150 ans, 150 nouvelles, 150 mots

Lancement à la Librairie Mosaïque de Toronto

Collectif sous la direction de Charles Leblanc, Bref, nouvelles, Saint-Boniface, Éditions du Blé, 2017, 122 pages, 19,95 $.


8 décembre 2017 à 10h00

Pour marquer le 150e anniversaire de la Confédération canadienne, les Éditions du Blé ont publié un recueil de 150 nouvelles, chacune ayant au maximum 150 mots.

Un lancement a eu lieu à la Librairie Mosaïque de Toronto jeudi soir autour des auteurs torontois de ce recueil intitulé Bref : Aristote Kavungu, A.M. Matte, Paul Ruban et Paul-François Sylvestre.

C’est le «Collectif post-néo-rieliste», sous la direction du Franco-Manitobain Charles Leblanc, qui a initié ce projet illustrant la diversité et le dynamisme de la littérature franco-canadienne. Sont présents des auteurs chevronnés, tout comme des écrivains en début de carrière, voire des novices s’essayant pour une première fois.

Des quatre Torontois, c’est Paul Ruban qui a le plus grand nombre de textes, soit quatre. Deux d’entre eux traitent de personnages historiques, comme l’explorateur Dufrost de la Jemmerais et le député assassiné D’Arcy McGee.

Aristote Kavungu imagine un homme qui a trois reins, donc libre de faire un don à l’Hôpital Montfort.

Dans un premier texte, A.M. Matte décrit une surprenante reine du déhanchement, puis dans un second elle dresse une liste des choses à apporter en voyage.

Paul-François Sylvestre explique tantôt pourquoi son père n’a jamais pu tuer un orignal, tantôt comment un chien guide pour diabétiques est maltraité.

Le Collectif a reçu 195 textes et a retenu 150 nouvelles de 62 auteurs franco-canadiens: 27 du Manitoba, 21 de l’Ontario, 4, du Nouveau-Brunswick, 4 de la Colombie-Britannique, 4 de la Nouvelle-Écosse, 1 de l’Alberta et 1 de la Saskatchewan. Les genres abordés incluent la fiction et la science-fiction, le poétique et l’humoristique, l’historique et le fantastique.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Les Indisciplinés investissent dans un grand spectacle pour leur 10e anniversaire

Indisciplinés de toronto
De plus en plus de nouveaux comédiens et techniciens talentueux
En lire plus...

22 juin 2018 à 15h00

François Bourassa se réinvente

François Bourassa
Le 27 juin au Festival de jazz
En lire plus...

22 juin 2018 à 14h00

Un règlement albertain machiavélique

La Couronne suspend des procédures pour ne pas reconnaître le droit des Défendeurs au français
En lire plus...

22 juin 2018 à 12h30

Aurélie Resch décroche le prix Trillium

Prix littéraire Trillium de l'Ontario
Rare encouragement pour les récits courts
En lire plus...

22 juin 2018 à 11h39

Cannabis : à la poursuite du diamant vert

La légalisation va donner accès à du financement pour la recherche
En lire plus...

Impact économique de l’intelligence artificielle : on cherche encore

Pas de pertes d’emplois ni de productivité accrue
En lire plus...

22 juin 2018 à 7h00

L’espiègle trio jazz Les Malcommodes

les malcommodes
Le 26 juin au Festival de jazz de Toronto
En lire plus...

21 juin 2018 à 13h00

Un test a changé sa vie : dans les pas d’un enfant dyslexique

La Liberté
«J’étais content de savoir que je n’étais pas stupide»
En lire plus...

21 juin 2018 à 10h00

Le véganisme dans le vêtement : trop de plastique ?

Le cuir de kangourou et le polyester plus «verts» que la laine d’alpaga et le cuir de bovin
En lire plus...

21 juin 2018 à 7h00

Technicien(ne) à l’aide technique

Conseil scolaire catholique MonAvenir - Le Conseil scolaire catholique MonAvenir est à la recherche d’une personne permanente, à temps plein (1,0), soit 35 heures par semaine, qui agira à titre de technicienne, technicien à l’aide technique...
En lire plus...

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur