Annulation du vote électronique: déni de démocratie ou risque réel?

Législatives françaises

L'Assemblée nationale française.

L'Assemblée nationale française.

Les Français élisent ce printemps (23 avril et 7 mai) une nouvelle présidente ou un nouveau président de la République, puis cet été (11 et 18 juin) ils renouvellent l’Assemblée nationale.

Pour les législatives – pas encore pour les présidentielles – il était prévu que le million de Français établis à l’étranger et inscrits auprès de leur consulat puissent voter électroniquement pour le député de leur circonscription. Ces Français de l’étranger représentent environ 2,25% de l’électorat total.

Or, ce lundi 6 mars, le gouvernement socialiste a retiré cette option, invoquant des risques de piratage du système informatique, au grand dam de plusieurs candidats de la droite et du centre.

«La cybersécurité et le hacking ont bon dos», a commenté le conseiller consulaire Marc Cormier à Toronto, qui fait remarquer que le vote électronique a connu dans le passé plusieurs problèmes techniques. Il est trop tard pour changer de serveur, pense-t-il, «c’est plus simple d’annuler que d’avoir un vote qui foire et ensuite qu’il y ait des recours, des annulations, etc.».

Son collègue d’Ottawa, Philippe Armengau, élu comme Marc Cormier, Francine Watkins et Dan Brignoli pour représenter les Français de l’Ontario et du Manitoba auprès du consul Marc Trouyet, s’est indigné, à l’instar de son candidat présidentiel François Fillon, d’un «déni de démocratie».

Frédéric Lefebvre
Frédéric Lefebvre

Chez les socialistes, accusés d’être responsables de ce cafouillage, on tente de calmer le jeu. Le candidat socialiste pour les Français de l’Amérique du Nord, Yan Chantrel, affirme se tenir «loin des polémiques stériles et inutiles» et assure que «le gouvernement a pris des mesures pour augmenter le nombre de bureaux de vote et encourager le vote par procuration».

La date limite du vote par correspondance a été repoussée au 14 avril.

Augmenter le nombre de bureaux de vote ne sera pas si facile au Canada, fait toutefois remarquer Marc Cormier, invoquant une directive du gouvernement conservateur de Stephen Harper en 2011 – toujours en vigueur – décourageant les gouvernements étrangers d’organiser des élections en sol canadien ailleurs que dans leurs ambassades et consulats.

«Personne ne sait si le Canada veut continuer à appliquer cette directive», indique M. Cormier à L’Express.

L’actuel élu des Français d’Amérique du Nord à l’Assemblée nationale, Frédéric Lefebvre (Les Républicains), déplore la décision gouvernementale, rappelant que le vote par internet, déjà utilisé à quatre reprises, dont aux récentes «primaires» présidentielles, est devenu le choix de deux Français de l’étranger sur trois, et qu’«aucun incident notable n’est intervenu».

Dans une lettre adressée au président François Hollande le 8 mars, il affirme qu’il est encore temps de trouver une réponse adaptée à la problématique. «La cybersécurité est évidemment un enjeu essentiel», écrit-il. «Néanmoins, il existe dans de nombreux pays des protocoles technologiques permettant de répondre efficacement aux recommandations de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information.»

Il affirme avoir contacté des firmes d’informatique qui lui ont dit pouvoir prendre la relève de façon sécuritaire, à temps pour ces législatives.

Pour voter dans la circonscription de l’Ontario et du Manitoba pour les présidentielles et les législatives, il faut être inscrit sur la liste électorale consulaire (la date limite était le 31 décembre).  Environ 8000 personnes le sont, en forte hausse par rapport à l’an dernier, à l’approche de ces deux scrutins jugés cruciaux pour l’avenir du pays et de l’Europe.

Javascript est requis pour voir les commentaires alimentés par Disqus.

+Récents

Deux écoles élémentaires catholiques ajoutent le secondaire et des programmes spécialisés

Croquis représentant la nouvelle école élémentaire-secondaire catholique de Peterborough.

Deux écoles élémentaires du Conseil de district catholique Centre-Sud (CSDCCS), Monseigneur-Jamot à Peterborough et Pape-François à Stouffville, accueilleront dès septembre des cohortes d’élèves de la 7e, 8e et 9e année, et ajouteront progressivement des niveaux jusqu’en 12e, pour devenir des écoles élémentaires-secondaires. C’est actuellement le cas de seulement 2 des 58 écoles du CSDCCS (16 […]


24 mars 2017 à 15h04

Le «Quebec bashing» de Maclean’s: plus grave qu’un pet de cerveau

macleans

Andrew Potter, l’auteur d’un article dans le magazine Maclean’s dénigrant la moralité des Québécois, qui a provoqué un tollé de protestations sur la place publique, jusqu’au bureau du premier ministre Philippe Couillard, s’est rapidement excusé sur Facebook, puis a démissionné cette semaine de sa chaire d’études canadiennes de l’Université McGill… maintenant accusée dans certains milieux […]


24 mars 2017 à 12h56

Décès du journaliste Adrien Cantin

Adrien Cantin

Journaliste, éditorialiste, animateur, grand communicateur, Adrien Cantin s’est éteint le 22 mars à l’âge de 68 ans. Il aura marqué la scène médiatique franco-ontarienne par son approche toujours franche et directe, notamment au journal Le Droit et à l’antenne de TFO. «Souffrant d’un double cancer des poumons et de la gorge, M. Cantin était hospitalisé […]


24 mars 2017 à 10h06

Le 2e budget Morneau: grand parleur…

Le ministre Bill Morneau place le budget fédéral sous le signe de la formation et de l'innovation.

D’abord les chiffres. De nos jours, ils sont presque superflus, voire encombrants, dans les discours annuels du budget comme celui que vient de livrer le ministre fédéral Bill Morneau, «la prochaine étape du plan à long terme du gouvernement pour créer des emplois et renforcer la classe moyenne»… En 2017-18, le gouvernement canadien se propose […]


23 mars 2017 à 18h01

Yann Perreau et Mehdi Cayenne en concert samedi soir

Yann Perreau et Mehdi Hamdad.

Drôles et décalés, les chanteurs et musiciens Yann Perreau (Québécois) et Mehdi Cayenne (d’Ottawa), bêtes de scène notoires, clôturent la Semaine de la francophonie torontoise ce samedi 25 mars à 20h à la salle Brigantine de Harbourfront. Yann Perreau propose des textes «surprenants, planants et créatifs», disent les critiques. Entre une atmosphère pop et électro, […]


22 mars 2017 à 14h19

Une tempête de neige qui a exposé un déficit de solidarité chez les Québécois?

Andrew Potter

L’ex-rédacteur en chef du Ottawa Citizen, aujourd’hui à l’Université McGill, s’excuse d’avoir insulté les Québécois dans son analyse de la tempête de neige sur l’autoroute 13. Mais le magazine Maclean’s persiste et signe.

Le Journal de Montréal
22 mars 2017 à 11h27

Notre cerveau préfère les fausses nouvelles

Contrairement à une nouvelle qui a circulé dans les médias sociaux l'an dernier, le pape n'a pas appuyé officiellement la candidature de Donald Trump.

La politique à l’ère des médias sociaux offre l’opportunité d’un cours accéléré en psychologie de la désinformation. Entre les biais de confirmation et les Facebookiens qui partagent un texte sans l’avoir lu, journalistes et communicateurs tentent de s’ajuster. Jusqu’à six personnes sur 10 ne liront que le titre d’un article, rappelle le psychologue Gleb Tsipursky dans […]

Présidence française: débat à cinq

debat France

Marine Le Pen, François Fillon, Emmanuel Macron, Benoît Hamon et Jean-Luc Mélanchon, les cinq principaux candidats au premier tour de l’élection présidentielle française, le 23 avril, ont débattu à la télévision pendant plus de trois heures le 20 mars.

TF1
21 mars 2017 à 9h05

Des jeunes Franco-Ontariens veulent profiter de l’engouement pour l’humour

Neev, JC Surette, Chloé Thériault, Mickaël Girouard, Ilann Morissette, Brooke Jenicek et Jérémie Larouche.

L’industrie de l’humour est en pleine expansion au pays, et des jeunes francos sont bien placés pour en profiter. «Il a un boum dans l’humour, c’est une bonne période», confirme l’humoriste acadien J-C Surette, qui clôturait samedi soir le Gala des Rendez-vous de la Francophonie animé par un autre humoriste, Neev, à l’auditorium de l’école secondaire Saint-Frère-André […]


21 mars 2017 à 0h34

Des cohortes de Restavèks maltraités en Haïti

Gabriel Osson

«J’ai vécu à Haïti quand j’étais jeune. Un enfant, proche de ma famille, était resté chez nous. C’était un Restavèk», se souvient l’écrivain Gabriel Osson. L’écrivain aux multiples talents vient de publier son nouveau livre, Hubert, le Restavèk, une histoire fictive, mais portant si représentative de la réalité pour des milliers d’enfants de l’île. Il s’agit du […]


21 mars 2017 à 0h32
Voir tous les articles

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur