À la rencontre des artistes du pays

Unis TV : Balade à Toronto devient juste Balade

Balade
Céleste Levis lors de l'enregistrement de sa balade
Partagez
Tweetez
Envoyez

La production Balade à Toronto innove pour sa quatrième saison à Unis TV et devient juste Balade. Pour cette nouvelle année, la production de la boîte torontoise Machine Gum part à la rencontre des artistes d’ailleurs au pays.

Avant, c’était ces musiciens – une quarantaine depuis 2014 – qui venaient découvrir Toronto et y présenter quelques pièces de leur répertoire. Désormais, on les découvrira dans leurs environnements naturels.

La série de 15 épisodes de 26 minutes chacun sera diffusée à partir du 2 août, mais des activités en complément sur le web ont commencé cette semaine.

Sur la route entre Vancouver et Ottawa, avec une escale à Sudbury, la production a pour ambition cette année de «faire mousser la production», selon le producteur David Baeta.

«L’objectif est dorénavant de faire découvrir de nouveaux talents aux téléspectateurs, avec pour toile de fond la communauté dans laquelle ces artistes vivent, s’inspirent et créent», ajoute-t-il.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Balade

Une découverte intime

Ce sera au musicien de choisir les lieux qui lui sont chers, que ce soit un café familier ou une rue de son enfance. L’interprète offrira alors une version acoustique du morceau de son choix.

Mais l’artiste pourra aussi présenter les personnes marquantes de son quotidien de virtuose. Cela pourrait être ses amis, sa famille ou encore son vendeur d’instruments… et même «son professeur de français».

Dans chaque épisode, l’artiste s’installera en studio pour interpréter trois chansons, «dans une ambiance conviviale et chaleureuse», bien sûr. Une fois de plus, la production mise sur une qualité en choisissant des studios professionnels.

Des innovations 2.0

En plus de sa production nomade, Balade a signé la semaine dernière pour une plus grande présence sur les réseaux sociaux. Une vidéo de 4 à 5 minutes sera réservée à chaque artiste et enregistrée en direct sur Facebook.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«En même temps cela pourra servir de promotion de l’artiste avant la sortie de son épisode, mais surtout de découvrir les musiciens d’une autre manière» explique David Baeta à L’Express.

C’est véritablement une recherche de variété de contenu que Machine Gum a voulu apporter. À travers de nouvelles découvertes et des nouveaux lieux, les prochains mois verront la publication de 15 de ces vidéos.

Encore une fois, tous les genres musicaux sont représentés, qu’on préfère le folk, le rock ou même le hip-hop.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur