Carnage sur Yonge

23 avril carnage Yonge Finch
Partagez
Tweetez
Envoyez

10 morts et 15 blessés: c’est le bilan de l’attentat commis par le conducteur d’une camionnette qui a été arrêté, ce lundi 23 avril, sur les trottoirs de la rue Yonge, entre Finch et Sheppard, entre 13h25 et 13h50.

Les plus récentes infos à Radio-Canada: les événements du 23 avril; la comparution du suspect le 24 avril; motivations misogynes?veillée à la chandelle

Des piétons, des gens qui sortaient des boutiques ou de leurs bureaux, aux abords d’abribus ou de camions de nourriture, ou même assis sur des bancs publics, ont été happés, créant des scènes horribles de gens écrasés ou avec des membres arrachés.

Plusieurs témoins se sont précipités pour tenter d’aider les blessés, souvent en vain, avant l’arrivée des services d’urgence.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Au moins deux vidéos prises par des témoins montrent la police en train de maîtriser un homme blanc d’une trentaine d’années, se rendant après avoir crié qu’on tire sur lui. Il venait de quitter sa fourgonnette de location blanche, endommagée après avoir filé en direction Sud de Finch à Sheppard.

Il a été identifié plus tard en soirée comme étant Alek Minassian, 25 ans, de Richmond Hill, inconnu de la police. Rien encore sur les possibles motivations de cet attentat.

Autobus et métro ont été interrompus à cet endroit très achalandé de la métropole, avec le Mel Lastman Square comme épicentre.

Du maire John Tory au premier ministre Justin Trudeau, en passant par la première ministre Kathleen Wynne, tous les intervenants politiques ont déploré les pertes de vie, réservant leurs commentaires pour un moment où on en saura davantage.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur