Auston Matthews s’entend avec les Maple Leafs

Le centre vedette signe une extension de contrat de 5 ans d'une valeur de 11,634 millions par saison

(Photo: Chris Young/L'Express)


5 février 2019 à 15h01

Après plusieurs semaines de spéculations, un des plus gros dossier de l’histoire récente des Maple Leafs de Toronto est maintenant clôt. Alors que plusieurs croyaient qu’il attendrait jusqu’à la fin de la présente saison pour entamer les négociations, Auston Matthews vient de signer son premier contrat lucratif dans la LNH.

11,634 millions par année

Ecoulant présentement la dernière année de son contrat de recrue, et avec son rendement des dernières saisons, il y avait beaucoup de rumeurs au sujet de la durée et montant de l’entente. L’exemple de Connor McDavid a été sur toutes les lèvres mais les Maple Leafs et Matthews en auront surpris plusieurs en s’entendant sur un contrat d’une durée de 5 ans d’une valeur annuelle estimée à 11,634 millions.

(Photo: Chris Young/L’Express)

Un plafond qui dérange

En ce qui concerne la durée, il est facile de penser que Kyle Dubas et les Leafs auraient préféré une entente à plus long terme, on parle ici de la durée maximale de 8 ans. Par contre, dans le contexte actuel de l’équipe avec le plafond salarial, le revenu associé à un contrat de courte durée est plus avantageux.

(Photo: Chris Young/L’Express)

Les Maple Leafs prennent maintenant le risque de voir Auston Matthews tester le marché des joueurs autonomes dans 5 ans alors qu’il sera au sommet de sa forme à 26 ans.

Si Matthews continu de produire comme il l’a fait depuis son arrivée à Toronto, il en coûtera beaucoup plus cher aux Leafs pour le signer à nouveau dans 5 ans.

(Photo: Chris Young/L’Express)

Un parcours impressionnant

Originaire de l’Arizona, Auston Matthews a été le premier choix des Maple Leafs au repêchage de 2016 et a été le récipiendaire du trophée Calder, décerné à la meilleure recrue, à sa première saison dans la Ligue Nationale. Il a une impressionnante fiche de 178 points (97 buts et 81 passes) en 182 parties en carrière.

Autres défis à l’horizon

Avec le dossier de Matthews réglé, la direction des Leafs peut maintenant tourner son attention sur le cas de Mitch Marner, qui lui aussi écoule présentement la dernière année de son contrat de recrue mais qui refuse de négocier tant que la saison n’est pas terminée.

Les Maple Leafs espèrent pouvoir garder leurs pions en place dans le but d’aspirer à une conquète de la Coupe Stanley.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Cinq flûtes des cinq continents

North Wind Concerts
Alison Melville est à la tête du projet de concert Encircling the World: Flutes qui sera présenté le dimanche 2 mars à 19h30 au...
En lire plus...

22 février 2019 à 7h00

Troisième revers consécutif pour les Maple Leafs

Les Maple Leafs de Toronto étaient de retour à domicile après un long voyage de 6 parties à l'étranger. Pour l'occasion ils recevaient la...
En lire plus...

21 février 2019 à 22h30

17 255 écrivains canadiens se partagent 12 282 712 $

écrivains
Depuis 30 ans, le programme du Droit de prêt public (DPP) verse aux écrivains canadiens une somme d’argent en reconnaissance de l’utilisation de leurs...
En lire plus...

21 février 2019 à 17h00

La station Kipling: circulez, y a rien à voir

Cette semaine, nous poursuivons les Visites Express consacrées aux extrémités du métro torontois. Après Finch et McCowan, nous nous sommes rendus à l'ouest de...
En lire plus...

21 février 2019 à 13h00

Common law en français: Calgary devance Toronto

Ian Holloway, doyen, Faculté de droit, Université de Calgary; Nickie Nikolaou, vice-doyenne (Calgary); Adam Dodek, doyen, Faculté de droit, Université d’Ottawa; Caroline Magnan, directrice du Programme de certification de common law en français; Alexandra Heine, étudiante de 3e année en droit (Calgary).
Un nouveau partenariat sur l'enseignement de la common law, conclu entre les facultés de droit de l’Université d’Ottawa et de l’Université de Calgary, va...
En lire plus...

21 février 2019 à 11h00

Incertitude environnementale et arrogance humaine

roman
Le premier roman de Christiane Vadnais, Faunes, est un récit dystopique qui s’insère dans un courant de fiction climatique.
En lire plus...

21 février 2019 à 9h00

Ils ont apporté la rougeole à l’école

Encore un. Un père de famille qui se retrouve au centre d’une poussée de cas de rougeole, en Colombie-Britannique, reconnaît ne pas avoir fait...
En lire plus...

21 février 2019 à 7h00

Une assemblée citoyenne de l’AFO sur Facebook

Résistance
L'Assemblée de la francophonie de l'Ontario organise sa première assemblée citoyenne en direct sur Facebook le mardi 26 février à 17 h.
En lire plus...

20 février 2019 à 17h10

McMichael accueille l’art pluriel de Françoise Sullivan

McMichael
Les femmes à l’honneur! Depuis le 16 février, le Musée d'art canadien McMichael ouvre ses portes à deux expositions itinérantes sur deux grandes artistes:...
En lire plus...

20 février 2019 à 13h00

Facebook, sauveur des journaux?

journaux, presse, médias
Responsable majeur de leur détresse, Facebook vient aujourd’hui au secours des journaux désemparés en promettant 300 millions $ pour divers projets de journalisme local....
En lire plus...

20 février 2019 à 11h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur