Coupe Rogers de tennis: Avantage Montréal

Partagez
Tweetez
Envoyez

Montréal et Toronto présentent en alternance les tournois majeurs de tennis féminins et masculins du Canada – la coupe Rogers. Cette situation est devenue à peu près normale pour nous. Néanmoins, cette situation est unique dans le monde du tennis où les tournois se jouent année après année au même endroit. Nous avons assisté aux deux grands tournois professionnels du Canada. Comparaison.

Choyé cette année par un tournoi de rêve (toutes les têtes de séries se présentent et jouent du grand tennis ET le Canadien Frank Dancevic atteint les quarts de finale), le Masters de Montréal a battu le record mondial d’assistance pour un tournoi de tennis ATP (masculin) d’une semaine avec ses 185 252 spectateurs (12 des 15 séances du tournoi se sont déroulées à guichets fermés).

L’an dernier, le Stade Uniprix de Montréal avait accueilli 174 706 personnes, un record qui tient encore au circuit féminin WTA, et ce, incroyablement, même si le temps a été maussade et que plusieurs têtes d’affiches ne se sont pas présentées.

Donc, peu importe les circonstances, le tournoi de Montréal est adoré et attendu comme un tournoi du grand chelem. Le tournoi de Toronto, comme la plupart des autres tournois de tennis dans le monde, carbure au gré de la conjoncture.

Il y a aussi que les médias de Montréal assurent une couverture massive, souvent à la une des journaux, de la Coupe Rogers. La Rogers Cup de Toronto demeure toujours, au mieux, 2e derrière le baseball des Blue Jays en termes d’attention médiatique.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Autre facteur, le Rexall Center de Toronto est magnifique; il copie le stade de Miami, une référence en la matière. Mais il est situé très loin du centre-ville, à l’Université York, et l’accès en transport en commun y est très difficile. Les bus de la Toronto Transit Commission les plus proches sont à 10 minutes de marche et il faut au moins une heure pour se rendre au centre-ville. Bref, c’est la galère, alors que le Stade Uniprix est à 7 minutes à pied d’une station de métro, tout proche du marché Jean-Talon et finalement assez près du centre-ville.

Voici, à notre avis, les points saillants respectifs des tournois de la coupe Rogers de Montréal et Toronto cette année, au-delà des joueurs, du point de vue d’un spectateur…

Toronto

• 2 matchs de simples le soir (1 seulement à Montréal)

• sièges plus confortables, toilettes adéquates (les files étonnent à Montréal, même du côté des hommes)

• prix abusifs des kiosques alimentaires: 7$ pour un hamburger par exemple, ce qui dépasse la limite acceptable, même pour un évènement du genre; d’autant que le prix des billets est déjà passablement élevé à Toronto

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Montréal

• site plus beau, mieux aménagé, et chargé d’histoire

• atmosphère électrique; ici, c’est vraiment un évènement

• le stade Uniprix est une authentique serre chaude; le stade de Toronto est plus aéré, plus confortable, mais moins propice à une grande intensité lors de matchs

• le stade secondaire (court Banque Nationale) est magnifique et il accorde les perspectives les plus fortes sur les matchs; c’est l’élément le plus criant en faveur de Montréal dans cette comparaison.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur