CHOQ-FM mise encore sur la diversité et la participation communautaire

Lancement de la grille des émissions 2018-19

Guillaume Lorin aux commandes de CHOQ-FM 105.1 dans les studios situés dans l'école secondaire Toronto Ouest, dans le quartier Lansdowne et College.


10 septembre 2018 à 16h36

La radio communautaire francophone CHOQ-FM 105.1 a dévoilé la semaine dernière sa nouvelle grille des émissions pour 2018-2019, qui vise encore une fois à refléter la diversité de la francophonie torontoise et susciter sa participation.

Lancée en 2006 par la Coopérative radiophonique de Toronto, CHOQ-FM 105.1 occupe désormais une place centrale parmi les radios communautaires du Grand Toronto, en plus de sa présence sur le web et application mobile (TuneIn).

Pour les francophones, elle représente une alternative à Radio-Canada sur la bande FM.

Francophonie plurielle

«Ses missions consistent à donner une voix et des outils à la francophonie du Grand Toronto pour promouvoir sa richesse culturelle et soutenir son développement socio-économique», a précisé la directrice générale, Zaahirah Atchia, lors du lancement à l’hôtel Royal York. «Cette radio se veut inclusive de la communauté francophone et francophile, dans sa pluralité.»

Zaahirah Atchia

Mme Atchia a rejoint la radio en 2015 comme chargée commerciale avant d’en devenir directrice générale un an plus tard. Juriste de formation et journaliste de carrière, elle se dit fière du redressement financier de la radio.

CHOQ-FM veut confirmer «son rôle de porte-voix communautaire, de média de proximité et de carrefour multiculturel», renchérit Guillaume Lorin, le directeur de la programmation.

Programmation riche et variée

Les équipes de CHOQ-FM ont mis en place une «programmation réfléchie, inclusive et participative, tant au niveau du contenu musical que des émissions non musicales», indique Zaahirah Atchia.

La programmation musicale reflétera encore une fois la diversité de l’auditoire en proposant des styles très variés: rétro, jazz, afro-caribéen, country ou même électro.

Du côté des nouveautés non musicales, nous découvrirons BibiloChoq, Cap Santé et Carrefour CHOQ 2.0, une émission qui traitera des thématiques reliées à des dossiers chauds de l’actualité.

Les émissions comme C’est du Sport animée par Cedric Engone, CHOQ ET L’FUN de Mariette Delavallée, ou bien Droit de parole, Je vote pour la science, et Derrière le Volant seront renouvelées cette année.

Un projet de Forum populaire, pour un virage multiplateforme, financé en partie par le Fonds canadien de la radio communautaire, va traiter de sujets d’actualité en public, en vue d’une retransmission radio.

Défis

Présents au lancement, le Commissaire aux services en français de l’Ontario, François Boileau, ainsi que Catherine Tadros, Cheffe du Bureau du Québec à Toronto, ont loué le travail de CHOQ-FM depuis douze ans déjà.

De nombreux partenaires et représentants des organismes franco-torontois ont également assisté à cette soirée.

«Face à l’accélération du rythme des changements technologiques au cours des prochaines années, le défi majeur de la prochaine décennie sera d’accroître le volume et l’engagement de l’audience des médias de langue française en Ontario», prévoit la directrice générale.

De plus, elle considère que la francophonie torontoise a plus que jamais besoin d’une «CHOQ-FM forte, ambitieuse, visionnaire, ferme dans son orientation inclusive».

Les invités de CHOQ-FM discutent dans la salle Impérial de l’Hotel Royal York.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

La station Kipling: circulez, y a rien à voir

Cette semaine, nous poursuivons les Visites Express consacrées aux extrémités du métro torontois. Après Finch et McCowan, nous nous sommes rendus à l'ouest de...
En lire plus...

21 février 2019 à 13h00

Common law en français: Calgary devance Toronto

Ian Holloway, doyen, Faculté de droit, Université de Calgary; Nickie Nikolaou, vice-doyenne (Calgary); Adam Dodek, doyen, Faculté de droit, Université d’Ottawa; Caroline Magnan, directrice du Programme de certification de common law en français; Alexandra Heine, étudiante de 3e année en droit (Calgary).
Un nouveau partenariat sur l'enseignement de la common law, conclu entre les facultés de droit de l’Université d’Ottawa et de l’Université de Calgary, va...
En lire plus...

21 février 2019 à 11h00

Incertitude environnementale et arrogance humaine

roman
Le premier roman de Christiane Vadnais, Faunes, est un récit dystopique qui s’insère dans un courant de fiction climatique.
En lire plus...

21 février 2019 à 9h00

Ils ont apporté la rougeole à l’école

Encore un. Un père de famille qui se retrouve au centre d’une poussée de cas de rougeole, en Colombie-Britannique, reconnaît ne pas avoir fait...
En lire plus...

21 février 2019 à 7h00

Une assemblée citoyenne de l’AFO sur Facebook

Résistance
L'Assemblée de la francophonie de l'Ontario organise sa première assemblée citoyenne en direct sur Facebook le mardi 26 février à 17 h.
En lire plus...

20 février 2019 à 17h10

McMichael accueille l’art pluriel de Françoise Sullivan

McMichael
Les femmes à l’honneur! Depuis le 16 février, le Musée d'art canadien McMichael ouvre ses portes à deux expositions itinérantes sur deux grandes artistes:...
En lire plus...

20 février 2019 à 13h00

Facebook, sauveur des journaux?

journaux, presse, médias
Responsable majeur de leur détresse, Facebook vient aujourd’hui au secours des journaux désemparés en promettant 300 millions $ pour divers projets de journalisme local....
En lire plus...

20 février 2019 à 11h00

Roman d’une culture générale transcendante

livre
L’action de Complot à l’Unesco, le tout dernier roman d’Alain Bernard Marchand, se déroule en grande partie à Paris, siège de l’institution onusienne du...
En lire plus...

20 février 2019 à 9h00

Traitement miracle? Posez ces deux questions

science
Une annonce pour le moins spectaculaire — un traitement pour le cancer dès 2020 — a attiré l’attention des médias il y a deux...
En lire plus...

20 février 2019 à 7h00

Bien plus qu’une école de métiers

Club canadien de Toronto
Le Collège Boréal est bien plus qu’une institution post-secondaire, près du quart de ses étudiants possédant déjà un diplôme universitaire et venant y trouver...
En lire plus...

19 février 2019 à 22h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur