Le Centre francophone de Hamilton formera les jeunes au leadership

Centre franco hamilton
Depuis 50 ans, le Centre francophone de Hamilton organise divers ateliers et sorties pour les jeunes. Prochainement, il organisera des ateliers de formation en leadership, qui auront lieu virtuellement. Photo: page Facebook du CFH.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Le Centre francophone de Hamilton (CFH) veut offrir des ateliers de formation en leadership pour les jeunes en 2022.

Julie Jardel, directrice générale depuis avril 2021, supervise le projet. Elle est épaulée par Lisa Breton, sa prédécesseure, embauchée comme consultante jusqu’en mars prochain. 

« Donner des clefs pour agir et réussir »

Depuis le mois d’octobre, grâce à des fonds alloués par le ministère des Affaires francophones de l’Ontario, trois ateliers sont en préparation.

« Nous voulons aider les jeunes à développer des compétences en leadership, en leur donnant des clefs pour agir et réussir », souligne Julie Jardel.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

« Il est essentiel pour nous d’aller chercher les jeunes qui n’osent pas encore s’impliquer dans les activités de leadership. » Ces activités visent donc à former tous les jeunes intéressés, pour les mettre sur un pied d’égalité.

Centre francophone de Hamilton
Julie Jardel

Les jeunes participants et participantes seront par exemple amenés à parler devant un public à travers des activités « brise-glace », ou encore à réfléchir ensemble sur la meilleure manière de s’engager dans la communauté.

Pour le moment, il est prévu que les ateliers se déroulent virtuellement, entre janvier et mars. La directrice ajoute que plusieurs consultants de la communauté francophones ont été recrutés pour l’occasion.

Sensibiliser à la culture autochtone

Selon Julie Jardel, les écoles francophones de la région sont également de plus en plus intéressées aux partenariats et activités avec le CFH. « Nous avons prévu de nombreuses activités d’écriture, musique et ateliers pour les élèves, entre janvier et juin ».

Un atelier en particulier, un cours de danse des cerceaux, sera présenté par la danseuse autochtone anishinabe-cree Makhena Rankin Guérin.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Ce sera notamment l’occasion pour elle d’éduquer les élèves sur les cultures autochtones, et les moyens qui existent pour réconcilier les différents groupes qui cohabitent aujourd’hui.

Makhena Rankin Guérin.

« Makhena Rankin Guérin est une personne autochtone, LGBTQ, et francophone dans un milieu minoritaire. Elle est donc bien placée pour évoquer le potentiel traumatisme, mais aussi la valorisation culturelle, qui peuvent émaner de chacune de ces trois identités », souligne la directrice du CFH.

Deux festivals en présentiel et des camps d’été

Le Centre a également organisé un partenariat avec le festival Winterfest, qui se tiendra du 3 au 21 février prochain. Il devrait pouvoir se dérouler en présentiel. Il proposera plusieurs concerts d’artistes, dont Lido Pimienta, Austra, Paulo Leon.

Le CFH participera aussi, comme chaque année, à l’organisation du festival FrancoFest en juin 2022.

D’autre part, la directrice prévoit de continuer les camps d’été pour les enfants, en présentiel. Grâce à un nombre réduit de participants et de strictes mesures sanitaires, ils avaient pu se maintenir en présentiel cette année.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
hamilton
Le Centre francophone de Hamilton a pu maintenir des camps d’été en présentiel pour les enfants en 2021.

«C’est une énorme chance pour ces enfants de retrouver leurs amis après de longues périodes d’isolement», explique-t-elle. «À nous de mettre en place un protocole cohérent pour qu’ils puissent continuer à le faire.»

Le Centre francophone de Hamilton, un modèle flexible

Depuis 50 ans, le Centre francophone de Hamilton fonctionne sur un modèle que la nouvelle directrice qualifie de « flexible ». Par exemple, il ne possède pas sa propre salle de spectacle. Mais il compte sur de multiples partenariats avec des organismes locaux.

Chaque année, le CFH reconduit quelques éléments récurrents comme les camps d’été et la FrancoFest. Mais de nouveaux projets apparaissent régulièrement, tandis que d’autres se terminent. 

« Nous souhaitons cette flexibilité pour s’adapter aux disponibilités et besoins de la communauté. Lorsqu’un besoin émerge, nous sommes capables d’y répondre assez rapidement. »

Aussi, l’activité du Centre doit énormément aux nombreux bénévoles qui s’y investissent chaque année. « Toutes nos activités sont avant tout gérées par des bénévoles, c’est notre ressource numéro une », conclut Julie Jardel. 

En cette fin d’année, l’équipe du Centre francophone a organisé une soirée bowling pour remercier les bénévoles de leur engagement tout au long de l’année. Photo: page Facebook du CFH

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur