Abel Maxwell a enregistré une chanson au Togo avec King Mensah

Togo Abel Maxwell
Abel Maxwell a enregistré au Togo sa prestation au festival torontois Francophonie en Fête.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Le chanteur et musicien Abel Maxwell revient au Canada de six semaines passées à retrouver des cousins au Togo. C’est là qu’il a enregistré le spectacle présenté au festival torontois Francophonie en Fête le 25 septembre (Jour des Franco-Ontariens) qui est encore en ligne.

À Lomé, une amie journaliste l’a invité à raconter son histoire à la télévision et promouvoir son 4e et récent album Contradictions.

Cela lui a valu une invitation à rencontrer King Mensah, l’un des grands artistes togolais, avec qui il a enregistré une chanson qui sortira en 2021. «Les ingénieurs studio travaillent en ce moment sur le mix et le mastering de la chanson», dit-il à l-express.ca.

Parcours international

Né au Sénégal de parents togolais qui vivent maintenant aux États-Unis, il a grandi en France (à Arcachon sur la côte Atlantique) et est arrivé au Canada sans le sou.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Mais à Montréal, Ottawa et maintenant Toronto, il a travaillé en finances et en communication, et il s’est lancé dans la motivation des jeunes. Mais il n’a jamais délaissé la musique, «ma vraie passion et ma vraie carrière», rappelle-t-il à l-express.ca.

Cette première entrevue à la radio togolaise a aussi incité une dizaine d’autres médias locaux à l’inviter à leur micro ou sur leur plateau, si bien qu’il en a fait une affiche de tournée!

Abel Maxwell Togo
L’affiche pour la tournée d’entrevues d’Abel Maxwell au Togo.

Inspirer les jeunes

Avec son album comme carte de visite, il en a aussi profité pour encourager la jeunesse avec mon message de courage, détermination, espoir et optimisme. Les questions des intervieweurs et des auditeurs portaient d’ailleurs autant sur sa musique que sur son parcours original.

«Cet accueil des médias du Togo, pays dans lequel je n’étais pas retourné depuis 12 ans, a été une totale surprise.»

Pour voyager en pleine pandémie de CoViD-19, moins pire à Lomé qu’à Toronto, croit-il, il a dû à chaque étape subir des tests de dépistage (négatifs) et, au retour, passer deux semaines sans sortir de chez lui.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Au cours des prochains mois, Abel Maxwell prévoit continuer de présenter une série de concerts virtuels sur ses plateformes Facebook, YouTube et Instagram.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur