Cendrillon fait son deuil

Les Indisciplinés à la Bibliothèque Palmerston

Régine Guyomard (la fée) et Marion Durand (Cendrillon). (Photo: Ron Giddings)

Régine Guyomard (la fée) et Marion Durand (Cendrillon). (Photo: Ron Giddings)


23 novembre 2016 à 15h45

Il était une fois une jeune fille, sa belle-mère, sa fée marraine et son prince, sur la scène d’une bibliothèque historique de Toronto. Oui, on est bien dans Cendrillon, mais dans la version moderne de Joël Pommerat montée ce week-end par Les Indisciplinés à la Bibliothèque Palmerston du quartier Bloor et Bathurst.

La troupe communautaire, qui nous a habitués depuis quelques années à des spectacles de grande qualité, a mis à contribution 12 comédiens, sous la direction du metteur en scène Jean-Nicolas Masson, pour raconter cette histoire d’une Sandra/Cendrier/Cendrillon qui doit apprendre à vivre le deuil de sa mère.

Le prince est dans la même situation, ce qui favorisera peut-être le rapprochement et, éventuellement, le bonheur avec la mystérieuse jeune femme.

Le metteur en scène Jean-Nicolas Masson.
Le metteur en scène Jean-Nicolas Masson.

La moitié des comédiens (notamment Line Boily et Pierre Gregory) n’en sont pas à leur premier rôle chez les Indisciplinés, confirme Jean-Nicolas Masson, qui, lui aussi, a signé la mise en scène de quelques succès récents de la troupe. Fondé en 2009, le groupe présente généralement deux spectacles par année.

À cheval entre la comédie et le drame, ce Conte pour les temps modernes est très «français de France», reconnaît le metteur en scène, qui a lui-même conservé l’accent français de ses parents, même s’il est né à Toronto et a étudié à l’école secondaire Étienne-Brûlé et à l’Université d’Ottawa. «La belle-mère, par exemple, est d’une condescendance française presque stéréotypée.»

«Le deuil, c’est inévitable et universel», explique Jean-Nicolas Masson. «Et en même temps, on peut l’aborder de mille et une manières. Ici, ce n’est pas trop lourd.»

D’une saison à l’autre, les Indisciplinés relèvent des défis techniques plus importants. Ici, c’est un livre de contes géant, sur la scène, qui permet les changements de décors et d’autres trouvailles. «Nous avons d’ailleurs choisi la scène de la bibliothèque Palmerston (plutôt que celle de l’auditorium de l’école Gabrielle-Roy) parce qu’elle offre des avantages techniques dont nous avions besoin», dit-il.

La pièce est présentée au 560 avenue Palmerston ces vendredi et samedi 25 et 26 novembre à 19h30, dimanche 27 novembre à 14h, et le vendredi 2 décembre à 19h30. Billets: 15 $ en ligne, 10 $  pour les membres, 20 $ à la porte.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Des Gémeaux pour l’Ontario

L’émission Cochon Dingue, réalisée par le Franco-Ontarien Mathieu Pichette (à gauche), a remporté plusieurs prix dimanche  au gala des Gémeaux. Mathieu Pichet, Stéfany Brulier, Julie Lavalée, Sébastien Hurtubise, Carlos Soldevila, Micheline Sylvestre, Pascal Morissette, Pascal Barriault, Marie-Lou Morin. (Photo: Paul Ducharme)
Des producteurs et des artisans franco-ontariens se sont illustrés au gala de la télévision et des médias numériques.
En lire plus...

18 septembre 2017 à 14h45

Grosse fin de septembre franco à Toronto

Jean-Pierre Ferland lance le festival Francophonie en fête le 22. Gabrielle Goulet fête le Jour des Franco-Ontariens le 25. Robert Charlebois est à Markham le 28 et à Toronto le 29. Tifane fait partie de la Nuit africaine le 30.
L’agenda des francophones et des francophiles du Grand Toronto est plein ces deux prochaines semaines: festival Francophonie en Fête, anniversaire du Collège français, Jour...
En lire plus...

18 septembre 2017 à 10h22

TIFF 2017: des cris dans les salles obscures

Downrange
Suite à la suppression, pour l’édition 2017 du Festival international du film de Toronto, de deux programmes du festival international de Toronto, dont Vanguard,...
En lire plus...

18 septembre 2017 à 10h10

Musique Extravaganza Afro-Caribéenne

elage
À l’image d’un repas gastronomique aux mille et une saveurs, la Nuit Africaine viendra clôturer en beauté une délicieuse 12e édition du festival Francophonie...
En lire plus...

18 septembre 2017 à 10h09

Édouard et les maisons de bouteilles

La première maison de bouteilles d’Édouard a été construite en 1980. (Photo: Sandra Dorélas)
Île-du-Prince-Édouard
En lire plus...

18 septembre 2017 à 10h07

Les sucres naturels ne sont pas meilleurs que les sucres raffinés

Ce n’est pas la nature du sucre qui fait la différence, mais bien la quantité totale de sucre qu’on consomme. (Photo: Monika Adamczyk | Dreamstime)
Il y a plusieurs mythes entourant les sucres qui dérangent Catherine Lefebvre. Au point où la nutritionniste a dédié un livre entier à ce...
En lire plus...

18 septembre 2017 à 10h02

Un tour du monde de la francophonie à TV5

tv5
25 heures, 23 destinations, 5 continents
En lire plus...

18 septembre 2017 à 10h00

Le rôle très stratégique d’une première ministre

Rachel Notley, présidente du Conseil de la fédération et Première ministre de l'Alberta. (Photo: Connor Mah - https://www.flickr.com)
Tribunaux albertains: on peut employer le français dans les communications verbales... mais pas écrites
En lire plus...

18 septembre 2017 à 9h59

Islamophobie? Non, véritéphobie!

Le président Donald Trump et son épouse Melania avec le roi  Salman et le président égyptien Abdel Fattah Al Sisi. (Photo: Maison-Blanche)
L’État islamique continue de frapper. Que faire?
En lire plus...

18 septembre 2017 à 9h58

Des coffrets pour monter votre propre exposition

Gustav Klimt. Éditions Taschen, 2017, coffret d’affiches (16 tirages sous coffret), 25,4 x 33 cm.
Les éditions Taschen, comme cela ressort des nombreux articles de L’Express qui mentionnent leur nom, se consacrent à la promotion d’œuvres artistiques ou de...
En lire plus...

18 septembre 2017 à 9h57

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur