Yvon Malette parfois en avance sur son temps

Franco-Ontarien de naissance et de cœur

essai

Yvon Malette, Entre le risque et le rêve. Une brève histoire des Éditions David, récit, Ottawa, Éditions David, 2018, 364 pages, 27,95 $.


21 août 2018 à 13h30

À travers les rues où il a vécu et à travers divers ouvrages qu’il a édités, Yvon Malette raconte sa vie de Franco-Ontarien de naissance et de cœur, puis la vie des Éditions David qu’il a fondées 25 ans passés. Entre le risque et le rêve est l’ouvrage d’un homme fier de ses origines, toujours en quête d’excellence, parfois en avance sur son temps.

Dans un long préambule, Malette décrit le contexte de la société canadienne-française en Ontario au début des années 1950. «Tout était commandé par un sentiment d’appartenance à une même communauté, appelée paroisse, tricotée serrée et unie par un même respect, une même crainte des autorités religieuses, de l’enseignement de l’Église.»

À 71 ans, je suis quatre ans plus jeune que l’auteur et j’ai aisément retrouvé mon enfance, mon adolescence et mes premières années à l’Université d’Ottawa en lisant son parcours mouvementé. Nous avons eu plusieurs professeurs en commun, notamment à la Faculté de philosophie dans les années 1960.

L’Ordre de Jacques-Cartier

Au Petit Séminaire d’Ottawa, le jeune Yvon Malette apprend rapidement à se «méfier de certaines gens qui profitaient indûment, parfois scandaleusement, de leur autorité».

Quand on veut l’enrégimenter dans l’Ordre de Jacques-Cartier, en 1962, Yvon se rend compte qu’il n’est pas fait pour obéir à des ordres qui ne se discutent pas. «La Patente» a défendu à sa manière les droits des Franco-Ontariens, mais Yvon Malette était déjà rendu plus loin.

L’auteur souligne comment il a appartenu à une génération privilégiée, «celle arrivée à un moment charnière dans le système d’éducation». On cherchait des profs de français au secondaire, au collégial, à l’université, et chaque fois il sautait sur l’occasion pour se démarquer.

La seconde partie du livre raconte la petite histoire des Éditions David à partir d’une quinzaine de livres phares. Pas de chronologie de la gestion, de la programmation, de la promotion, plutôt une réflexion sur des auteurs et des manuscrits qui ont fait une différence.

Claude Forand et les 14/18

L’un d’eux est Ainsi parle le Saigneur, de Claude Forand (Markham). C’est avec ce titre que David inaugure la collection 14/18 (pour les ados), ce qui «marque le début d’une nouvelle orientation à la maison d’édition». Ce créneau jeunesse compte aujourd’hui pour un tiers des ventes annuelles de la maison.

En donnant une place de choix aux haïkus et en publiant l’anthologie Haïku sans frontières, entre autres, les Éditions David sont devenues au fil des ans «le chef de file incontesté dans le domaine du haïku francophone tant à l’étranger qu’au Québec et au Canada francophone».

Ces deux exemples – ados et haïkus – illustrent bien comment une institution franco-ontarienne a su se tailler une place de choix dans la littérature d’expression française.

Le lancement d’Entre le risque et le rêve aura lieu à La Nouvelle Scène d’Ottawa le mercredi 29 août.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Le Club Richelieu Toronto honore Denis Rioux

Club Richelieu Toronto
Ce dimanche, le Club Richelieu de Toronto rendait hommage à Denis Rioux, désormais ex-président, et célébrait la passation des pouvoirs au nouveau président, Michel...
En lire plus...

24 septembre 2018 à 17h01

Anciens combattants : délais plus long pour les francophones et les femmes

Anciens combattants Canada
Lenteur à répondre aux demandes d’aide médicale des vétérans: 19 semaines pour les demandes en anglais, 52 pour le français!
En lire plus...

24 septembre 2018 à 15h00

CSI : Éléphants

Les braconniers opèrent surtout au Gabon, au Congo et en Tanzanie.
En lire plus...

24 septembre 2018 à 14h00

Proposez des candidatures au 10e Gala Trille Or

Adieu les prix masculin et féminin : le Trille Or «Artiste solo» récompensera le ou la meilleur.e artiste tous genres confondus
En lire plus...

24 septembre 2018 à 12h00

De bouche à oreille, de retour pour une deuxième saison

De bouche à oreille
Nouveauté: des rencontres informelles au Coq of the Walk
En lire plus...

24 septembre 2018 à 10h53

Blague franco-ontarienne

Demain, 25 septembre, sera la Journée des Franco-Ontariens et des Franco-Ontariennes. Ce n’est pas un jour férié, comme la Fête nationale au Québec, mais...
En lire plus...

24 septembre 2018 à 10h23

Des sondes japonaise et américaine vont ramener de la poussière d’astéroïde

astéroïde
De la haute voltige: la semaine dernière, la sonde japonaise Hayabusa 2 s'est approchée de l’astéroïde Ryugu pour larguer deux mini-robots.
En lire plus...

23 septembre 2018 à 13h00

Un trésor à découvrir au Musée des beaux-arts de Montréal

MBAM
Resplendissantes enluminures de livres d’heures au MBAM
En lire plus...

23 septembre 2018 à 11h00

Témoignage aussi déchirant que nécessaire

Jonas Gardell
Au début des années 1980, le sida est considéré comme la maladie des homos, la nouvelle peste, voire la punition de Dieu.
En lire plus...

23 septembre 2018 à 9h00

Quiz : Jean-Paul 1er

23 septembre
Vrai ou Faux: Jean-Paul 1er demeure, à ce jour, le dernier pape de nationalité italienne? Et d'autres questions sur ce pape assez spécial.
En lire plus...

23 septembre 2018 à 7h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur