Accès gratuit à la galerie autochtone du ROM

autochtones-Daphne Cockwell Gallery-2
Partagez
Tweetez
Envoyez

Grande nouvelle pour les amateurs de culture autochtone: depuis ce mercredi 18 avril, ils ont accès gratuitement à la Galerie Daphne Cockwell du Musée royal de l’Ontario (ROM) qui regroupe l’art et les savoirs des Premières Nations.

Cette décision s’inscrit dans une logique du musée de favoriser l’accès et l’appréciation de ses collections autochtones, ainsi que de respecter le cadre des recommandations du rapport de la commission de vérité et de réconciliation du Canada.

Comme l’explique son directeur général Josh Basseches: «En favorisant l’accès à cette extraordinaire collection consacrée aux arts et aux cultures des Premières Nations, le musée franchit un pas important. Cette nouvelle initiative permet de resserrer nos liens avec la communauté, d’éliminer les obstacles socioculturels et de privilégier l’inclusion au musée.»

Enrichir l’expérience

Dans cette optique, plusieurs petites touches ont été apportées afin «d’enrichir l’expérience du visiteur». Un enseignant autochtone sera disponible du lundi au vendredi de 10h à 14h afin de partager ses connaissances historiques avec les visiteurs.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La galerie a également été réaménagée afin de gagner en visibilité et d’améliorer sa circulation. Un changement d’apparence qui rajeunit le lieu créé en 2005.

autochtones-Daphne Cockwell Gallery-2
L’entrée de la galerie a été complètement remodelée.

Liens resserrés

Par ailleurs, le ROM renforce sa relation avec la communauté en créant un poste de conservation en art et culture autochtones, qui sera confié à une personne de descendance autochtone.

Un comité consultatif réunissant des porteurs de savoir autochtones est maintenant chargé de conseiller le Musée en matière d’éducation et de conservation, ainsi qu’un Conseil des jeunes autochtones qui travaille de concert avec des porteurs de savoir autochtones pour créer des expériences pour les jeunes.

L’été dernier, le ROM avait présenté l’exposition Les Anishinabes: Art et pouvoir qui avait été saluée par la critique. Le musée compte encore enrichir son programme d’apprentissage autochtone à l’avenir.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur