9 millions $ pour l’amour de la littérature

Partagez
Tweetez
Envoyez

Chaque année, la Commission du droit de prêt public verse aux auteurs canadiens une somme d’argent en reconnaissance de la présence de leurs livres dans les bibliothèques publiques du pays. Pour l’année se terminant le 31 décembre 2007, ce sont 15 993 auteurs qui se sont partagé 9 115 000 $, comparativement à 15 417 écrivains bénéficiant de 9 000 000 $ en 2006. Les chèques ont été envoyés la veille de la Saint-Valentin.

La somme versée couvre les droits de prêt public pour 73 075 titres, comparativement à 70 090 en 2006. Sont inclus les ouvrages dans les catégories suivantes: essai, fiction, poésie, théâtre, littérature jeunesse et ouvrage savant.

La Commission du droit de prêt public a vérifié chaque titre auprès d’un échantillonnage électronique des catalogues de six bibliothèques publiques de langue française ou de langue anglaise.

Chaque fois qu’un titre était trouvé, l’auteur recevait 38,30 $ (comparativement à 41,15 $ en 2006). Un auteur ne peut pas recevoir plus de 268 $ par titre et le paiement maximal accordé à un auteur ne peut pas dépasser 2 681 $. En moyenne, les auteurs canadiens ont reçu 570 $.

La Commission du droit de prêt public est composée de 19 membres, dont la plupart sont des écrivains, qui représentent des associations nationales d’écrivains, de bibliothèques et d’éditeurs. Le président de la Commission est le dramaturge torontois David Copelin. Le vice-président est l’écrivain acadien Jacques Ouellet qui représente les francophones hors Québec.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur