17 553 écrivains canadiens se partagent 9 765 635 $

Droit de prêt public

bibliothèque, livres, droits
Partagez
Tweetez
Envoyez

Depuis 30 ans, le Programme du droit de prêt public verse aux écrivains canadiens une somme d’argent en reconnaissance de l’utilisation de leurs livres dans les bibliothèques publiques du pays.

Pour l’exercice financier 2017-2018, ce sont 17 553 écrivains qui se partagent 9 765 635 $, une très, très légère augmentation comparativement à l’an passé.

Les sommes sont versées pour des ouvrages dans les catégories suivantes: essai, fiction, poésie, théâtre, littérature jeunesse et ouvrage savant.

Pour être admissibles, les livres doivent figurer dans une bibliothèque publique. Le Programme échantillonne sept catalogues de bibliothèques pour chaque langue officielle.

87 083 titres

Cette année il y avait 101 477 titres admissibles, mais seulement 87 083 ont été trouvés et ont fait l’objet d’un paiement de droit public.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La somme minimale se chiffre à 50 $; le maximum pour cette année s’élève à 3 552 $. Tout versement de plus de 500 $ est accompagné d’un relevé d’impôt T4A.

Les auteurs ont jusqu’au 1er mai pour inscrire leurs titres. Fait nouveau, à partir de la période 2919-2020, seules les demandes visant les ouvrages publiés à partir de 2014 seront prises en compte.

Autre changement, le budget du Programme du droit de prêt public sera majoré de 2,5 millions $ par année à partir de 2019 et atteindra 15 millions $ en 2021.

Ontario vs Québec

Bien que la province de l’Ontario soit 40% plus populeuse que le Québec, elle reçoit beaucoup moins que sa voisine où les écrivains sont 25% plus nombreux à s’inscrire au Programme de droit de prêt public.

Cette année, ils étaient 6 740 Québécois à recevoir un paiement comparativement à 5 075 Ontariens. Ils ont obtenu 4 542 527 $, comparativement aux 2 569 338 $ versés aux écrivains de l’Ontario.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La publication à compte d’auteur, très répandue au Québec, peut possiblement expliquer cette disparité dans les sommes allouées par la Commission du droit de prêt public.

De 50 $ à 25 $

Selon la grille de paiement en vigueur à l’heure actuelle, un livre inscrit entre 2013 et 2017 rapporte 50,75 $ chaque fois qu’il est trouvé en bibliothèque. Plus la date d’inscription est ancienne, plus le paiement baisse, soit 25,38 $ s’il a été inscrit entre 1986 et 2002.

Coïncidence ou non, les chèques sont toujours envoyés à la mi-février, vers la Saint-Valentin!

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur