Aurélie Resch décroche le prix Trillium

Rare encouragement pour les récits courts

Prix littéraire Trillium de l'Ontario

Aurélie Resch, auteure du recueil de nouvelles Sous le soleil de midi.


22 juin 2018 à 11h39

La chroniqueuse de voyages et écrivaine Aurélie Resch a décroché jeudi soir le prestigieux prix littéraire Trillium de l’Ontario pour son recueil de nouvelles Sous le soleil de midi, publié chez Prise de parole.

«Cette année, le prix braque les projecteurs sur un genre peu reconnu en littérature franco-ontarienne, la nouvelle, et encourage ainsi les auteurs de récits courts», a commenté l’heureuse élue. La Française d’origine, qui habite à Toronto depuis plusieurs années, évoque notamment «l’exil, la quête identitaire et les choses qui devraient se passer autrement» dans ses nouvelles.

Prix littéraire Trillium de l'Ontario
Kyo Maclear, Aurélie Resch, Pino Coluccio, Sylvie Bérard.

Le prix de poésie francophone, lui, a été remporté par Sylvie Bérard pour Oubliez, également de Prise de parole, qui compare l’éloignement amoureux à la maladie d’Alzheimer.

«Mon livre est un devoir de mémoire», a-t-elle dit. «Le poète Patrice Desbiens m’a beaucoup influencée», a ajouté cette Montréalaise d’origine qui enseigne aujourd’hui à l’Université Trent à Peterborough.

Chez les anglophones, Kyo Maclear a été sélectionnée pour son essai méditatif Birds Art Life (Doubleday Canada), avec le poète Pino Coluccio pour Class Clown (Biblioasis).

Prix littéraire Trillium de l'Ontario
Les finalistes francophones: Blaise Ndala, Alain Bernard Marchand,
Maurice Henrie, Aurélie Resch, Sylvie Bérard, Chloé LaDuchesse, Didier Leclair. Absent: Christian Milat.

Les 75 000 $ de récompense du Prix littéraire Trillium sont partagés comme suit: les lauréates dans les catégories nouvelle, roman ou essai reçoivent chacune 20 000 $ et leurs éditeurs chacun 2 500 $. Les lauréat et lauréate du Prix de poésie reçoivent 10 000 $ et leurs éditeurs 2 000 $. Les 17 finalistes touchent un cachet de 500 $.

Sans doute en raison de la transition politique à Queen’s Park, aucun ministre ontarien n’assistait au gala à Toronto.

«Les lauréats et finalistes représentent la crème de la communauté littéraire de l’Ontario et influenceront les lecteurs et lectrices comme les futures générations d’auteurs», a déclaré Mark Sakamoto, le président du conseil d’administration de la Société de développement de l’industrie des médias de l’Ontario.

Prix littéraire Trillium de l'Ontario
Les livres primés aux Trillium 2018.

La PDG Karen Thorne-Stone a rappelé que «les maisons d’édition de l’Ontario constituent une force motrice propulsant une industrie dynamique, qui présente nos histoires» sur la scène nationale et au-delà.

Parmi les lauréates et lauréats précédents figurent des écrivains et écrivaines du calibre des Margaret Atwood, Austin Clarke, Thomas King, Alice Munro, Andrée Lacelle et François Paré.

Prix littéraire Trillium de l'Ontario
Aurélie Resch, auteure du recueil de nouvelles Sous le soleil de midi.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Les langues officielles ont leur ministère

Mélanie Joly s'occupera aussi de la Francophonie et du Tourisme
En lire plus...

18 juillet 2018 à 17h37

Des portraits d’écrivains qui juxtaposent le réel et le surréaliste

Face à face
Face à face avec Mathieu Laca à la galerie Thompson Landry
En lire plus...

18 juillet 2018 à 12h00

Les araignées utilisent l’électricité de l’air pour voler

Ça intriguait déjà le jeune Darwin
En lire plus...

18 juillet 2018 à 7h00

CAH et le lobby des aînés: FARFO s’parler

Centres d'Accueil Héritage
Prêts pour le «tsunami gris»?
En lire plus...

17 juillet 2018 à 14h24

Une virée à Wasaga Beach

wasaga beach
Des plages qui respirent les vacances et la famille
En lire plus...

17 juillet 2018 à 12h00

Le seuil de l’hypertension est incertain

hypertension
Entre 120 et 140: le chiffre magique
En lire plus...

17 juillet 2018 à 7h00

Succès de la fête torontoise de la Bastille

Wychwood Barns
Un événement annuel redynamisé
En lire plus...

16 juillet 2018 à 12h00

Un capteur contre le dopage technologique

cyclisme
Un capteur détecterait le champ magnétique d’un moteur caché dans un vélo
En lire plus...

Raymond Brousseau nous fait découvrir l’art inuit

Raymond Brousseau
Important don du collectionneur et peintre au MNBAQ
En lire plus...

15 juillet 2018 à 11h00

Quand un écrivain n’est plus cru, il est cuit !

Le premier roman de Claude La Charité s’intitule Le meilleur dernier roman. Ça ne s’applique pas au livre qu’on lit mais plutôt à un...
En lire plus...

15 juillet 2018 à 9h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur