38 écoles françaises fermées mercredi en cas de grève

L'école élémentaire Gabrielle-Roy, au centre-ville de Toronto, fait partie des écoles qui seraient fermées le 11 décembre.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Le syndicat des enseignants des écoles secondaires anglophones de l’Ontario prévoit déclencher une 2e journée de grève en autant de semaines, ce mercredi 11 décembre, en l’absence d’entente avec le gouvernement d’ici là.

Le débrayage toucherait des écoles élémentaires autant que secondaires de nos écoles françaises parce que du personnel de soutien et des techniciens essentiels y sont représentés par ce syndicat. Chez les anglophones, les grévistes sont majoritairement des enseignants.

Demandes de 1,5 milliard $

«Ce ne sont pas les enseignants de notre conseil scolaire qui font la grève», écrit un parent d’élève de Toronto à L’Express. «Je trouve absolument inacceptable de punir nos élèves et de les priver d’enseignement quand ce ne sont pas leurs enseignants qui font la grève.»

Le ministre Stephen Lecce.

Le ministre de l’Éducation, Stephen Lecce, explique que «les leaders syndicaux ont fait clairement comprendre qu’ils entendent faire de nouveau grève à moins que nous acceptions l’augmentation de la rémunération qu’ils demandent, notamment des salaires et des avantages sociaux, qui se chiffre à 1,5 milliard $.»

«Nous respectons les enseignantes et les enseignants et nous reconnaissons leur dévouement envers les élèves», dit-il. «Cependant, les membres du personnel enseignant de la FEESO gagnent en moyenne 92 000 $ par an et représentent le deuxième groupe le mieux payé au pays.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

25 élèves par classe

Le gouvernement est revenu partiellement, cet automne, sur sa volonté d’augmenter de 22,5 à 28 le nombre moyen d’élèves par classe, arrêtant sa décision sur 25.

«Notre objectif est d’assurer la viabilité financière du système d’éducation», rappelle le ministre. «Depuis le début des négociations, nous avons été équitables et raisonnables, et nous avons tout fait pour que les élèves restent en classe.»

Dans une publicité diffusée uniquement dans les médias de langue anglaise, le 27 novembre, les quatre principaux syndicats d’enseignants de la province – dont celui des franco-ontariens, l’AEFO – dénonçaient les «coupes» en éducation du gouvernement de l’Ontario.

38 écoles

18 écoles du Conseil scolaire Viamonde et 20 du Conseil scolaire catholique MonAvenir seront fermés mercredi si cette menace de grève se concrétise, principalement à Toronto et dans les régions de York et Simcoe, où le transport scolaire sera annulé.

Les conseils ont envoyé aux parents la liste de leurs écoles qui seraient fermées mercredi. «Les parents sont encouragés à prévoir un plan alternatif pour la garde de leurs enfants», ajoute-t-on.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur