En partenariat avec
Conseil scolaire Viamonde

Comment gérer l’utilisation d’internet chez les jeunes

Partagez
Tweetez
Envoyez

Il n’est pas facile de savoir comment gérer de façon adéquate l’utilisation d’internet chez les jeunes. Les parents se retrouvent en effet face au défi d’aider leur enfant à gérer un outil qu’ils connaissent parfois moins bien qu’eux, ce qui rend la tâche de surveillance plus ardue.

C’est pourquoi, un effort de rapprochement entre les générations est nécessaire, afin de pouvoir continuer à comprendre ce à quoi les enfants sont exposés et ce qu’internet représente pour eux. Ainsi, l’établissement d’un climat de confiance avec votre enfant est essentiel pour pouvoir parler ouvertement des risques et des avantages liés à l’utilisation de cet outil.

Une ressource utile

Saviez-vous qu’à l’âge de cinq ans, 50% des enfants utilisent internet? N’en déplaise à certains parents, les jeunes d’aujourd’hui consacrent une grande partie de leur temps connectés à internet. Internet fait partie intégrante du quotidien des jeunes, que ce soit dans leur vie sociale, scolaire ou dans leurs loisirs.

Qu’ils soient à la maison, à l’école ou en déplacement, ils peuvent facilement s’y connecter via leur téléphone cellulaire, leur ordinateur portable ou autre appareil technologique.

L’accès à internet pour les jeunes comporte de nombreux avantages. Il s’agit tout d’abord d’un outil éducatif, qui offre une vaste source d’informations permettant de développer ses connaissances dans d’innombrables domaines.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

L’utilisation des médias sociaux permet aux jeunes de développer des liens et de rester connectés avec leurs amis, leur famille et d’échanger des idées avec ces derniers. Ils permettent aussi à des jeunes isolés de communiquer et de se rapprocher d’autres jeunes.

Cela représente une façon rassurante d’entrer en relation pour les jeunes plus timides et introvertis. Internet offre aussi un accès direct à l’information autour de la santé.

La richesse des informations disponible sur internet participe également à la réduction du stigma autour de la santé mentale et à la promotion de recherche d’aide adaptée. Les jeunes peuvent y échanger autour de questions existentielles avec leurs pairs et trouver du soutien, car leurs préoccupations ne nécessitent pas toujours une aide spécialisée.

Certains risques

L’utilisation d’internet comporte un risque permanent d’exposition à des contenus violents, haineux, pornographiques et à de la désinformation. Le cyber harcèlement fait partie des dangers présents sur internet. La communication électronique devient alors un agent d’exclusion.

Les jeunes encourent aussi des risques d’atteinte à leur vie privée, d’isolement, de dépenses d’argent démesurées.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

L’exposition à ces dangers peut avoir des conséquences sérieuses sur le bien-être, leur image de soi, leurs relations, leur vie de famille et leur scolarité.

Ceci étant, le niveau de risque est fonction de la vulnérabilité du jeune. Autrement dit, il importe de prendre en compte les forces et les fragilités de votre enfant. Les enfants qui présentent des difficultés au plan émotionnel, comportemental ou qui vivent de l’instabilité dans leur contexte de vie sont plus vulnérables.

Les problèmes qu’ils connaissent dans la vie quotidienne peuvent se transposer sur internet. Ces enfants peuvent réagir de façon impulsive face à certains contenus ou commentaires et regretter l’intensité de leur réponse par la suite. Il existe aussi un risque qu’ils fuient leurs problèmes en passant tout leur temps libre sur internet.

De façon générale, l’usage devient problématique lorsque les jeunes consacrent la majeure partie de leur temps sur internet et que cela les empêche d’entreprendre toute autre activité. Ceci étant, il arrive souvent que les jeunes utilisent internet comme une échappatoire temporaire.

Il peut en effet s’agir d’un recours transitoire pour faire face à une étape difficile de leur vie, en attendant de trouver d’autres solutions à leur mal-être. Enfin, il ne faut pas oublier que l’apprentissage des dangers et des risques fait entièrement partie des défis de l’adolescence.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Comment intervenir?

Il importe de protéger les jeunes des dangers liés à internet, tout en les encourageant à utiliser cet outil formidable et en leur faisant découvrir ses avantages. L’établissement de limites claires est essentiel pour cadrer le temps passé sur internet et le type d’activité entreprise.

Il importe de fixer des limites d’horaire et de définir des règles d’utilisation d’internet à la maison. Il est recommandé d’identifier des lieux centraux dans la maison pour l’utilisation des médias, afin de pouvoir superviser les activités et les contenus visionnés par votre enfant.

Prenez le temps de vous informer et montrez votre intérêt et votre curiosité pour les activités de votre enfant sur internet.

Apprenez ensemble et visionnez le matériel avec votre enfant, en l’aidant à comprendre comment rester prudent, en encourageant des interactions et des échanges d’informations appropriés. Ceci varie bien sûr en fonction de l’âge.

Il est judicieux de commencer à avoir une discussion à propos de l’utilisation d’internet, avant que votre enfant entre dans l’adolescence. Il s’agit de présenter les enjeux liés à la vie privée, aux contenus explicites et au cyber harcèlement, afin que votre enfant se sente à l’aise pour aborder ces questions avec vous sans craindre de perdre son accès à internet.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Si votre enfant est un jeune plus timide, encouragez-le à développer ses compétences sociales dans des situations en face à face avec leurs pairs et leur famille, afin que leurs interactions sociales ne se passent pas uniquement sur les réseaux sociaux et les jeux en réseau. Il est également important d’encourager et de valoriser les activités en dehors d’internet.

Assurez-vous que votre enfant comprend que ses tâches et ses devoirs doivent être priorisés avant internet.

Ressource en français pour les parents: www.soinsdenosenfants.cps.ca/handouts/behaviour-index

Catherine Hatt est psychologue à Espace Jeunesse, service de santé mentale pour les jeunes de 7 à 18 ans offert en partenariat entre le Centre francophone de Toronto et le Hincks-Dellcrest Centre. 416-922-2672 poste 290.

Renseignements

Ressource en français pour les parents

Catherine Hatt est psychologue à Espace Jeunesse, service de santé mentale pour les jeunes de 7 à 18 ans offert en partenariat entre le Centre francophone de Toronto et le Hincks-Dellcrest Centre. 416-922-2672 poste 290.

En partenariat avec

Conseil scolaire Viamonde

Chez Viamonde, tout élève peut développer son plein potentiel. Dans nos écoles, nos professionnels dévoués et compétents encadrent les élèves dans une atmosphère favorisant la croissance et le succès de chaque jeune. Cliquez ici pour en savoir plus!

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur