nominations pour Damien Robitaille au 10e Gala Trille Or

Damien Robitaille est en lice pour le Prix Trille Or de l'«Artiste solo» de l'année et dans neuf autres catégories non genrées de l'APCM,...
En lire plus...

15 janvier 2019 à 19h31

Contestation judiciaire : les premières demandes de financement sont attendues

Programme de contestation judiciaire
Près de deux ans après la fermeture du Programme d’appui aux droits linguistiques (PADL) et 12 ans après l’abolition du Programme de contestation judiciaire...
En lire plus...

15 janvier 2019 à 16h00

Haro sur le gaspillage des aliments

Un tiers de la nourriture produite dans le monde finirait à la poubelle. Au Canada, plus de 60% de cette nourriture serait encore consommable....
En lire plus...

15 janvier 2019 à 14h25

La santé mentale dans le domaine de l’emploi: il faut en parler

C’est bien, pour une entreprise, d’avoir une approche définie sur papier pour traiter les problèmes de santé mentale – mais sa mise en pratique...
En lire plus...

15 janvier 2019 à 9h00

Un mystérieux signal cosmique, c’est bien, mais deux, c’est mieux

Des «sursauts radio rapides» venus des profondeurs du cosmos, mais qui ne durent que quelques millièmes de seconde, c’est déjà intrigant. Mais lorsqu’on en...
En lire plus...

15 janvier 2019 à 7h00

La débandade des Maple Leafs se poursuit

Les Maple Leafs recevaient la visite de l'Avalanche du Colorado pour la seule fois de la saison lundi soir à l'Aréna Scotiabank. Avant la...
En lire plus...

14 janvier 2019 à 22h54

1,9 million $ du fédéral pour le «Carrefour» de l’Université

Université de l'Ontario français
La ministre fédérale des Langues officielles et de la Francophonie, Mélanie Joly, a annoncé un investissement de 1,9 million $ pour le développement du...
En lire plus...

14 janvier 2019 à 20h40

L’immigration comme solution pour faire croître la francophonie en Ontario

Plusieurs politiques canadiennes ont été mises de l’avant au cours des dernières années, afin de favoriser l’immigration francophone hors Québec.
En lire plus...

14 janvier 2019 à 9h00

Climat: Radio-Canada échoue à son propre quiz

climat, changements climatiques, réchauffement de la planète
Radio-Canada présente une série de reportages sur des démarches citoyennes et politiques mises de l’avant pour «réduire l’impact écologique de l’activité humaine», accompagnée d'un...
En lire plus...

14 janvier 2019 à 7h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur