Amour, haine et complot au Metro Youth Opera

Partagez
Tweetez
Envoyez

Récemment apparue dans le paysage culturel torontois, la jeune compagnie indépendante Metro Youth Opera, créée en 2010, s’apprête à présenter au public un chef-d’œuvre du répertoire français. Béatrice et Bénédict, la célèbre – mais trop peu jouée – pièce du compositeur Hector Belioz, a en effet été choisie pour cette cinquième saison.

Stéphanie Applin, directrice générale du Metro Youth Opera, ne cache pas sa joie à l’idée de voir enfin mis en scène cet opéra.

«Cette pièce a été choisie par Kate Applin [fondatrice et directrice artistique de la compagnie] qui a joué le rôle du personnage Héro il y a cinq ans. Elle est tombée amoureuse de cet opéra et cela fait un moment qu’elle veut le présenter pour le MYO. On a eu un coup de cœur pour les protagonistes et la musique. Cette pièce est fantastique!», s’enthousiasme-t-elle.

Dernière œuvre d’Hector Belioz, Béatrice et Bénédict est un opéra comique écrit à partir d’une comédie de Shakespeare Beaucoup de bruit pour rien (Much Ado About Nothing).

Les deux personnages principaux, Béatrice et Bénédict, semblent se vouer une haine a priori inextinguible. Leur entourage décide alors de mettre en œuvre un complot afin de les persuader qu’ils sont chacun amoureux l’un de l’autre et de faire ainsi en sorte qu’ils finissent par éprouver l’un pour l’autre un véritable amour.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Si la pièce traite de thèmes sérieux tels que l’amour, la haine et le complot, l’humour reste prédominant tout au long de l’intrigue.

«Ce qui est important pour nous c’est que les opéras soient à la fois complets et pas trop difficiles pour les artistes. Ils doivent comprendre entre quatre et huit personnages principaux», explique Stéphanie Applin.
«Béatrice et Bénédict est le deuxième opéra français que nous programmons au MYO.» Conformément à la ligne directrice de la compagnie, ce sont de jeunes artistes qui monteront sur les planches pour offrir ce spectacle au public.

«Nous voulons permettre aux artistes émergents qui ont peu d’expérience professionnelle de jouer de véritables rôles, d’être rémunérés pour ceux-ci, et lancer de cette façon leur carrière.»

Béatrice et Bénédict sera présentée le 24 et le 25 avril à 19h30 et le 26 avril à 14h30 au Studio Aki, dans la salle Daniels Spectrum située sur la rue Dundas Est. Tarifs: de 20 à 30$.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur