Château d’Aigueville, un nouveau Côtes-du-Rhône débarque en Ontario

Bientôt un millésime entièrement bio

Château D'Aigueville
Le vigneron Pierre Jhean présentait son nouveau Côtes du Rhône Château D'Aigueville au National Club de Toronto, rue Bay, le 23 avril. Photo: Jason Solanki, http://vintagewinepicks.blogspot.com
Partagez
Tweetez
Envoyez

«On veut introduire une nouvelle vision du Côtes-du-Rhône. Nous essayons de faire des vins élégants avec notre palet de bourguignon», défend Pierre Jhean, le vigneron du domaine d’Aigueville, en évoquant l’arrivée du vin Côtes-du-Rhône-Villages Château d’Aigueville en Ontario.

Ce vin rouge vient tout droit du terroir français, plus précisément d’un vignoble qui s’étend sur 100 hectares dans le Sud de la France, entre les villages de Sérignan et Uchaux, à proximité d’Orange et d’Avignon.

En quête de bio

Actuellement, le domaine d’Aigueville a pour projet de se reconvertir vers le bio, dans l’optique de sortir un millésime entièrement bio pour 2019. D’ailleurs, c’est déjà chose faite pour l’huile d’olive produite sur ses terres.

Pierre Jhean compte aussi agrémenter sa propriété d’une appellation reconnue dans le monde du vin qui complimenterait ses produits: l’origine «Massif d’Uchaux», légitime étant donné que ses vins sont produits sur ce territoire.

Château d'Aigueville
Les cuves du domaine d’Aigueville.

Conquérir les palais ontariens

Aujourd’hui, ce vin est exporté à 80% dans le monde, avec comme principaux clients les États-Unis, la Chine et le Canada. À l’heure actuelle, il est possible de le déguster en Alberta, Colombie-Britannique, Saskatchewan et désormais l’Ontario, que Pierre Jhean compte bien séduire.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Les Ontariens ont un goût ‘nord-américain’. Le vin le plus dégusté ici est celui de Californie, un vin chaud très différent des vins de Bourgogne. Nous, avec nos Côtes-du-Rhône, on peut répondre à ces goûts là», explique-t-il, assez confiant.

Il faut dire que si le mérite et le prestige des Côtes-du-Rhônes sont largement reconnus en France, ce n’est pas le cas auprès du public ontarien, malgré l’effort d’introduction de certains restaurateurs français, comme Pascal Geffroy à Batifole.

Nul doute à avoir: ce n’est que le début pour le Côtes-du-Rhônes en Ontario. Il n’y a qu’à goûter le Côtes-du-Rhônes Village du domaine d’Aigueville pour s’en assurer!

 

Photo: Jason Solanki, http://vintagewinepicks.blogspot.com

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur