Bilinguisme législatif et judiciaire: 150 ans de revendications

Des acteurs du Théâtre Dérives Urbaines ont revisité le débat historique de 1865.

Des acteurs du Théâtre Dérives Urbaines ont revisité le débat historique de 1865.


6 mars 2017 à 22h16

Par l’entremise de sept acteurs du Théâtre Dérives Urbaines, les participants à la conférence sur 150 ans de bilinguisme législatif et judiciaire, tenue le 5 mars dernier à Ottawa, ont pu revivre le débat historique de 1865 qui a mené à l’adoption de l’article 133 de la Loi constitutionnelle de 1867.

Une scène a aussi rappelé la crise découlant de l’abolition illégale du français au Manitoba, en 1890, et le débat, à la Chambre des communes, où John Alexander Macdonald avait affirmé: «Je ne partage aucunement le désir exprimé dans certains quartiers qu’il faudrait, par un moyen quelconque, opprimer une langue ou la mettre sur un pied d’infériorité vis-à-vis d’une autre… Dans cet état, il n’y a pas de race supérieure; dans cet état, il n’y a pas de race conquise…»

Au cours de la journée, une quinzaine de conférenciers ont partagé leurs commentaires sur le chemin parcouru depuis 150 ans. Les gains et embûches dans la mise en œuvre du bilinguisme législatif et judiciaire ont été signalés. Les moyens d’améliorer l’accès à la justice dans les deux langues officielles ont aussi été discutés.

Il est évident qu’il reste plusieurs dossiers où le gouvernement fédéral ne semble pas pressé d’assumer un leadership. C’est notamment le cas du dossier de l’utilisation du français en matière de divorce et de celui de l’adoption d’une version française officielle de la Loi constitutionnelle de 1867.

Il est opportun de rappeler que la Loi constitutionnelle de 1982 prévoit que le «ministre de la Justice du Canada est chargé de rédiger, dans les meilleurs délais, la version française des parties de la Constitution du Canada qui figurent à l’annexe [de cette loi]». Le comité de rédaction constitutionnelle française a été créé en 1984 pour assister le ministre dans cette mission. Le comité a déposé son rapport définitif, qui contient 42 textes constitutionnels, au Parlement en décembre 1990. Ce rapport définitif est disponible sur le site Web du ministère de la Justice.

Grâce à la collaboration du Centre virtuel de ressources du site DocumentationCapitale.ca, le texte de plusieurs intervenants à la conférence du 5 mars est disponible sur Internet. C’est notamment le cas pour le mot de bienvenue et le discours de clôture de Michel Bastarache, ainsi que pour les présentations de René Basque, président de l’Association du Barreau canadien, Michel Doucet, directeur de l’Observatoire international des droits linguistiques, Nicole Duval Hesler, Juge en chef du Québec, Jean Johnson, président de l’Association canadienne-française de l’Alberta, Doug Mitchell, cabinet Irving Mitchell Kalichman, Rénald Rémillard, directeur général de la Fédération des associations de juristes d’expression française de common law, et Julie Thorburn, juge de la Cour supérieure de Justice de l’Ontario.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Employé a la vente au detail – MEPHISTO

MEPHISTO
La boutique de chaussures « MEPHISTO confort de France » recherche un collaborateur à la vente au 1177  Yonge St à Toronto (centre ville), au Nord de Bloor St Summerhill station...
En lire plus...

Il y en a pour tous les goûts: les concerts gratuits des 23 et 24 septembre

Francophonie en fete
Un véritable tour du monde de la musique francophone
En lire plus...

21 septembre 2017 à 9h11

Les Voix du cœur recherchent de nouveaux talents

Une scène du spectacle des Voix du Coeur au théâtre Bluma Appel en mai 2016.
Le spectacle du printemps portera sur les cinq sens...
En lire plus...

20 septembre 2017 à 16h57

Didier Leclair se dit «écrivain de la marge»

Didier Leclair à la bibliothèque de Toronto le 18 septembre.
Écrire en français hors Québec: tout un défi
En lire plus...

20 septembre 2017 à 16h03

Six Franco-Ontariens à la rencontre d’une Première Nation

Les Franco-Ontariens participent à une cérémonie autochtone.
Au pays des Wahgoshigs
En lire plus...

20 septembre 2017 à 13h31

Nouveau conseil d’administration pour le CFT

Le nouveau conseil d'administration du Centre francophone de Toronto. À gauche: le président Jean-Luc Bernard.
Le CFT a reçu le titre d’«organisation phare» de la part de Centraide/United Way
En lire plus...

19 septembre 2017 à 17h35

Des wraps pour les adeptes de l’alimentation crue

WrapItUpRAW-taco-web-79f4912ff1dacc222fd91b2b6532550aacd9e3fb
La production exige beaucoup de travail, mais la commercialisation se fait en un tour de main.
En lire plus...

19 septembre 2017 à 15h21

Les finalistes du prix Christine-Dumitriu-van-Saanen

Paul-François Sylvestre, Gabriel Osson, Claude Guilmain
Tous Torontois
En lire plus...

19 septembre 2017 à 11h22

Rentrée télé: des champions… et un point de saturation

La série de six épisodes Comment devenir adulte, de Wookie Films (Winnipeg), est diffusée cet automne sur la chaîne Unis. Dans la photo, Rémi, Vanessa, Simon et Bréanne préparent la rentrée au Collège Louis-Riel. (Photo: Wookie Films)
L’offre télévisuelle de l’automne est lancée dans l’inquiétude. Les producteurs se mobilisent pour défendre la clause d’exception culturelle attaquée par Washington dans les pourparlers...
En lire plus...

18 septembre 2017 à 16h01

Des Gémeaux pour l’Ontario

L’émission Cochon Dingue, réalisée par le Franco-Ontarien Mathieu Pichette (à gauche), a remporté plusieurs prix dimanche  au gala des Gémeaux. Mathieu Pichet, Stéfany Brulier, Julie Lavalée, Sébastien Hurtubise, Carlos Soldevila, Micheline Sylvestre, Pascal Morissette, Pascal Barriault, Marie-Lou Morin. (Photo: Paul Ducharme)
Des producteurs et des artisans franco-ontariens se sont illustrés au gala de la télévision et des médias numériques.
En lire plus...

18 septembre 2017 à 14h45

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur