Caroline Mulroney au contact des entrepreneurs franco-ontariens

Tables rondes avec la ministre

Queen's Park
La ministre déléguée aux Affaires francophones et Procureure générale de l'Ontario, Caroline Mulroney, avec le député Sam Oosterhoff.
Partagez
Tweetez
Envoyez

La ministre ontarienne déléguée aux Affaires francophones et Procureure générale, Caroline Mulroney, a entamé ce mardi sa tournée de rencontres avec les entrepreneurs francophones, dans plusieurs villes de la province. Elle s’est livrée à L’Express.

Lors de ces tables rondes avec les chefs d’entreprises et responsables de compagnies, Caroline Mulroney entend apporter des informations utiles au gouvernement. Ce dernier mène actuellement des études sur le fardeau administratif qui pèse sur les entreprises.

Fardeau administratif 

En dialoguant avec les entrepreneurs francophones, la ministre se trouve confrontée à une réalité. « Les nombreuses réglementations nuisent au développement économique des entreprises ontariennes ainsi qu’à celui des compagnies francophones », nous explique-t-elle dans un entretien réalisé mercredi 10 octobre.

En effet, en Ontario, ce sont 380 000 règlements qui contraignent l’activité des entreprises. Le fardeau administratif est ainsi un problème qui concerne tout le monde. D’ailleurs, comme nous le confirme Caroline Mulroney, les députés ontariens sont de plus en plus encouragés à prendre part à des tables rondes sur ce sujet.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Contribution franco-ontarienne 

Autre thème important aux yeux de la ministre, la mise en valeur de la contribution des entreprises franco-ontariennes au développement économique de la province. « La croissance économique impulsée par les entreprises doit aider à l’épanouissement des francophones. En effet, les entreprises ont un rôle économique et culturel majeur », assure Caroline Mulroney.

Les firmes, en attirant de la main-d’oeuvre et en produisant de la richesse, sont le fer de lance du développement d’une région. C’est pourquoi une attention toute particulière doit être accordée aux problèmes existants depuis très longtemps.

Création d’emplois

Ces rencontres, qui ont lieu dans différentes municipalités de la province (Kapuskasing hier, Sudbury aujourd’hui, North Bay, Embrun, Ottawa dans les jours à venir), sont  l’occasion d’évoquer le thème central de la création d’emplois dans les entreprises francophones.

De plus, les défis des collectivités et des entreprises francophones -tels que l’ouverture à la main-d’oeuvre bilingue et à un recrutement diversifié- sont aussi abordés par la ministre lors de ses déplacements.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur