17 344 écrivains se partagent 9 758 099 $

Partagez
Tweetez
Envoyez

Depuis plus 25 ans, la Commission du droit de prêt public verse aux écrivains canadiens une somme d’argent en reconnaissance de l’utilisation de leurs livres dans les bibliothèques publiques du pays. Pour l’exercice financier 2016-2017, ce sont 17 344 écrivains qui se partagent 9 758 099 $, une très légère augmentation comparativement à l’an passé.

Les sommes sont versées pour des ouvrages dans les catégories suivantes: essai, fiction, poésie, théâtre, littérature jeunesse et ouvrage savant. Pour être admissibles, les livres doivent figurer dans une bibliothèque publique. La Commission échantillonne sept catalogues de bibliothèques pour chaque langue officielle.

En 2016-2017, il y avait 21 663 écrivains inscrits au Programme de droit public; de ce nombre, 81,9% ont reçu un paiement. Il y avait 98 413 titres admissibles, mais seulement 85 419 ont fait l’objet d’un paiement de droit public. La somme minimale se chiffre à 50 $; le maximum pour cette année s’élève à 3 521 $. Tout versement de plus de 500 $ est accompagné d’un relevé d’impôt T4A.

Comme le programme de droit de prêt public existe depuis plus de 25 ans, le calcul a été modifié pour tenir compte du nombre d’années d’inscription d’un titre au programme. Si un titre est inscrit depuis 5 ans ou moins, il donne droit à un paiement de 50 $ chaque fois qu’il est trouvé. S’il a été inscrit avant 2001, il fait l’objet d’un paiement de 25 $ seulement.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Bien que la province de l’Ontario soit la plus populeuse, elle reçoit beaucoup moins que le Québec, où les écrivains sont plus nombreux à s’inscrire au Programme de droit de prêt public. Ils sont 6 578 comparativement à 5 099 écrivains ontariens. Ils reçoivent 4 477 094 $, comparativement aux 2 630 395 $ versés à leurs collègues de l’Ontario.

Six écrivains, deux éditeurs, deux bibliothécaires et une traductrice siègent au conseil d’administration de la Commission de droit de prêt public. Le seul écrivain de l’Ontario est Daniel Poliquin et il est président de la Commission.

Coïncidence ou non, les chèques sont toujours envoyés durant la semaine de la Saint-Valentin. La date limite pour inscrire un titre est le 1er mai 2017.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur