Belle addition à la piste cyclable du bord du lac: le parc Trillium

1,3 km de sentiers

Sentiers au bord de l'eau et dans la colline dans le Parc Trillium de la Place de l'Ontario. (Photos: François Bergeron)
Partagez
Tweetez
Envoyez

Inauguré en juin pour célébrer le 150e anniversaire de la province, le parc Trillium, avec son sentier William G. Davis de 1,3 kilomètre, autour de la Place de l’Ontario, est une belle addition à la piste cyclable longeant le lac Ontario.

Accessible à partir de l’extrémité est du stationnement de la Place de l’Ontario, directement au sud de la porte du CNE, le nouveau site comporte un pavillon plein air inspiré de nos forêts, des lieux ouverts pour des événements culturels, et deux kiosques de restauration.

Mais ce sont surtout ses nouvelles promenades le long du bord de l’eau qui valent la visite, à pied ou (idéalement à mon avis) à vélo.

Vélos et bancs au bord de l'eau.
Vélos et bancs au bord de l’eau.

«La transformation de la Place de l’Ontario progresse bien», assure le ministère du Tourisme, de la Culture et du Sport. Pour l’instant, l’ancien site n’est fréquentée que par les propriétaires de bateaux ancrés à sa marina près de la Cinésphère, et par les spectateurs des concerts à la scène Budweiser.

Éventuellement, on veut faire de la Place de l’Ontario une destination ouverte à l’année pour petits et grands. Le gouvernement provincial a lancé en juillet un appel d’offres afin de garantir un locataire-clé sur l’île West de la Place Ontario. L’appel d’offres, qui clôture le 29 septembre, invite les organismes ayant des concepts de développement susceptibles d’attirer un large éventail de visiteurs sur le site.

L’idée d’y installer un casino a été rejetée. C’est plutôt le site du centre de courses de chevaux Woodbine (boulevard Rexdale à l’Est de la 427), où la Société des loteries opère déjà 3000 machines à sous et des tables de roulette et de poker, qui devient de facto le casino de la métropole.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
L'entrée du parc, à l'extrémité est du stationnement de la Place de l'Ontario.
L’entrée du parc, à l’extrémité est du stationnement de la Place de l’Ontario.

Pour créer le nouveau parc Trillium, on a converti un terrain de stationnement de sept acres et demi en espace vert. Le sentier William G. Davis, nommé en l’honneur du premier ministre de l’Ontario au moment de l’inauguration de Place de l’Ontario en 1971, réunit le nouveau parc au Sentier transcanadien.

Le Sentier transcanadien couvre sans interruption une distance de plus de 2000 kilomètres en Ontario, et passe par la piste cyclable Martin Goodman et les pistes des Jeux PanAm, dont les signalisations ont été grandement améliorées, notamment à Harbourfront (Queen’s Quay Ouest entre Yonge et Bathust) où piétons, cyclistes, autobilistes et passagers des streetcars s’entrecroisent parfois dangereusement.

Le passage du Mocassin.
Le passage du Mocassin.

Parmi les autres éléments remarquables du parc, mentionnons le ravin et la gravure du Mocassin, dessinée avec la collaboration de la Première Nation Mississauga de la New Credit, qui marque cet accès au parc et honore l’histoire et la culture des peuples autochtones. Des rochers et des pierres de carrière du Muskoka longent le sentier et symbolisent le rivage du lac Iroquois préhistorique.

«Au fil des siècles, l’oeuvre de l’homme en est venue à supplanter la beauté de la nature dans la ville de Toronto», philosophe Stacey LaForme, chef de la Première Nation Mississauga de la New Credit. «Le parc de la Place de l’Ontario restaure cette beauté et honore la Première Nation en tant qu’intendante de ces terres et de ces eaux.»

«La croissance de la ville se poursuit», reconnaît-il, «et il importe par conséquent de continuer à créer des espaces comme ce parc qui respecte et fait sourire notre mère la Terre.»

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur