Benoit Fabreguettes veut dépasser toutes les limites

Repousser ses limites physiques et psychiques

Benoit Fabreguettes
Partagez
Tweetez
Envoyez

«Impossible» n’est pas dans le vocabulaire de Benoit Fabreguettes. Et pour cause: ce Français diplômé de HEC Montréal, qui travaille aujourd’hui dans le secteur bancaire à Toronto, teste depuis quatre ans de nombreuses expériences pour dépasser ses limites physiques et psychiques.

Sa première expérience, et non des moindres, a été de gravir une montagne en short à -20 degrés.

À la suite de ses nombreuses expérimentations, il a décidé d’écrire un livre: Reaching Impossible Limits.

L’ouvrage retrace tout ce que l’auteur a testé afin d’encourager les lecteurs à dépasser leurs limites, pour devenir plus performants. «Les gens n’ont pas le temps ni l’opportunité d’avoir essayé toutes les techniques que j’ai pu essayer à travers l’Europe, l’Amérique du Sud. J’ai eu cette chance de pouvoir le faire. Ce que j’offre aux gens c’est ce qui marche sur moi.»

Le livre, qu’on peut déjà commander sur Amazon, sera mis en vente à partir du 15 novembre.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Du banquier à l’aventurier

Entre le banquier et l’aventurier, il n’y a eu qu’un pas: celui de la curiosité.

L’aventure a commencé en juillet 2015 lorsqu’il a vu un reportage sur un «homme de glace» qui prétendait pouvoir gravir une montagne en short à -20 degrés, et pouvoir l’enseigner à tout le monde.

Benoit Fabreguettes a donc voulu savoir si c’était vrai. «Je n’ai pas vraiment d’a priori. Mon seul critère est de savoir si ça marche sur moi. J’étais curieux et je suis très ouvert. Entre le moment où j’ai vu ce reportage et où j’y suis allé, il s’est passé entre 6 mois et un an.»

L’expérience a duré entre 3h et 4h. Le groupe dont il faisait partie a relevé le défi sachant que certaines personnes étaient âgées et souffraient d’arthrose. À partir de ce constat, Benoit Fabreguettes a multiplié les expériences sur son corps et son esprit, toujours dans l’idée de dépassement de soi.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
Benoit Fabreguettes, analyste de risques à la banque TD, membre du conseil d’administration du Club canadien de Toronto.

Un condensé du «meilleur du meilleur»

N’étant pas un professionnel de la santé, Benoit Fabreguettes n’a «rien inventé: j’utilise ce qui se fait, mais j’utilise le meilleur de ce qui se fait.»

Son livre repose sur 5 piliers, qui présentent des exercices et activités permettant d’améliorer le mental, la concentration, la respiration, l’exposition au froid et la force physique.

Son bouquin s’adresse à tout le monde, et en particulier aux personnes qui n’ont pas le temps de lire, car il ne fait pas plus d’une centaine de pages.

Aussi, chaque chapitre est référé à une vidéo de professionnels sur YouTube. Pour plus d’informations sur le contenu, des références d’articles scientifiques y sont incluses.

Précisons que les personnes ayant des contre-indications médicales doivent en parler avec leur médecin si elles souhaitent essayer un exercice du livre.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Résultats personnels et professionnels

Tout ce que Benoit Fabreguettes a testé lui a permis d’obtenir des résultats dans sa vie personnelle et professionnelle.

Il l’affirme: «Si on travaille sur soi-même, il y aura une amélioration personnelle, mais aussi professionnelle. Les deux sont liés. Si on n’est pas en forme, on ne peut pas réussir professionnellement.»

D’ailleurs, il confirme que sa performance à la banque a augmenté: «Ma performance a explosé d’un point de vue résultat. Je n’ai jamais eu autant de responsabilités importantes.»

«J’ai écrit ce livre parce que j’y crois. Je crois en ce que je dis. Je crois en ce que j’ai testé.»

Par exemple, au travail, il constate qu’il est beaucoup plus concentré grâce à son expérience de 10 jours de méditation Vipassana.  «C’est grâce à ça que j’ai pu écrire mon livre. Le plus dur défi que j’ai fait de ma vie, ce n’est pas monter une montagne, c’est 10 jours de retrait de Vipassana.»

Bien sûr il précise que tout ce qui marche sur lui ne fonctionne pas forcément sur tout le monde. Mais il conseille tout de même d’essayer:

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Il faut commencer petit. Tous ceux qui se sont donné des objectifs beaucoup trop hauts, au bout d’une semaine ils arrêtent. Quand je teste une méthode, je commence par 5 à 10 min, mais je me force à le faire pendant 3 à 4 semaines.»

Benoit Fabreguettes

Un objectif d’information et un défi

Le domaine dans lequel travaille Benoit Fabreguettes n’a rien à voir avec le monde de l’édition. S’il a décidé d’écrire un livre sur ce qu’il a essayé, c’est à titre d’information, mais aussi, parce qu’écrire un livre était un défi pour lui.

«Le but c’est de faire découvrir, mais ce n’est pas assez. Faire découvrir, je peux en parler, c’est beaucoup plus simple, ça me prendrait beaucoup moins de temps. Mais l’écrire, le mettre en forme, trouver les meilleurs exercices, etc. C’est un défi.»

Par la suite, il souhaiterait faire «une version française améliorée» du livre. Mais il ne compte pas s’arrêter là: «Là j’ai écrit un livre, je suis passionné par ça. Mais j’adore aussi la musique. Mon prochain défi ce sera peut-être de devenir DJ.»

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur