30 ans d’école franco à Ajax

Grâce à la rencontre de deux mères dans un magasin

Hommage aux deux initiatrices de l'école lors des célébrations du 30e anniversaire.


18 mai 2018 à 15h52

L’école élémentaire catholique Notre-Dame-de-la-Jeunesse à Ajax a accueilli sa communauté scolaire présente et passée, ainsi que plusieurs partenaires communautaires et politiciens, pour célébrer le 30e anniversaire de l’ouverture officielle de l’école ce mardi 15 mai.

Le 7 décembre dernier, les élèves avaient également célébré la date du premier jour où l’école a accueilli les élèves en 1987, avec une rigolote leçon d’histoire, des petits gâteaux et une danse.

L’histoire de Notre-Dame-de-la-Jeunesse débute en 1983 avec la rencontre fortuite de deux mamans francophones, Lise Lacombe et Marguerite Bakhache, dans un magasin de Pickering.

Les participants à la fête de l’école pouvaient signer leur nom sur une des feuilles qui allaient garnir un arbre.

Pour une école plus proche

À cette époque, il y avait une seule école élémentaire francophone dans la région, Corpus-Christi à Oshawa. Ces deux dames ont alors entrepris une campagne de sensibilisation auprès de la communauté francophone et du conseil scolaire pour obtenir une école plus près de leur domicile.

En 1985, l’école Corpus-Christi a ouvert un module de langue française satellite dans l’école Holy Redeemer à Pickering, avec plus de 100 élèves. Rapidement, les espaces fournis ne convenaient plus à la demande croissante. C’est ainsi que le 7 décembre 1987, NDJ a ouvert ses portes sur l’avenue Ritchie à Ajax.

L’arbre du 30e qui attend d’être garni de feuilles signées par les participants à la fête.

Pionniers et pionnières

Le directeur de l’éducation du Conseil scolaire MonAvenir, André Blais, a remercié «les générations d’enseignants et d’enseignantes et de membres du personnel qui ont mis et qui continuent de mettre leur passion au service des élèves».

«C’est grâce à ces pionniers et pionnières que nos élèves peuvent faire leurs études élémentaires en français à Ajax», a ajouté Roger Brideau, conseiller scolaire de Durham-Peterborough-Kawartha-Clarington. «Merci à toute la communauté scolaire passée et présente ainsi que tous nos partenaires communautaires francophones d’assurer la vitalité de la francophonie dans la région.»

L’arbre du 30e anniversaire de l’école élémentaire catholique Notre-Dame-de-la-Jeunesse à Ajax.

Chanson et musique

La cérémonie fut parsemée de plusieurs prestations artistiques d’élèves et d’anciens élèves de l’école.

Trois élèves, Calabria Bautista, George Bounajm et Lydia Vittoria, appuyés par une ancienne élève de l’école, Aidan Auger, ont rédigé «la prière du 30e» qui a été récitée au début de la rencontre.

La chorale de l’école – qui a d’ailleurs remporté la deuxième place lors du concours de chorales de Pickering en avril dernier – a interprété la chanson thème de l’école On va changer le monde, qui avait été composée en 1987.

Evelyne Garvey, élève de l’école, ainsi que Aliyah Gunn, ancienne élève, ont toutes deux chanté pour l’occasion alors que Mathieu Moreau, ancien élève a impressionné les invités par ses talents de magicien. La soirée s’est terminée par de belles pièces au piano interprétées par un ancien de l’école, Jeremy Bangala.

La chorale de l’école.

Crayons d’amour

Au cours de la soirée, le directeur de l’école, Martin Bernier, a procédé au dévoilement du logo du 30e anniversaire de l’école et la devise: «30 ans à dessiner l’avenir avec nos crayons d’amour», créé par des élèves de plusieurs niveaux et des membres du personnel suite à un concours.

La secrétaire Marie-France Gauthier a chapeauté l’organisation de l’événement et travaillé avec plusieurs membres du personnel et bénévoles pour décorer, préparer l’exposition et prévoir toutes les activités.

«Merci de permettre depuis 30 ans aux élèves francophones catholiques de Ajax et Pickering d’étudier dans leur propre langue et cela, à une distance raisonnable de leur maison», a déclaré la présidente de MonAvenir, Melinda Chartrand. «Vous contribuez à la préservation de notre belle langue et à développer la fierté franco-ontarienne chez les élèves.»

«Dessiner l’avenir avec nos crayons d’amour»: la nouvelle devise de l’école.
Le logo du 30e anniversaire.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Le marathon, c’est dans nos gènes

coureurs
Des changements anatomiques ont sans doute permis à nos ancêtres de devenir de bons coureurs d’endurance: un avantage évolutif.
En lire plus...

18 septembre 2018 à 7h00

Balade à Toronto : Gémeaux pour la meilleure composante numérique

Balade à Toronto
Au récent gala des prix de la télévision francophones du pays, 6 émissions sur 150 provenaient de l'extérieur du Québec...
En lire plus...

17 septembre 2018 à 16h55

Le Toronto Wolfpack sort victorieux d’une rencontre historique

Toronto Wolfpack - Toulouse Olympique
Le Toronto Wolfpack a battu 13-12 le Toulouse Olympique lors d'une rencontre de rugby à treize historique ce samedi au stade Lamport.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 15h00

La démocratie pour de vrai… ou presque!

PFJA
Deuxième édition du Parlement francophone des jeunes des Amériques
En lire plus...

17 septembre 2018 à 13h10

Une nouvelle saison pour Oasis sous les meilleurs auspices

AGA Oasis membres
Bilan annuel plutôt favorable et encourageant à l'assemblée générale d'Oasis Centre des femmes.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 13h00

Vins jurassiens et plats gourmets au Notre Bistro

Le Notre Bistro
Une fois par mois, Le Notre Bistro organise une soirée dégustation de vin accompagnée de plats raffinés. Cette semaine, L'Express a eu la chance de...
En lire plus...

17 septembre 2018 à 11h00

Le scénariste d’une série culte en France s’installe à Toronto

Scènes de ménages
Yannick Hervieu, scénariste pour Scènes de ménages en France, s'est installé à Toronto depuis quelques semaines
En lire plus...

17 septembre 2018 à 11h00

À la découverte du village de Blue Mountain

Après les plages de Wasaga, L’express de Toronto vous emmène pour une Visites Express estivale au village de Blue Mountain.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 10h00

C’est mon opinion : fromages et vin rouge ne font pas bon ménage

Vin et fromage
Pourquoi ne pas marier un vin blanc sec dont l’acidité tranchera le gras du fromage?
En lire plus...

17 septembre 2018 à 9h00

Connaissez-vous Rudolf Steiner ?

anthroposophie
Des fermiers travaillent en biodynamie, sous-discipline de l'anthroposophie: une pseudo-science.
En lire plus...

17 septembre 2018 à 7h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur