Ce printemps, offrez-vous un stage de «jeu caméra»

Avec Valérie Lecomte, de Théâtre à coeur

Valérie Lecomte et ses élèves du Théâtre à coeur

Valérie Lecomte et ses élèves du Théâtre à coeur


28 mars 2017 à 1h48

Acteurs professionnels ou amateurs, l’enseignante Valérie Lecomte propose un stage de deux jours, les 1er et 8 avril, en technique de jeu devant la caméra, au studio de création du Théâtre français de Toronto (6e étage du 21 rue Collège).

Valérie Lecomte est actrice, réalisatrice et enseignante de théâtre. Elle vit au Canada depuis 13 ans, un pays coup de cœur pour cette actrice à la carrière prometteuse, qui a fondé la compagnie Théâtre à coeur à Vancouver en 2009, qu’elle a réinstallée à Toronto l’an dernier.

Valérie Lecomte. (Photo: Shimon)
Valérie Lecomte. (Photo: Shimon)

«J’ai eu une carrière de 11 ans comme professionnelle en France et travaillé avec des réalisateurs connus. Au Canada, ce n’est pas très évident de percer en tant qu’immigrante et de faire sa carrière, mais j’ai beaucoup de plaisir à enseigner.»

Valérie Lecomte, souhaite vivre de sa passion: l’art du cinéma. La double casquette d’enseignante et de comédienne est une chose précieuse à ses yeux: «je veux garder cette connexion avec l’activité torontoise», nous confie cette maman d’un petit garçon.

Ce qu’elle aime à Toronto, c’est aussi de pouvoir évoluer dans un milieu bilingue, et que le milieu du cinéma est plus actif.

Adepte de la méthode de Michael Tchekhov, dont elle est en cours de certification en enseignement, Valérie pratique ses techniques dans ses classes. «Ce sont des procédés respectueux du comédien et de l’humain. L’émotion est véhiculée par le corps; je ne suis pas pour un travail psychologique extrême», dit-elle. «Le théâtre est aussi une thérapie. Je ne fais pas de l’art-thérapie, mais toutes les formes d’expressions ouvrent des portes émotionnelles.»

Pour ce stage, Valérie Lecomte propose une formation approfondie. Les stagiaires auront l’opportunité de pratiquer des exercices sur le corps, le souffle, la voix, l’imagination et la spontanéité lors d’un «échauffement actif» en première partie de séance. Suivi d’un travail sur des microscènes: «une implication du corps et de l’esprit est nécessaire pour s’immerger dans la pratique théâtrale».

C’est à partir de la deuxième séance que seront dirigées et filmées les prestations, puisqu’en effet le but de cette formation est bien de jouer «en situation d’audition: une scène préparée et filmée».

Valérie Lecomte au théâtre français de Toronto, en stage de jeu caméra 2016.
Valérie Lecomte au studio du Théâtre français de Toronto, en stage de jeu caméra.

Il est bien connu que le théâtre a un effet positif sur les actants. L’avantage est donc de pouvoir s’exprimer devant la caméra au travers de divers exercices ludiques et de concentration.

Pour intégrer la formation, il suffit de remplir un formulaire d’inscription, disponible sur le site de Théâtre à cœur. Le nombre de places est limité à 8 élèves. Le tarif pour les deux séances est de 96 $, ajouté à cela 25 $ pour repartir avec vos vidéos sur clés USB.

«En tant que comédienne, je souhaite avoir encore plus de projets, j’aimerais rencontrer plus de réalisateurs. Avec Théâtre à cœur, j’aimerais aller plus loin, je peux animer des classes, faire des interventions en entreprise ou du coaching privé, le tout en français et en anglais.» Elle souhaite aussi ouvrir une classe dans la région de Durham en 2018.

Après À cœur ouvert, Valérie Lecomte poursuit actuellement la réalisation de son second court-métrage, qui va s’articuler sur le thème de la perte et des jumeaux.

En tant que comédienne, nous pouvons la retrouver dans le film à huis clos Pardonnez-moi mon père, réalisé par Mark Datuin, qui a notamment été projeté au Micro-Budget Film Festival, au World Film Festival, au Queens International Film Festival, et nominé au Flager Film Festival.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Employé a la vente au detail – MEPHISTO

MEPHISTO
La boutique de chaussures « MEPHISTO confort de France » recherche un collaborateur à la vente au 1177  Yonge St à Toronto (centre ville), au Nord de Bloor St Summerhill station...
En lire plus...

Il y en a pour tous les goûts: les concerts gratuits des 23 et 24 septembre

Francophonie en fete
Un véritable tour du monde de la musique francophone
En lire plus...

21 septembre 2017 à 9h11

Les Voix du cœur recherchent de nouveaux talents

Une scène du spectacle des Voix du Coeur au théâtre Bluma Appel en mai 2016.
Le spectacle du printemps portera sur les cinq sens...
En lire plus...

20 septembre 2017 à 16h57

Didier Leclair se dit «écrivain de la marge»

Didier Leclair à la bibliothèque de Toronto le 18 septembre.
Écrire en français hors Québec: tout un défi
En lire plus...

20 septembre 2017 à 16h03

Six Franco-Ontariens à la rencontre d’une Première Nation

Les Franco-Ontariens participent à une cérémonie autochtone.
Au pays des Wahgoshigs
En lire plus...

20 septembre 2017 à 13h31

Nouveau conseil d’administration pour le CFT

Le nouveau conseil d'administration du Centre francophone de Toronto. À gauche: le président Jean-Luc Bernard.
Le CFT a reçu le titre d’«organisation phare» de la part de Centraide/United Way
En lire plus...

19 septembre 2017 à 17h35

Des wraps pour les adeptes de l’alimentation crue

WrapItUpRAW-taco-web-79f4912ff1dacc222fd91b2b6532550aacd9e3fb
La production exige beaucoup de travail, mais la commercialisation se fait en un tour de main.
En lire plus...

19 septembre 2017 à 15h21

Les finalistes du prix Christine-Dumitriu-van-Saanen

Paul-François Sylvestre, Gabriel Osson, Claude Guilmain
Tous Torontois
En lire plus...

19 septembre 2017 à 11h22

Rentrée télé: des champions… et un point de saturation

La série de six épisodes Comment devenir adulte, de Wookie Films (Winnipeg), est diffusée cet automne sur la chaîne Unis. Dans la photo, Rémi, Vanessa, Simon et Bréanne préparent la rentrée au Collège Louis-Riel. (Photo: Wookie Films)
L’offre télévisuelle de l’automne est lancée dans l’inquiétude. Les producteurs se mobilisent pour défendre la clause d’exception culturelle attaquée par Washington dans les pourparlers...
En lire plus...

18 septembre 2017 à 16h01

Des Gémeaux pour l’Ontario

L’émission Cochon Dingue, réalisée par le Franco-Ontarien Mathieu Pichette (à gauche), a remporté plusieurs prix dimanche  au gala des Gémeaux. Mathieu Pichet, Stéfany Brulier, Julie Lavalée, Sébastien Hurtubise, Carlos Soldevila, Micheline Sylvestre, Pascal Morissette, Pascal Barriault, Marie-Lou Morin. (Photo: Paul Ducharme)
Des producteurs et des artisans franco-ontariens se sont illustrés au gala de la télévision et des médias numériques.
En lire plus...

18 septembre 2017 à 14h45

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur