Le prêt-à-porter pour enfants a son défilé torontois

mode enfant, Toronto Kid Fashion Week
La Toronto Kid Fashion Week est un incubateur de jeunes désireux de faire carrière dans le milieu de la mode. Ici les créations colorées aux imprimés d'inspiration africaine de la maison torontoise Nuyu By Stacey. Photos: Jessica Régis
Partagez
Tweetez
Envoyez

Les spectateurs de la 8e Semaine torontoise de la mode pour enfants ont pu admirer les collections de 19 marques locales et internationales. Ces marques ont dévoilé leurs collections phares de prêt-à-porter, au cours de quatre défilés d’une heure, ce samedi 25 juin au centre Daniels Spectrum dans le quartier Regent Park à l’Est du centre-ville.

mode enfant, Toronto Kid Fashion Week
Des jeunes prêts pour les grandes occasions.
mode enfant, Toronto Kid Fashion Week
Des enfants sur la passerelle: mannequins amateurs et professionnels.
mode enfant, Toronto Kid Fashion Week
Stacey-Ann Vassell créatrice et fondatrice de la marque NuyubyStacy, basée à Toronto, est accompagnée de ses jeunes mannequins pour un dernier tour de piste.
mode enfant, Toronto Kid Fashion Week
Minta Pan, directrice et créatrice de Eyes On Mi, qui est à la fois une marque et aussi un centre dédié à l’apprentissage des métiers des arts et de la mode, basé à Markham. Il accueille les jeunes à partir de l’âge de 3 ans.

Designers d’ici et d’ailleurs

Les créations venaient majoritairement de Toronto et d’autres villes canadiennes, comme Montréal ou Windsor. La sélection de créateurs comprenaient également des noms de maisons américaines, chinoises et russes.

Parmi les propositions des créateurs, l’équipe de la Toronto Kid Fashion Week 2022 (TKFW) avait sélectionné des collections aux styles variés, originaux, proposant une ou plusieurs saisons.

parents
Véronique Boulianne et Rita Deriane Ibrahim, respectivement maman de Valexia et de Élie, sont venues de Montréal pour une troisième participation à la TKFW.
jeunes
Angie-Bella Prual, 9 ans (à droite), était venu encourager sa soeur Heather-Chris Prual qui, à 5 ans, peut se venter d’un parcours de professionnel prometteur.

Tremplin des mannequins de demain

Les créations étaient portées par une centaine de jeunes mannequins débutants et professionnels âgés de 3 à 17 ans, venues de diverses provinces du Canada et d’autres pays tels que l’Allemagne ou le Brésil.

Ces jeunes étaient accompagnés de leurs familles venues encourager leurs premiers pas sur le catwalk. Entre chaque défilé, les mannequins étaient amenés par Solomiya Skoryk («Solo»), conseillère de défilé de mode d’origine ukrainienne, installée au Canada.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Celle-ci apporte son soutien à l’afflux de réfugiés de son pays au Canada, conséquence de l’invasion russe lancée le 24 février.

Lors des dernières répétitions, les yeux des mannequins étaient rivés sur Solomiya Skoryk, dit Solo, le coach défilé des mannequins.
Solo est revenue de sa ville natale en Ukraine pour le défilé torontois.
jeunes
L’attente en coulisse mettait à l’épreuve la patience de ces jeunes mannequins.
mode enfant, Toronto Kid Fashion Week
Maquillage.
mode enfant, Toronto Kid Fashion Week
Coiffure.

Des professionnels au rendez-vous

Dans le public se trouvaient des marchants, revendeurs, acheteurs, stylistes, influenceurs et leurs abonnés sur les réseaux sociaux. Ainsi que des journalistes de presses spécialisés, curieux des dernières tendances du prêt-à-porter pour enfants et adolescents.

Des performances d’artistes locaux, danseurs, chanteurs, musiciens ponctuaient la manifestation.

show
Des groupes de dances habitués au show de grandes envergures, comme America Got Talent, faisaient partie du programme de ce défilé.
show
«Suivez vos rêves!» C’est le conseil que Tyler Lorette, chanteur et musicien canadien qui a 6 millions d’abonnés, a partagé aux jeunes artistes passionnés comme lui.

La TKFW s’agrandit

D’après l’un des organisateurs de la manifestation, près de 70% du public étaient des acheteurs venus démarcher les marques présentes sur place.

Selon lui, la manifestation est victime de son succès, car elle fait salle comble année après année, depuis son lancement en 2016.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Chaque année, on rajoute des défilés au programme du TKFW pour inclure davantage de créateurs, de mannequins et d’autres professionnels du milieu de la mode pour enfant.

mode enfant, Toronto Kids Fashion Week
L’ingénieur de son et lumière Blur Wu, un des producteurs de la Toronto Kids Fashion Week.

«À un moment donné, la salle ne pouvait plus contenir tous les spectateurs», indique Blur Wu, un des producteurs. «Elle devenait bien trop petite. C’est comme ça que nous savons que nous gagnons en notoriété. Maintenant notre réseau intéresse de plus en plus de villes du Canada.»

Selon lui, l’objectif de la TKFW est de réunir un réseau de professionnels de talents et experts de renommées nationales et internationales.

«La TKFW a pour ambition de faire la promotion des productions et professionnels de l’industrie de la mode pour enfant, tout en mettant l’emphase sur les productions locales et leurs spécificités.»

mode enfant, Toronto Kid Fashion Week
Tomoko Oxenfarth est styliste et fondatrice de Maison Louise, basée à Windsor et lancée à Toronto en 2020.
mode
Les créations de Maison Louise se veulent durables pour qu’elles se transmettent entre génération, comme le faisait la famille de Tomoko Oxenfarth au Japon.

La TKFW à l’assaut des États-Unis

La TKFW se déroule également dans d’autres grandes villes du Canada, comme Calgary où des défilés ont été tenus l’automne dernier. Des auditions débuteront le 30 août prochain pour Montréal.

À long terme, les organisateurs prévoient de se lancer à l’assaut des grandes villes des États-Unis.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur