Brasse-camarade au consulat de France à Toronto

France, Palmes académiques, Paul Perron, ambassadeur, consulat
Le consul général de France à Toronto, Tudor Alexis, avec l'ambassadeur Michel Miraillet, lors d'un événement à la résidence consulaire de Toronto en octobre 2022.
Partagez
Tweetez
Envoyez

2023 démarre en trombe au Consulat de France à Toronto. Un article daté du 6 janvier dans La Lettre A, un média «qui s’intéresse au fonctionnement des pouvoirs politique, économique et médiatique en France», fait état de conflits de personnalités débilitants entre le consul Tudor Alexis et le vice-consul Yves Chauchat, rappelé en France.

On y allègue aussi des «propos ou comportements misogynes, agressifs ou irrespectueux», de la part du consul, à l’endroit de contractuelles.

Six femmes?

L’article mentionne six femmes, mais n’en cite qu’une seule qui, contactée par l-express.ca, ne souhaite pas commenter l’affaire.

En poste à Toronto de janvier 2019 à décembre 2020, retournée en France depuis, cette jeune femme aurait signalé des faits de harcèlement un an plus tard. Ce délai, entre autres, aurait conduit le ministère en France et l’ambassade à Ottawa à conclure à un non-lieu.

La Lettre A affirme avoir pu consulter «trois autres témoignages faisant état de harcèlement, de climat apeuré et de violences sexistes» envoyés au ministère.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Témoignages d’employés actuels

Quatre employés actuels du consulat (sur un total d’une vingtaine), hommes et femmes travaillant à divers services, ont déclaré à l-express.ca n’avoir jamais été témoin de gestes déplacés de la part de Tudor Alexis, ni avoir été témoins de la détresse de stagiaires ou de contractuelles ou d’autres collègues au consulat.

En revanche, ces employés – qui ont demandé l’anonymat – confirment le climat de travail «lourd» qui a résulté du «conflit de personnalités» ou du «conflit sur les méthodes de gestion» entre le consul et son numéro 2.

Et c’est à ce dernier que ces quatre employés attribuent la plus grande part de responsabilité du conflit.

Les suivis de la «cellule Tolérance zéro» du Quai d’Orsay et de l’ambassade de France à Ottawa, au début de 2022, ont plutôt conclu à des «torts partagés» entre les deux diplomates. Mais c’est Yves Chauchat qui a été muté et c’est Tudor Alexis qui est resté, et qui a même obtenu une promotion récemment.

Quelques réponses

L’ambassadeur Michel Miraillet, en poste depuis 2022, et le consul Tudor Alexis, en poste depuis 2019, ne veulent pas commenter personnellement l’article de La Lettre A ou d’autres critiques qui circulent sur les réseaux sociaux des Français de Toronto depuis quelques jours.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

L’ambassade a toutefois fourni par courriel quelques réponses à l-express.ca, indiquant que l’enquête administrative, ici, a été conduite «avec beaucoup de rigueur et d’exhaustivité».

«Toutes les parties prenantes ont pu être interrogées ou ont pu faire état, par écrit, de leur témoignage.» L’enquête n’a pas conclu «à une situation qui puisse être qualifiée de harcèlement».

Au sujet du conflit de personnalités entre Tudor Alexis et Yves Chauchat, l’ambassade précise: «Il a été proposé au Consul et au Consul adjoint au printemps 2022 un coaching pour restaurer un collectif de travail coopératif. Les engagements pris dans le cadre de cette démarche ont été respectés par le consul général, et non par son adjoint, lequel s’est depuis enfermé dans une posture de rejet de toute forme de collaboration et d’obéissance hiérarchique, mettant le poste en difficulté, voire en risque.»

Mécontentement

Le consul Tudor Alexis n’a pas que des amis à Toronto.

Depuis qu’il est en poste, quelques personnes ont exprimé à l-express.ca leur mécontentement de ne pas avoir été invitées, comme dans le passé et comme le justifieraient leurs états de services, à diverses fêtes et fonctions officielles françaises organisées par le consulat.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

D’autres critiquent une personnalité «cassante» ou «hautaine».

Ses déboires sont donc répercutés, avec force détails et témoignages accablants, dans leurs correspondances plus ou moins privées.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur